Étiquette : La société au Moyen – Age

Pas fabuleux tout cela…

Je n’ai pas parlé ici de l’émission « la fabuleuse histoire de l’école » proposée sur France 2 par Stéphane Bern, faute d’avoir eu le temps de la visionner. Je ne suis pas sûr de le faire après avoir lu la somme des critiques étayées et justifiées qui lui ont été faites et qu’on peut lire notamment ici. Il semble  que l’animateur veuille transmettre une vision old school de l’histoire, digne du Roman national qu’il affectionne beaucoup en tant que monarchiste. C’est regrettable, d’autant que les précédents épisodes de la fabuleuse histoire m’avaient semblé plus mesurés et sérieux. Ceci étant, la qualité générale de ce qui est montré à la télévision me conforte dans la décision de m’en passer, prise depuis maintenant il y a 10 ans…

A voir ce week-end

Necropoles_du_haut_Moyen-Age_-_INRAP

Depuis quelques jours une fouille est menée par les archéologues de l’Institut national de recherches archéologiques préventives sur le site de la nécropole des Mastraits (toponyme qui indique la présence d’un cimetière ou d’un lieu de culte), situé en plein centre-ville de Noisy – le – Grand. Elle a été mise au jour en 2008 et abrite des sépultures datant de l’époque mérovingienne et carolingienne, entre le Vème et le IXe siècle. 750 ont déjà été découvertes en 2008 et en 2017, leur contenu analysé et déplacé avant que des bâtiments et un parking soient ensuite construits à la place.Si la fouille qui va durer jusqu’au 28 juin porte sur une parcelle de 300 m², cela ne concerne qu’une petite partie de la nécropole dont la surface est estimée à 1200 m² et qui pourrait contenir de 3000 à 5000 tombes.
Chez les Mérovingiens, les morts étaient enterrés dans les sarcophages, habillés, avec des objets. A l’ère Carolingienne, l’Eglise a accru son influence et réclamé plus d’austérité. Les corps étaient donc enterrés à même la terre, nus dans un linceul, sans ostentation, la tête positionnée vers Jérusalem.
Commandée par la municipalité, cette fouille n’est pour une fois pas liée à un projet d’aménagement et se fait donc sans pression. Le chantier est ouvert au public et quatre médiateurs y travaillent à accueillir les curieux, les habitants et les enfants des écoles et collèges.
À l’occasion des Journées nationales de l’archéologie, des visites et des ateliers sont prévus tout ce week-end de 10h à 17h.