Étiquette : Démographie

La France devrait compter 29% de personnes de plus de 65 ans dans sa population en 2070.

L’Institut national de la statistique et des études économiques a publié, mardi 20 novembre, son dernier Portrait sociale de la France. Selon ces prévisions, si les tendances démographiques se poursuivent, la France comptera 21,9 millions de de personnes de plus de 65 ans dans sa population en 2070, soit 8,8 millions de plus qu’en 2018. Cette catégorie d’âge représenterait alors 29% de la population contre 20% actuellement.
Au 1er janvier 2018, on comptait 13,1 millions de personnes de 65 ans ou plus, appelées seniors, en France. L’Insee estime que la proportion de seniors devrait continuer à augmenter rapidement jusqu’en 2040, année à partir de laquelle toutes les générations du baby-boom auront dépassé l’âge de 65 ans. Après 2040, l’augmentation du nombre de seniors devrait être plus modérée.
Selon l’Insee, la part des seniors âgés de 75 ans ou plus dans la population devrait s’accroître à partir de 2021 pour les 75-84 ans, et à partir de 2031 pour les 85 ans ou plus. Ce sont eux qui devraient contribuer au vieillissement à venir de la population.

Progrès de l’espérance de vie en France

Capture d_écran 2018-10-02 à 17.59.36

L’espérance de vie en bonne santé, c’est-à-dire le nombre d’années que peut espérer vivre une personne sans être limitée dans ses activités quotidiennes, a progressé en 2017 à 64,9 ans (+0,8) pour les femmes tandis qu’elle a légèrement reculé à 62,6 ans (-0,1) pour les hommes, en France.
De son côté, l’espérance de vie à la naissance a atteint 79,5 ans pour les hommes, contre 79 ans en 2015, et elle reste stable à 85,3 ans pour les femmes.

D’après une étude de la Direction de la recherche, des études de l’évaluation et des statistiques.

Une natalité en baisse en France en 2017

770 000 bébés sont nés en France en 2017, selon un communiqué de l’Insee publié ce mardi 4 septembre, soit 14 000 naissances de moins qu’en 2016. Ce chiffre confirme une tendance à la baisse depuis 2014. Le nombre annuel de naissances se rapproche du point le plus bas de ces 25 dernières années (711 000 naissances en 1994) alors que le point le plus haut a été atteint en 2010 avec 802 000 naissances.

 

L’Italie vieillit et perd de la population

L’Italie a confirmé en 2017 son statut de second pays le plus vieux au monde, après le Japon, et son déclin démographique puisque le pays a perdu près de 100 000 habitants entre 2016 et 2017.
Le taux de fécondité, qui définit le nombre d’enfants par femme en âge de procréer, est l’un des plus bas au monde à 1,34. Il est de 1,27 pour la population italienne contre 1,95 dans la population étrangère. L’Italie comptait au 1er janvier de cette année 168,7 personnes âgées pour 100 jeunes et dans 20 ans, sas changement, ce rapport sera de 265 contre 100.
L’espérance de vie en Italie est l’une des plus élevées au monde avec 80,6 ans pour les hommes et 84,9 pour les femmes. Mais les disparités entre nord et sud sont encore fortes. À Bolzano (nord), on peut s’attendre à vivre en bonne santé jusqu’à 70 ans en moyenne, mais seulement jusqu’à 52 ans en Calabre, au sud.
L’immigration étrangère est en baisse constante même si le solde migratoire reste positif, mais les départs d’Italiens vers l’étranger ont triplé en dix ans, en grande partie à cause de la crise économique.