Catégorie : Histoire – géo et bande dessinée

Un manga sur l’après-guerre au Japon

 

Alors que j’ai ouvert le chapitre sur la Seconde Guerre mondiale avec un extrait de l’anime Gen d’Hiroshima, tiré du manga du même nom, l’émission Le journal de l’histoire évoque un autre manga de Sansuke Yamada, intitulé Sengo, qui raconte la survie de deux soldats dans le Japon occupé par les Américains.

Une bande dessinée sur les migrants

Jean-Eudes, Ecoline et Eddy sont les rédacteurs de la Gazette du Zap collège. Tout commence lorsqu’il découvre dans la cour à côté de leur collège un camp de migrants. Ils décident de reporter dans les pages du journal les conditions de vie et le parcours de certains de ces exilés : comment sont-ils arrivés en France ? quels sont les difficultés auxquelles ils ont dû faire face ? Quel accueil la France leur réserve ? Le média paraît et met en exergue l’une des crises politique françaises les plus violentes. Les langues se délient dans le bon comme dans le mauvais.

Capture d’écran 2020-01-11 à 13.45.53

Cette bande dessinée qui aborde le thème des migrants à la portée des élèves de collège a toute sa place dans la bibliothèque de la classe.

Une bande dessinée sur la guerre d’Algérie

Les éditions Bamboo, qui m’avaient déjà offert l’intégrale des Godillots, viennent de m’envoyer  la bande dessinée Puisqu’il faut des hommes, de Victor L.Pinel (dessin) et Philippe Pelaez (scénario). Elle parle de Joseph, un fils d’agriculteur qui revient d’Algérie en 1961. Pour les habitants du village, il n’est cepedant qu’un planqué qui officiait dans un bureau plutôt que sur les zones de combat, un lâche qui a esquivé les durs travaux de la ferme. Personne ne lui pardonne d’avoir abandonné sa famille, alors que son frère est cloué sur une chaise roulante, victime d’un accident de tracteur pendant son absence.
Cet album parle de la bêtise humaine, de la guerre d’Algérie (en filigrane) et du stress post-traumatique des soldats. Le scénario est intéressant et le dessin, qui m’a semblé trop simple au départ, sert finalement bien l’histoire. Une planche de la bd va me faire cependant hésiter à la confier aux élèves de troisième, ce qui est dommage.
Vous pourrez lire les premières pages de cette bande dessinée, qui paraitra le 8 janvier  2020, ici.