Catégorie : Histoire – géo et bande dessinée

Un extrait de bande dessinée pour montrer les combats de la Première Guerre mondiale

Il s’agit du début du premier tome de la série L’or et le sang, où les deux protagonistes se rencontrent dans les tranchées.  Les deux planches ci-dessous peuvent être utilisées pour montrer le fossé séparant les soldats des civils pendant et après la guerre.

Deux beaux livres

Les éditions Perrin m’ont aimablement fait parvenir le magnifique ouvrage Mazarin, l’art de gouverner d’Olivier Poncet. Mazarin. Il s’agit du deuxième titre de la « Bibliothèque des Illustres », la nouvelle et collection lancée en partenariat par Perrin et la BnF. Le texte précis et fluide de cette biographie, découpé en six chapitres chronologique, est associé à une très riche iconographie.
Les éditions Larousse m’ont quant à elles envoyé Le journal de La guerre des Lulus, un riche et beau documentaire sur la Première Guerre mondiale associant des images des bandes dessinées à des documents expliqués et contextualisés. Le résultat est attrayant et accessible à des élèves de primaire ou de collège. J’ai d’ailleurs montré aujourd’hui ce livre à ma collègue documentaliste, qui l’a aussitôt ajouté sur sa commande, en compagnie du Journal des Enfants de la Résistance, dans la même collection.

Une nouvelle bande dessinée sur la Résistance

Les éditions Dupuis viennent de faire paraître le premier tome de Madeleine, Résistante, dans la collection Air Libre. Cette bande dessinée raconte l’histoire de Madeleine Riffaud, alias Rainer. Cette femme extraordinaire a participé à l’élaboration du scénario de cette série qui comportera trois tomes.

Et ci-dessous, une émission de Par les temps qui courent consacrée à Madeleine Riffaud et à la bande dessinée :

Une bande dessinée pour voir et comprendre ce qu’est devenue une partie la police en France

Cette bande dessinée retrace le « travail » d’une brigade anti-criminalité et montre des policiers ne cachant pas leurs pratiques illégales, s’en vantant même, en raison de l’impunité dont ils bénéficient en raison de la protection  des autorités politiques et judiciaires. Une bande dessinée utile pour dénoncer des pratiques écoeurantes. 

Une bande dessinée sur la résistance et la libération

Saint Malo, août 1944 : alors quelle répand la rumeur du débarquement américain, Erwan, 18 ans, ronge son frein. Depuis la mort de son père et de son oncle, marins, en 1940, victimes de soldats allemands, il rêve de rejoindre la résistance alors que couve le combat pour la libération de la cité. Lorsque l’un de ses meilleurs amis se fait tuer à son tour, après être tombé dans une embuscade allemande, et qu’il apparaît que le responsable direct n’est autre qu’un de leurs amis d’enfance, il décide de se jeter dans la mêlée, à la veille de la bataille qui décidera du sort de Saint-Malo, et de sa libération.
Ce beau récit de guerre raconte la libération de la ville et la résistance des Allemands retranchés dans l’île de Cézembre, sur laquelle les Alliés ont largué près de 20 000 bombes, à travers la destinée imaginée de quatre adolescents pris dans le chaos de la guerre.