Catégorie : Atelier jeux

Le retour de « j’ai vécu la Révolution et l’empire »

J’ai beaucoup utilisé ce jeu, dérivé du logiciel éducatif « J’ai vécu au XVIIIe siècle » et proposé sur le réseau Ludus par Yvan Hochet, au lycée puis au collège. Il avait été modernisé par Sébastien Peigné qui l’avait informatisé au travers d’un pearltrees et de Google forms.   Un collègue, Julien Ravenel, l’a maintenant simplifié et automatisé sous la forme d’activité H5P qui peut être intégrée à un blog (ou à l’ENT) ce qui rend le jeu très souple et simple à mettre en oeuvre avec une correction immédiate et la possibilité de rejouer une partie qui n’aurait pas été réussie.

Un abalone multijoueurs pour l’ULIS

Ce jeu de stratégie plait beaucoup  à plusieurs élèves d’ULIS, et même à d’autres qui viennent y jouer durant les récréation. C’est pourquoi, j’ai décidé d’acheter cette version qui permet de s’affronter en deux équipes de deux joueurs ou de jouer classiquement à un contre un. Les billes rouges et bleues vont aider certains élèves qui ont du mal à bien distinguer les noires sur le plateau. 

Aujourd’hui en ULIS, on a joué

finalement, je n’ai pas sorti Lexicon (un jeu de lettre)

Ma femme est venue animer un atelier jeux mathématiques durant deux heures ce matin. Cela a bien fonctionné pour les 11 élèves présents. Durant cette semaine, nous allons rejouer à ces jeux un peu chaque jour.

Cet après – midi , pour le quart d’heure lecture, j’ai proposé aux élèves la lecture du livre -jeu La citadelle du chaos, datant de mon enfance. Ils ont d’abord créé chacun leur personnage et j’ai projeté au tableau le livre, avec ses illustrations, qui ont remporté un franc succès. J’ai lu chaque paragraphe et les élèves ont dû voter pour chacun des choix à faire. Ils ont pour le moment évité les combats, mais quand cela va se produire, ils devront choisir un champion parmi eux pour affronter les monstres.
Comme cela a plu à la plupart, nous allons lire une partie du livre chaque heure de cours cette semaine. L’un des élèves présents m’a ensuite emprunté Le sorcier de la montagne de feu, le premier volume de la collection, afin d’y jouer chez lui.