Catégorie : Compétences

Evaluer le socle commun en fin de cycle 4

Pour aider les professeurs à évaluer le nouveau socle commun et les parents à s’y retrouver dans les compétences, le ministère propose des documents d’accompagnement ici.

J’en ai extrait les compétences où l’histoire-géographie est pris en compte dans l’évaluation. Détail amusant ? Intriguant ? désespérant ?  (rayez les mentions inutiles), l’histoire -géo n’interviendrait pas du tout dans « Comprendre, s’exprimer en utilisant les langages des arts et du corps » (composante 4 du domaine 1) et très peu dans « Comprendre, s’exprimer en utilisant les langages mathématiques, scientifiques et informatiques » (composante 3 du domaine 1). Dans ce domaine, l’histoire géo peut valider les compétences « Exprimer une grandeur mesurée ou calculée dans une unité adaptée« , « Passer d’un langage à un autre » et « Utiliser et produire des représentations d’objets« ….

capture-decran-2016-11-24-a-09-23-42

capture-decran-2016-11-24-a-09-23-56

capture-decran-2016-11-24-a-09-19-43

capture-decran-2016-11-24-a-09-19-57

capture-decran-2016-11-24-a-09-20-46

capture-decran-2016-11-24-a-09-20-54

capture-decran-2016-11-24-a-09-22-43

capture-decran-2016-11-24-a-09-22-28

capture-decran-2016-11-24-a-09-24-09

capture-decran-2016-11-24-a-09-23-01

capture-decran-2016-11-24-a-09-22-53

capture-decran-2016-11-24-a-09-22-15

capture-decran-2016-11-24-a-09-23-09

Travailler par compétences en histoire – géographie

A l’approche du premier conseil de classe, mon établissement cherche un outil adapté pour gérer les compétences ! Le choix devra se faire entre Sacoche, que j’ai présenté aux collègues en conseil pédagogique, ou Pronote, sachant que l’administration utilise déjà Pronote pour les emplois du temps et la gestion de l’appel.
L’outil de gestion des compétences de Pronote semble assez complet, mais il ne permet pas d’importer des référentiels fabriqués par d’autres collègues et il n’automatise pas la production des bilans comme le propose Sacoche. Cela me semble un atout en faveur de Sacoche,  au regard des collègue qui entament tout juste une réflexion sur les compétences cette année…
Sacoche permet de tout faire : créer ses compétences, ses bilans, des groupes d’AP, des synthèses et même un bulletin calqué sur celui du Livret Scolaire Unique Numérique. Il peut aussi être un outil de dialogue avec les familles et de remédiation pour les élèves.
Le choix de l’outil reste cependant grandement conditionné à la possibilité, pour l’instant inconnue, de remonter des fichiers de plusieurs applications dans le livret numérique.

Mais mon propos de départ n’était pas celui -là. Je voulais signaler  un travail intéressant sur les compétences en histoire géographie et leurs liens avec le socle sur le site de l’académie de Dijon.

La maîtrise de la langue par les élèves

Une étude publiée par la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance, à la mi-juillet, indique des données particulièrement intéressantes : elle établit en effet que le niveau de maîtrise de la langue des élèves n’a pas baissé entre 2003 et 2015 et qu’il a même progressé en éducation prioritaire. De quoi contredire les Cassandre du déclin de notre langue ?

capture-decran-2016-09-25-a-16-08-07
L’étude baptisée CEDRE évalue le niveau des acquis des élèves en maitrise de la langue (compréhension écrite et étude de la langue, grammaire, orthographe, vocabulaire), à la sortie de l’école (CM2) et du collège (3ème), de manière fine et étendue.
Le panel de supports utilisés dans l’étude est varié et complet : « Pour évaluer la compréhension en lecture, une sélection de différents types d’écrits (littéraire, scolaire, vie courante), de modalités variées (lecture d’un ou plusieurs documents) et de divers genres de textes (narratif, explicatif, poétique) a été opérée. Dix-huit supports écrits (dont la longueur varie de 60 à 900 mots) sont utilisés, dont neuf accompagnés d’iconographie ».
Par ailleurs, le nombre d’élèves et d’écoles ayant pris part à l’étude est important : 7 400 élèves de CM2 de 270 écoles, 9 000 élèves de 3ème de 360 collèges.
Enfin, pour la première fois, CEDRE propose une mise en perspective portant sur 12 années et 3 études (2003, 2009, 2015).

Quelles sont les conclusions de ces études ?
Le premier constat est que le niveau des acquis des élèves de primaire en maitrise de la langue n’a pas baissé depuis 2003 (score moyen de 250 en 2003, de 251 en 2015). 60% des élèves ont une maitrise suffisante des compétences attendues en fin de scolarité primaire. C’est évidemment insuffisant, mais c’est pareil qu’il y a 12 ans.
Deuxième point intéressant : il y a moins d’élèves en très grande difficulté en 2015 (11% des élèves) qu’en 2003 (15%). Les deux groupes les plus faibles comptent moins d’élèves, au bénéfice des groupes intermédiaires. De fait, les écarts entre élèves tendent à diminuer (43 points contre 50), malheureusement en raison également du nombre moins important d’élèves performants (7,2% contre 10% dans le meilleur groupe).
Troisièmement, les résultats des élèves en éducation prioritaire progressent sensiblement : ils ne sont plus que 20 % dans les deux plus mauvais groupes, contre 34% il y a 12 ans. Le nombre d’élèves en très grande difficulté a été divisé par 3,5 et cette amélioration se fait au bénéfice de tous les groupes supérieurs, y compris le meilleur groupe, ce qui est le cas uniquement en éducation prioritaire. Le score moyen en Education Prioritaire augmente de 12 points en 12 ans, même si le niveau reste inférieur au public hors EP (33 points d’écart en 2003, 20 points en 2015).
Pour la première fois, CEDRE s’est penché sur les stratégies de lecture utilisées par les élèves. Les bons lecteurs sont des lecteurs actifs, conscients des stratégies qu’ils emploient pour accéder au sens et pour contrôler et réguler leur compréhension. L’étude révèle à ce sujet que moins d’un tiers des élèves utilise des stratégies efficaces, et plus d’un tiers des stratégies inefficaces (par exemple : éviter la lecture à haute voix, continuer à lire sans résoudre les problèmes de compréhension, utiliser uniquement les informations du texte…).

D’après un article trouvé ici.

Ce qui va se passer durant l’année 2016-2017

Commençons d’abord par ce qui va se poursuivre :
le travail par compétence à l’aide de l’application Sacoche et de la fiche de personnage pédagogique ;

– le travail en groupe grâce aux îlots ;
Toutefois, pour le travail en groupe, je vais introduire les rôles sur le modèle de ceux évoqués ici. Tous les rôles ne seront pas disponibles / nécessaires pour chaque activité et il faudra que les élèves assument chaque rôle au moins une fois dans l’année, sauf pour les deux derniers. Voici les rôles qui seront à attribuer :

1) l’ambassadeur (Il présente le travail en fin de séquence à la classe ou au professeur)
2) le négociateur (Il va collecter les idées intéressantes des autres îlots et les réutiliser ou mieux, les transformer en se les appropriant)
3) le gardien (Il gère le temps imparti pour travailler et aide ses camarades en imposant un rythme de travail , en choisissant des directions plutôt que d’autres et en résolvant des conflits d’idées, il gère aussi le volume sonore )
4) l’archiviste (Il effectue les recherches sur l’ordinateur, les livres et peut demander au professeur des renseignements).
5) le scribe (Il écrit ou présente sur papier ou numériquement, au brouillon comme au propre, les informations de son groupe).
6) le chercheur (tous les membres du groupe sont chercheurs de base)
S’ajouteront à cela deux rôles particuliers qui interviendront :
7) le solitaire (L’élève veut / peut / doit travailler seul cette fois-ci)
8) le joker (un élève ressource, disposant d’une compétence ou d’un savoir utile à toute la classe lors de l’activité).
Les élèves recevront la carte du rôle choisi pour l’activité (la carte chercheur sera distribuée à tous en début d’année). Lorsqu’il auront endossé trois fois le même rôle (et auront donc trois cartes identiques), il pourront l’inscrire sur leur fiche de personnage dans la rubrique profil. Les rôles « Solitaire » et « Joker » ne sont pas concernés.
– le journal du collège : l’aventure va se poursuivre pour la troisième année, mais il est probable que le rythme de parution ne soit plus mensuel. Je compte aussi réduire le nombre de collaborateurs fixes à une dizaine afin de pouvoir vraiment tenir une conférence de rédaction à chaque nouveau numéro.

Voyons maintenant les nouveautés 2016 – 2017 :
– en 4e et en 3e,un « quoi de neuf ? » sur l’actualité. Il s’agira pour les élèves de s’inscrire au moins une fois dans l’année pour faire le compte – rendu oral d’un sujet d’actualité de la semaine précédente et répondre aux questions de leurs camarades. Ce « quoi de neuf » interviendra systématiquement lors de la première heure de cours de la semaine de la classe (sauf en cas d’absence de l’élève inscrit) et pourra être enregistré en audio ou vidéo.
– en 5e, 4e et 3e, les élèves devront faire au moins une fiche de lecture sur un roman, un documentaire ou une revue traitant d’histoire, de géographie ou d’éducation civique dans l’année. Le livre ou la revue pourra être emprunté dans la bibliothèque de classe, au CDI ou ailleurs. La fiche de lecture suivra le modèle ci-dessous (emprunté à ma femme) et pourra aussi être enregistrée en format audio ou internet, sur le blog de la classe.

Capture d’écran 2016-08-18 à 12.47.56

– Je vais proposer un « club » jeux de société en histoire – géographie sur le temps du midi, une fois par semaine au moins. Les élèves inscrits pourront venir jouer aux jeux disponibles dans la ludothèque de la classe. Je vais les pousser à compléter une fiche de jeu , sur le modèle ci-dessous (encore emprunté à ma femme) quand ils en essaieront un nouveau.

Capture d’écran 2016-08-18 à 13.02.52

Nouvelle feuille de personnage pour le cours d’histoire

fiche personnage collège_Page_1fiche personnage collège_Page_2

Voici la refonte de la fiche de personnage pédagogique. Elle est la même de la cinquième à la troisième. Après chaque évaluation de compétence, les élèves complètent leur fiche en coloriant une branche d’étoile par point vert obtenu et en notant leur total de points d’expérience (XP). L’idée est qu’il puisse visualiser leur progression dans chacune des 7 compétences du socle.
Cette feuille est seulement destinée au élèves, les parents auront eux un bilan au moins trimestriel et pourront accéder à l’application Sacoche quand ils le veulent.

feuil1
La progression des points d’expérience entrainera le gain de niveaux (tous les 1000 points). A chaque nouveau niveau, les élèves gagneront un objet « magique », de la liste ci-dessus, utilisable une seule fois.