Étiquette : L’Eglise au Moyen – Âge

L’histoire dessinée de la France

Cette série sur l’histoire de France, qui comportera à terme vingt volumes, associe pour chaque tome un dessinateur et un historien.  Les épisodes sur le Moyen – Age me semblent exploitables en cinquième. La quantité de textes et les graphismes des volumes sur l’Antiquité risquent par contre de décourager des sixièmes. 

Des fresques de l’époque ottonienne découvertes dans la cathédrale d’Augsbourg, en Allemagne

L’origine de la découverte de ces fresques ottoniennes remonte à la restauration de la charpente de la cathédrale d’Augsbourg, commencée en 2009. Une datation par dendrochronologie de fragments de bois engagés dans la maçonnerie où se situent les fresques, dans l’élévation du transept de la cathédrale, a révélé que cette section de l’église datait des environs de l’an 1000, au moment de l’effondrement d’une grande partie du bâtiment carolingien, en 994.
Siège épiscopal de première importance à cette époque, la cathédrale d’Augsbourg a été reconstruite en assez peu de temps puisque le chevet roman de l’église fut consacré en 1065. La datation des fresques, supposées peintes rapidement, permet de les assimiler aux toutes premières phases de travaux de réaménagements de l’édifice, à l’époque ottonienne.
Très partiellement conservées, les fresques représentent la décollation et la mise au tombeau de Saint Jean-Baptiste. D’autres peintures qui devaient représentaient la naissance et le baptême de Saint Jean-Baptiste ont sans doute été détruites au cours du XIVe siècle lors de l’aménagement de baies gothiques.
Les fresques ont fait l’objet d’un nettoyage et d’une restauration et sont dans un état stable et durable.

La cathédrale de Paris au Moyen – Age

Le site Passion Médiévistes propose une série d’émissions consacrées à la cathédrale de Paris. J’en ai retenu deux.  Olivier de Châlus, qui écrit une thèse sur la construction de Notre Dame, aborde ici la genèse de la construction. Puis Sylvain Dieudonné, chef de chœur à la Maîtrise Notre-Dame de Paris pendant 25 ans, en charge du Département de musique médiévale, retrace ici l’évolution de la musique médiévale au Moyen Âge, l’émergence des différentes formes musicales au sein des édifices religieux, et les spécificités de la musique au sein de la cathédrale.

Tours à la fin du Moyen – Age

MAKING OF DU PROJET OKEGHEM 5.0 from Dripmoon on Vimeo.

Le projet ReVISMartin a pour objet de produite une maquette 3D historiquement documentée de la collégiale Saint – Martin de Tours avec en environnement sonore les morceaux créés par jean de Okeghem, membre de la collégiale au XVe siècle. Cette maquette replacée dans le plan de la ville d’aujourd’hui s’accompagne d’une chronologie interactive et d’un filme d’animation montrant la ville et l’intérieur de la collégiale à la fin du Moyen – Age.

DOCUMENTAIRE FILM OKEGHEM 5.0 from Dripmoon on Vimeo.

Plus fou que Guédelon !

25 maîtres artisans et quinze bénévoles de l’association Campus Galli construisent une cathédrale avec les techniques du Moyen – Age (avec des outils et plans du IXe siècle plus exactement). Le chantier a été entamé en 2013 près de la ville de Messkirch, en Allemagne. La cathédrale sera probablement terminé dans plus d’un siècle. Il s’agit en fait de reconstituer le monastère de Saint Gall.
Quatre millions d’euros ont été investis par la municipalité de Messkirch et l’Union européenne pour la construction de la cathédrale, convaincues que ce chantier stimulera le tourisme. Ouvert au public du mois d’avril à novembre, le chantier a compté entre 36 000 et 83 000 visiteurs entre 2013 et 2018. Au tarif d’entrée de 9 euros pour les adultes, ce coût permet de financer la construction et de payer les quelques artisans, vendeurs, cuisiniers et administrateurs travaillant sur le chantier.

Un ouvrage d’archéologie sur l’abbaye de Cluny

couverture_cluny_0

Les éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques m’ont gentiment envoyé un exemplaire du magnifique ouvrage Cluny. Les origines du monastère et de ses églises qui présente les résultats des campagnes archéologiques menées à Cluny  entre 2006 et 2013, qui avaient pour objectif de comprendre la constitution du sanctuaire et du chevet de Cluny II et de déceler d’éventuelles occupations antérieures. Il s’agit d’un livre abondamment illustré de photos, de plans, de coupes et de reconstitutions mais à la lecture exigeante : on parle ici d’archéologie dans tout ce que cette science a de rigueur et de complexité. L’objet des auteurs, Anne Baud et Chrisitan Sapin, est de rendre visible et compréhensible l’aspect du monastère entre le IXe et le XIIIe siècle, de la domus carolingienne à l’abbaye reine.