Catégorie : 4e

Les famines dans l’histoire du monde

En cinquième, nous avons beaucoup parlé de sous-nutrition durant le chapitre de géographie sur le thème « nourrir l’humanité ». Voici quelques unes des famines avérées qui ont sévi sans le monde. La liste est évidemment plus longue.

441 avant J.C. Famine dans l’Italie antique

875 – 884. Rébellion de paysans en Chine à cause de la famine. La capitale de l’empire est prise d’assaut par les affamés.

800 – 1000. Sécheresses à répétition provoquant la mort de plusieurs millions de personnes dans l’empire Maya.

1031-1033. Une famine liée à de mauvaises récoltes et à de fortes pluies estivales frappe la France et l’Allemagne. Les historiens évoquent des cas d’anthropophagie et la présence de viande humaine sur les étals des marchés.

XIe siècle. Série de grandes famines en Inde.

1229 – 1232. La famine de Kangi, au Japon, est causée par des éruptions volcaniques.

1314-1318. Après les années de disette de la fin du XIIIe siècle qui débouchent sur une flambée du prix du blé, une grande famine dévaste l’Europe du Nord-Ouest.

1347. Une crise alimentaire touche l’ensemble du continent européen et décime les campagnes. Avec l’épidémie de peste noire déclenchée une décennie plus tôt, elle causera la mort de millions de personnes.

1528. Famine en France, dans le Languedoc.

1586. Famine en Angleterre qui a abouti à la création d’une « loi sur les pauvres ».

1618 – 1648. Série de famines causées en Europe par la guerre de Trente Ans.

1619. 21 grandes famines recensées au Japon

Vers 1690. Famine en Écosse qui a tué probablement 15% de la population.

1693-1694. Une pénurie alimentaire tue plus de 1,5 million de personnes en France, sur une population totale d’environ 22 millions d’habitants à l’époque.

1845-1851. La famine provoquée par la « maladie de la pomme de terre » (mildiou), combinée à la politique foncière du gouvernement britannique, entraîne la mort de plus de 1 million d’Irlandais (sur 8 millions d’habitants).

1876-1879. Entre 5 et 10 millions d’Indiens, en particulier dans le sud du sous-continent, meurent de faim des suites de la grande sécheresse et de l’inaction des autorités coloniales anglaises.

1931. Début d’une série de famines meurtrières dans les régions du Kazakhstan, de la Volga, du Kouban, et surtout en Ukraine. La famine ukrainienne fera près de 5 millions de victimes entre 1932 et 1933.

1943 : Une famine de grande ampleur a eu lieu au Bengale, une région de l’Inde.

1958-1961. La famine qui ravage la Chine après le « Grand Bond en avant », qui  a déstabilisé le système agricole, tue entre 15 et 30 millions de personnes.

Des années 1970 à aujourd’hui. Les continents asiatique et africain connaissent des famines et des crises alimentaires à répétition dues aux aléas climatiques, aux conflits armés et à l’inaction des autorités.
– Biafra (1968-1970),
– Ethiopie (1973-1974 ; 1984-1985 ; 1998-2000),
– Somalie (1991 – 1992 ; 2011 – 2012)
– Soudan (1998 ; 2016)
– Corée du Nord (1997),
– Bangladesh (1974).

10 mars 1906 : la catastrophe minière de Courrières

14-PlanCompagnieCourrieres_-19481.jpg

Le samedi 10 mars 1906 une explosion, probablement causée par le grisou, dévasta la fosses n° 3 à Méricourt (Pas-de-Calais), appartenant à la compagnie des mines de Courrières. Par extension, les fosses n° 2 à Billy Montigny, et n° 4 à Salaumines furent touchées aussi. Suite au coup de poussière, l’incendie se propagea à la vitesse du son sur 110 kilomètres de galeries en quelques minutes.
Cette catastrophe a causé la mort de 1099 personnes (déchiquetés sous la pression de l’explosion, brûlés vifs, écrasés sous les décombres ou, dans les galeries épargnées, asphyxiés par le gaz carbonique), ce qui en a fait la plus meurtrière de l’histoire des mines jusqu’à celle de Benxihu (Chine) en 1942. Rapidement, la gestion de la mine et celle de l’accident par la compagnie et les autorités publiques furent mises en cause, illustrant le mépris des capitalistes pour la vie des mineurs. Cela entraîna une série de grèves importantes (jusqu’à 32 000 grévistes sur les 80 000 mineurs  des deux départements).
Si les profits de la compagnie minière étaient impressionnants à l’époque (de 1898 à 1904, la compagnie de Courrières a gagné 74 millions de francs), les travaux d’amélioration de la mine le sont moins : 41 millions ont été distribués aux actionnaires, 14 mis en réserve et 18 seulement utilisés pour les travaux.
Les salaires des mineurs s’approchaient lui de 5 francs par jour (dont une bonne moitié de primes variables selon la production) pour une journée qui restait à 10h malgré la diminution progressive prévue par la loi.

3-GrandjouanAssietteauxBeurres-bbaf6

Pour en savoir plus, vous pouvez lire cette page.

Adaptations pédagogiques

Capture d_écran 2017-03-10 à 19.40.09

J’ai découvert ce site proposant des pistes de réflexion et des outils pour venir en aide aux élèves à profils particuliers. Il contient beaucoup de choses et semble appeler à grandir.

Firmes transnationales et éthique

ECH21663076_1.jpg

4786591_Lafarge-Holcim.jpg

La firme transnationale franco-suisse LafargeHolcim, numéro un mondial du ciment, est prête à vendre son ciment pour le mur anti-clandestins promis par Donald Trump d’après son PDG qui déclare à vie propos dans un entretien à l’AFP : « Nous sommes ici (aux Etats-Unis) pour servir nos clients et répondre à leurs besoins. Nous ne sommes pas une organisation politique« . La FTN espère ainsi être un des grands gagnants du programme d’investissements de 1000 milliards de dollars annoncé par Donald Trump pour rénover les infrastructures américaines (ponts, tunnels, routes, aéroports).
Ce projet de construction à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, évalué à plusieurs dizaines de milliards de dollars, est pourtant au centre d’une crise diplomatique entre Mexico et Washington et suscite des critiques à travers le monde, notamment en France.
L’entreprise a déjà fait parlé d’elle au sujet d’une cimenterie en Syrie, l’une des plus modernes et importantes du Proche-Orient (d’une capacité annuelle de production de 2,6 millions de tonnes), que sa direction a fait fonctionner au milieu d’un pays en guerre au prix d’arrangements avec les groupes armés environnants, dont l’organisation Etat islamique. Ce faisant, le groupe a indirectement financé les djihadistes de l’EI pendant un peu plus d’un an, entre le printemps 2013 et la fin de l’été 2014.

Un siècle de progrès dans les transports

2016-isochrone-map

C’est ce que montre ces cartes isochrones de 1914 et de 2016. Attention, les couleurs ne donnent pas les mêmes informations sur les deux cartes, regardez bien la légende !

En 1914, il fallait 5 jours pour atteindre les Îles Canaries depuis Londres contre une demi-journée en 2016. 30 à 40 jours étaient nécessaires pour atteindre l’Australie contre un jour à un jour et demi en 2016. On peut donc dire que le monde a rétréci !

Le progrès dans les transports au XIXe siècle

1022px-Satire_Eisenbahn_gegen_Postkutschereichsbahn-einst-und-jetzt

Ces deux caricatures montrent l’évolution des transports au XIXe siècle, avec la révolution industrielle. La première est une lithographie allemande montrant la locomotive Adler dépassée par une voiture à cheval en 1835 (cette locomotive pouvait tout de même atteindre 28 km/h en charge). La seconde image, datant de 1927, montre une locomotive dépassant une voiture à cheval à la vitesse de 90 km/h, tout en transportant plus de passagers et de marchandises.