Étiquette : La République et la citoyenneté

Il faut réfléchir au rôle des médias dans la bêtise actuelle qui s’exprime

Je crois que les journalistes sont convaincus (ou veulent convaincre) que les Français ne peuvent s’intéresser à autre chose que leur petit pays. Aussi cherchent-ils toutes les occasions pour révéler et entretenir des polémiques qui font vendre  et prospérer des espaces publicitaires, mais qui ne présentent aucun intérêt. Et puis il y a les personnalités politiques qui cherchent à exister et sont près pour cela à tous les stratagèmes.

Ce sénateur, par exemple, indigne de la fonction qui lui a été déléguée et heureusement contredit par cet autre (quand se décidera-t-on à supprimer cette assemblée inutile et coûteuse, témoignage archaïque ?)

Il me semble que nous abusons de notre liberté d’expression et confondons souvent le droit de (presque) tout dire avec celui de dire n’importe quoi…

 

Je vais le proposer à mes troisièmes

L’association Électeurs en herbe a créé un parcours d’éducation à la citoyenneté pour les élections municipales qui se dérouleront les 15 et 22 mars 2020. elle propose des activités à faire en classe spécialement pensées pour le scrutin municipal :

Étape 1 : Ma démocratie
Il s’agit de découvrir ou améliorer sa connaissance des institutions et du système politique français au travers du travail de l’élu.e muncipal.e
Étape 2 : Je m’informe
Il s’agit de reconnaître et d’utiliser de façon critique les diverses sources d’information à notre disposition durant une campagne électorale.
Étape 3 : Mon opinion
Il s’agit de formuler une opinion, savoir écouter celle des autres et se forger une opinion personnelle en analysant les enjeux et les argumentaires.
Étape 4 : Mon vote
Il s’agit d’organiser une simulation d’élections, qui permet aux jeunes de se positionner sur les véritables listes candidates.
Étape 5 : Je m’engage ?
Il s’agit de comprendre et identifier les différents types d’engagement et espaces de citoyenneté en dehors du vote.

Histoire du service militaire entre 1905 et 1945

C’est une émission de La case du siècle à voir quelques jours encore en replay  sur France.tv. Elle montre comment le service militaire a été conçu comme l’un des piliers de la République et de la « fabrique du citoyen », en formant ses futurs soldats, mais aussi en brassant les classes sociales et les origines géographiques.

Une identité européenne ?

Capture d’écran 2019-09-16 à 19.10.45

L’intitulé du portefeuille du futur commissaire européen Margaritis Schinas a suscité la polémique suite à la décision de lier la question migratoire et la protection du mode de vie européen. Dans la tribune ci-dessus, Mme von der Leyen justifie sa décision par la nécessité de défendre les valeurs de l’UE, qui seraient menacées par les adversaires de l’Europe. Elle y rappelle les fondements de l’Union européenne : le respect de la dignité humaine, la liberté, la démocratie, l’égalité, l’Etat de droit et le respect des droits de l’homme.

Le livret du citoyen

Nous abordons les différentes façons d’acquérir la nationalité française avec les troisièmes et je leur explique que les futurs Français par naturalisation doivent montrer leur maîtrise de la « culture française » (langue, grandes idées et histoire). Voici le livret du citoyen qui était distribué aux demandeurs de la nationalité française en 2015 et qui donne un aperçu de ce qu’ils devaient connaître. Mais tous les Français en savent-ils vraiment autant ? Je n’en suis pas certain !

Livret du citoyen

Faut-il vraiment apprendre aux élèves à aimer la France ?

Alors que l’article 3 de la loi « Pour une école de la confiance » de Jean-Michel Blanquer impose l’affichage des drapeaux français et européen ainsi que des paroles de l’hymne national dans les classe, l’émission Être et savoir se demande si l’école doit construire le sentiment national.