Catégorie : ULIS

Ecrire une lettre en anglais en ULIS, pas simple

Suite au visionnage du sixième épisode des Grandes grandes vacances, les élèves du dispositif devaient écrire une lettre que l’aviateur anglais faisait parvenir à sa femme pour la rassurer. Après rédaction en français, ils ont utilisé, tous en choeur, Google traduction pour obtenir la lettre en anglais. Ils ont eu du mal à comprendre que les fautes de grammaire et d’orthographe faites en français pouvaient rendre leur texte anglais assez… étrange.

Une bande dessinée sur Prométhée

Un élève de sixième doit réaliser une bande dessinée sur l’histoire de Prométhée en cours de français. L’occasion pour lui de réinvestir le travail sur la bande dessinée mené tous les mercredi, depuis la rentrée, au sein du dispositif. Nous avons d’abord revu le mythe avant de sélectionner les moments clés de l’histoire pour compléter les différentes cases. 

Une chasse au trésor en ULIS

Durant deux semaines, nous avons accueilli dans le dispositif deux étudiantes en orthophonie. Elles ne se sont pas contentées d’observer mais ont rapidement aidé les élèves dans leurs activités quotidiennes. Leurs observations leur ont permis de discerner assez bien la personnalité et les difficultés de chaque élève et nous avons eu de nombreux échanges sur le handicap et les élèves à besoins particuliers.
Pour le dernier jour de leur stage, elles ont organisé une chasse au trésor pour les élèves, à base d’énigmes reprenant le travail fait en français, mathématiques, histoire et géographie durant les deux semaines. Elles m’ont proposé de faire deux groupes  qu’elles ont constitué pour que tout se déroule au mieux. Les élèves se sont pris au jeu et ont bien travaillé en collaborant (ce qui n’est pas toujours simple pour eux). A la clef : une boite pleine de bonbons et de cookies.

Processus de la construction psychique des enfants et adolescents avec des troubles du comportement

J’ai pu assisté ce matin à une visio conférence du docteur Aymeric de Fleurian, psychiatre et directeur d’un centre médico – psycho – pédagogique. Vous trouverez sur le blog de ma femme, qui y assistait également, un compte-rendu précis et détaillé de son intervention. La conférence est visible ici pour ceux qui le souhaitent.
Outre l’intérêt d’avoir mis des mots et des notions sur des intuitions ou des pratiques, j’en retiens surtout la conclusion en forme de conseils pour pouvoir aider les élèves présentant des « troubles du comportement » :
– Partir du principe qu’on ne sait pas ce qui se passe dans la tête de l’élève (pas d’a priori).
– Inviter et mettre en condition l’élève à exprimer ce qui se passe « dans sa tête » pour nous-mêmes pouvoir comprendre.
– Se préparer à recevoir des choses qui sont très éloignées de notre façon de fonctionner et à les accepter pour travailler.
– Différencier état mental et comportement : il faut valider l’état mental de l’élève pour lui redonner confiance mais expliquer que son comportement n’est pas adapté, et qu’il faut trouver une autre solution.
– Pour gérer un élève « en crise » il faut faire les choses dans le bon ordre : rassurer, se réaccorder et raisonner. On ne peut pas demander à un élève de raisonner sans passer par les étapes précédentes car son état mental est alors incompatible avec la capacité de raisonner.

Périmètres et aires en ULIS

Cela fait un moment que je fais travailler les élèves du dispositif sur le périmètre. Mais nous n’avions pas encore abordé l’aire. C’est chose faite avec les deux séances animées par ma femme, la semaine dernière et cette semaine.
La semaine dernière, c’était une activité à partir du jeu Curvica (on peut en voir un exemple ici). Les deux élèves qui y ont participé l’ont ensuite, avec mon aide, expliquée à leurs camarades en début de semaine.

Aujourd’hui, ils ont plié des rectangles de papier quadrillé (de 20 cm sur 12) afin de revoir la notion de périmètre et aborder celle de l’aire en douceur. Ils ont constaté que selon le pliage effectué, les longueurs et largeurs du rectangle n’étaient pas les mêmes et donc que les périmètres n’étaient pas égaux non plus. Par contre, en mesurant l’aire grâce aux petits carreaux, ils sont tous arrivés à 30 cm2. Etonnement… 

Ils ont finalement cherché par quelle opération il fallait passer pour obtenir 30 avec les différentes mesures des côtés obtenus. Par essai/erreur, ils sont arrivés à la multiplication de la longueur par la largeur. Nous avons donc pu établir les formule de calcul de périmètre et de l’aire du rectangle en fin de séance. 

« Tous pour un et un pour tous ! »

A un élève qui travaillait sur l’application Plume, j’ai proposé d’entamer la lecture d’une version raccourcie des Trois mousquetaires d’Alexandre Dumas, l’un de mes romans préférés. Comme ii est petit lecteur, je lui ai lu avec effets spéciaux et il a semblé apprécié. Alors, je me suis dit : « et si j’emmenais les élèves du dispositif au cinéma, en avril, voir la première partie de la nouvelle adaptation cinématographique ? » Eux qui me réclament sans cesse une sortie. Et avant, si je travaillais en lecture suivie et offerte sur cette histoire, adaptée de multiples façons pour un jeune public ? Je pourrais le proposer sous plusieurs supports et formats. J’y réfléchi…