Catégorie : Jouons un peu !

Un jeu sur les grandes découvertes en cinquième

Guillaume Batail, professeur d’histoire-géographie au collège de Portbail dans la Manche a créé un jeu pour permettre à ses élèves de mémoriser et vérifier des connaissances de bases sur les grandes découvertes avec un jeu de plateau.
Le jeu est conçu pour être joué par petits groupes de 4 mais d’autres formes d’organisation peuvent sans peine être imaginées : classe entière (avec plateau vidéo-projeté), tables contre table, à distance avec une autre classe de l’établissement ou du bout du monde via le mail ou une application de réseau social… Il est complètement jouable dans le temps normal de la classe.
Il est à télécharger et à essayer ici.

 

Un livre – jeu pour les cinquièmes

Pages de La-Dette

Le réseau Ludus propose un livre dont vous êtes le héros réalisé par Alexandra Berguig qui permet de traiter une bonne partie du thème II du programme d’histoire de 5e et notamment la partie sur les sociétés urbaines.
Ce jeu mêle livre dont vous êtes le héros et jeu de rôle, avec le choix de caractéristiques de personnage par le joueur qui influent sur la suite de l’histoire.
Les élèves sont confrontés, au fil de la lecture, à différentes missions et actions (combat, fuite, camper,…) ainsi que différents choix qui les mèneront à terme à la fin de l’aventure… La particularité de ce jeu réside dans le fait d’avoir une interaction assez forte avec les éléments du scénario ainsi que les propres caractéristiques et objets du personnage. Les élèves devront aussi noter certaines réponses à des questions en les trouvant dans le manuel (Le Livre scolaire ici, mais cela est facilement adaptable aux différents éditeurs).

C’est à télécharger ici.

Jouer (mais sérieusement) à la Résistance

Capture d_écran 2017-12-17 à 17.23.59

Voyages en résistance est une application gratuite disponible sur iPhone et Android. Dans cette application, le joueur incarne un agent de liaison qui reçoit une mission à réaliser dans sa ville en 1944. Pour y parvenir, il a plusieurs choix d’actions et doit pour cela aller à différents endroits.
Le jeu s’inscrit dans l’espace quotidien où la réalité virtuelle fait surgir, à la manière de Pokemon, des personnages et des documents.
Le jeu se déroule sur 7 semaines au rythme de la vie réelle. Il faut en effet du temps pour aller chercher une information , pour contacter telle ou telle personne, pour recevoir  une information. Enfin le jeu oblige le joueur à créer un réseau , comme les réseaux de résistance, pour pouvoir réaliser la mission. Il faut donc recruter des camarades pour sa mission. On y gagne en efficacité mais on y perd évidemment en sécurité.
A travers le jeu les élèves peuvent apprendre beaucoup de choses sur le quotidien des résistants. Ils vivent leur vie sur un rythme réel et dans un espace réel.
Ce n’est pas un jeu adapté à la salle de classe. Il ne peut pas se jouer sur le temps scolaire. Mais l’enseignant peut le lancer, le suivre en pénétrant les réseaux et revoir avec les élèves le chemin parcouru.
La première version de Voyages en résistances a vu le jour le 11 novembre 2012 et s’est terminée en septembre 2014. La seconde version sera disponible le 31 décembre normalement.

Quand un site d’information va trop vite

France Info relaie un article de Mashable en affirmant que les internautes allemands peuvent acheter des lego nazis sur Amazon. Mais a y regarder de plus près, il s’agit de lego représentant l’armée allemande, c’est – à dire la Wehrmacht et non des SS. Et c’est d’ailleurs ce que précise le site Mashable.

De plus, en cherchant un peu, je suis aussi tombé sur ces boîtes vendues également sur Amazon. Cobi est une société polonaise de fabrication de jouets. La société est surtout connue pour sa fabrication de briques emboîtables, ressemblant furieusement au concept de Lego. L’entreprise serait même le second fabricant en Europe et le troisième au monde dans cette catégorie.
Dans sa gamme de produits, Cobi (pour CustomBricks) propose le label « Petite Armée » (Mała Armia ou Small Army), pour lequel elle vend des figurines et véhicules de l’armée allemande de la Seconde Guerre mondiale. Pourquoi ne citer alors que les figurines Lego customisées par des particuliers qui les vendent ensuite sur Amazon dans les articles ?

La question même de l’interdiction de ces boîtes est-elle pertinente ? Cela signifie-t-il qu’on ne peut pas jouer à la Seconde Guerre mondiale ? Dans ce cas, il existe de nombreux jeux vidéo qui devraient être interdits aussi de vente. J’ai longtemps joué aux jeux de figurines historiques ou aux wargames, en reconstituant des batailles de la Seconde Guerre mondiale entre autres. Doit-on interdire les règles de ces jeux et les figurines ? Cela me semble absurde.

J’avais évoqué il y a quelque temps la question de jouer à la Shoah. Il me semble que la problématique n’est ici pas la même.

EDIT : l’Union des étudiants juifs de France a demandé ce jeudi à Amazon et Ebay de retirer de leur site les figurines Cobi représentant l’armée allemande de la Seconde Guerre mondiale. Cette même association ne dit par contre rien sur les figurines de l’armée américaine, russe ou japonaise, vendues également par Cobi.

S’il faut interdire le mauvais goût, Cobi propose aussi cela à la vente…

81DlXZ-85UL._SL1500_

Et si plutôt que de les boycotter, ces jouets (les références de la Seconde Guerre mondiale) étaient utilisés à des fins pédagogiques. Et pourquoi pas par les parents eux-mêmes ?

sum28_enfants_01f
affiche de propagande des années 30

 

Guédelon, un jeu aussi

Comme tous les ans, j’ai présenté le chantier de Guédelon à mes élèves de cinquième à l’aide de différents vidéos. J’ai découvert qu’il existait aussi un jeu de plateau, vendu 35 euros.

Les joueurs incarnent les oeuvriers qui doivent construire le château de Guédelon dans le temps imparti. Il faudra donc extraire les matières premières et les transformer afin de fournir les éléments nécessaires à la construction des différentes parties du château, mais aussi se former chez le maître d’oeuvre afin d’être plus efficace à la tâche. Enfin, il ne faudra pas oublier de s’occuper des visiteurs pour leur transmettre la passion de Guédelon… Le jeu se joue à quatre, mais il y a un mode solo.
On peut voir une partie expliquée en vidéo ici.

Les fiches d’activité à compléter à partir du jeu sérieux « Vivre dans un château au Moyen – Age »

Voici les fiches que je vais distribuer aux élèves de cinquièmes et qu’il devront compléter au fur et à mesure de leur progression dans le jeu. Il s’agit des fiches du site Histocollège (disparu je le crains) légèrement modifiées.

les paysans

Seigneurs et chevaliers

La féodalité

Les paysans et les seigneurs trace écrite

L’eglise trace écrite à trous

Les élèves vont utiliser le mode « jeu » de l’application pour visiter le château. Les points qu’ils vont gagner en répondant aux questions serviront de points d’expérience. Il auront trois ou quatre séances pour finir le jeu.