Catégorie : Brevet

Une vie scolaire

En fouillant dans mes documents pour le concours de professeur des écoles, je suis retombé sur mes documents scolaires… Carnets et bulletins (il me manque seulement ceux de 5e et 4e) du CP jusqu’en classe prépa, relevés de notes du bac, du concours de l’école normale, des années de fac et du CAPES et de l’Agrégation ou encore sujets du bac et des concours avec mes brouillons.

Les trois compositions de l’agrégation en 1995 :

Les sujets du concours de l’ENS en 1992 :

Les sujets du bac de 1990 en filière A1 (lettres – mathématiques) :

Le sujet de Français en Première A1 en 1989 :

Le sujet de Français du Concours Général en 1989 :

IMG_1673

 

Tiens, si j’avais su cela avant, j’aurais pu le dire à la jeune fille de cinquième

Selon la version que propose le ministère pour 2018, le prochain DNB comporterait une épreuve de français, une autre d’histoire-géographie-EMC, une troisième de mathématiques, une quatrième de physique-chimie/ les sciences de la vie et de la Terre/ technologie, et une épreuve orale (toujours avec des thèmes « variés » : EPI, parcours éducatifs, histoire des arts, etc…)
Les épreuves sont de nouveau séparées : l’histoire et la géographie ne seront plus liées au Français.
Le total des points du DNB passera à 800 (au lieu de 700), dont 400 points sur les épreuves finales (qui représentaient moins de la moitié des points l’année dernière).
Pour les épreuves finales, les épreuves de français, de mathématiques, et l’épreuve orale seraient chacune sur 100 points, et celle d’histoire-géographie-EMC sur 50, de même que celle de physique-chimie+SVT+technologie.

Donc l’épreuve d’histoire – géo /EMC a perdu 50 points par rapport aux autres depuis juin dernier…Sans commentaire !

 

Bravo ! (?)

Voici les résultats du Brevet pour le collège Jean Delacour de Clères :
100% de réussite (!!!) dont 35,3% de mentions très bien, 30,5% de mentions bien, 15,2% de mentions assez bien et 19 % d’élèves sans mention.
Ce taux de réussite improbable s’explique d’abord par les points de compétences distribués plutôt largement (certains élèves ayant obtenu déjà 400 points sur les compétences du socle sur les 700 points du brevet). Cela dit, l’an dernier, le taux de réussite du collège avait été de 98% il me semble, sans la réforme des compétences du socle.

Sujet de brevet 2017 au Liban

Brevet-Liban-2017

Première constatation pour mes élèves : la rédaction ne porte pas pour la troisième fois sur les espaces productifs en France, comme pour les sujets de Pondichéry et Washington. Au contraire, la rédaction est en histoire.

J’aime beaucoup le document en géographie, qui change un peu. Par contre, pour l’éducation civique, l’intitulé de la première question me gêne : voter est un droit et non un devoir au sens légal.

Pour évaluer le socle en vue du brevet

Capture d_écran 2017-05-19 à 17.13.15

C’est l’heure des fascinantes réunions afin de déterminer le niveau de maîtrise des compétences du socle de chaque élève de troisième en vue de l’obtention du brevet. Un exercice difficile, notamment pour les collègues qui n’évaluent toujours pas  à l’aide de compétence. Pour moi qui utilise Sacoche pour évaluer par compétences, rien de plus simple. Ayant rattacher la plupart des compétences créées en début d’année à celles du socle, je peux demander à l’application un bilan de la maîtrise du socle pour chaque élève avec le niveau atteint et une proposition de points pour le brevet. Je compte ainsi éviter les fastidieuses et stériles discussions qui ne vont pas manquer de se produire. Evidemment ce bilan aurait encore plus de sens si nous n’étions pas que deux à utiliser cette méthode d’évaluation… Je sais qu’il existe des établissements où tous les collègues évaluent par compétences en utilisant Sacoche… J’en rêve !