Catégorie : Chez moi

Un vendredi bruyant et peuplé !

Ce vendredi 7 février, j’ai passé la matinée au salon de l’orientation et des métiers organisé au Parc des expositions de Rouen pour accompagner deux classes de troisième. L’idée de cette première édition, organisée par la Région Normandie, est de faire découvrir les métiers aux élèves, par le biais de mises en situation de travail et d’animations immersives au sein de 12 pôles regroupant près de 150 métiers. Il y a fait là des centaines de jeunes collégiens et lycées, accompagnés par de nombreux professeurs. J’ai pu d’ailleurs y croiser plusieurs collègues des différents établissements que j’ai fréquenté.


Le soir, direction le Zénith à Paris pour assister au concert du groupe de power metal Sabaton, avec en première partie Amaranthe et Apocalyptica. Beaucoup de monde, beaucoup de bruit aussi, dans un autre genre !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Question de formulation

Monsieur le ministre, vous ne deviez pas écrire cela, mais plutôt « Aucun professeur ne devrait dégrader publiquement un livre ou même cautionner cela« . Et j’ajoute qu’ il y a des livres que l’on peut et que l’on doit détruire ou que l’on aurait dû détruire au moment de leur parution (Mein Kampf). Je suis par contre d’accord sur le fait que le rapport au livre est constitutif du métier (ce mot de vocation, sous la plume d’un partisan de la laïcité… beurk !) d’enseignant.

Encore de bonnes nouvelles pour les fonctionnaires !

Dans un rapport de novembre, le Conseil d’orientation des retraites déclare que le gouvernement table sur un gel du point d’indice des fonctionnaires, qui sert de base au calcul de la grille des traitements, jusqu’en 2022 !
« Il n’est pas fait d’hypothèse de hausse de la valeur du point d’indice. Par rapport aux hypothèses des projections de juin 2019, l’évolution du traitement indiciaire moyen apparaît moins dynamique d’ici à 2022. » Les mesures salariales indiciaires de 2020 à 2022 ont été révisées à la baisse puisque les moindres suppressions de postes de fonctionnaires par rapport aux ambitions initiales réduisent les marges de manœuvre salariale et les augmentations à l’ancienneté seront plus faibles.
Plus globalement, le gouvernement anticipe que le traitement moyen des fonctionnaires, hors primes, augmentera moins vite que le salaire moyen par tête de l’économie française dans les années à venir. « Dans les projections de juin 2018 et juin 2019, on supposait que le traitement indiciaire moyen des fonctionnaires évoluerait comme le salaire moyen par tête de l’ensemble de l’économie entre 2022 et 2030. Désormais, on suppose que la progression du traitement indiciaire moyen serait limitée à +0,1 % en euros constants (soit +1,85 % en tenant compte de l’inflation prévisionnelle). » En incluant les primes, la rémunération moyenne des fonctionnaires progresserait toutefois au même rythme que le salaire moyen à partir de 2025.

D’après un article du site Challenges.

Mes cadeaux (première partie)

Voici ce que m’a offert ma femme ce soir. Ces livres sont magnifiques et vont renouveler mes connaissances sur l’Antiquité. Il reste de nombreux volumes à paraître dans cette collection : deux sur la Grèce de – 510 à 235, deux sur Rome de -753 à -70 et de 212 à 536, un sur Byzance (527 – 1453), un sur le Proche-Orient romain, un sur les terres d’Islam du VIIIe au XVIe siècle, un sur la Perse, un sur le Japon, un sur l’Amérique et enfin un sur l’Occident médiéval du Ve au XVe siècle.

Quel imbécile !

Dans une interview à Paris Match, le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a revendiqué ses origines populaires et a critiqué l’entourage présidentiel qu’il juge « trop parisien, trop bourgeois, trop techno, trop strauss-kahnien » et il a ajouté « Il manque sans doute autour de lui des personnes qui parlent à la France populaire, des gens qui boivent de la bière et mangent avec les doigts. Il manque sans doute un Borloo à Emmanuel Macron. » Cela se voulait peut-être drôle, mais c’est en réalité vulgaire, insultant et méprisant. Voilà encore un homme politique qui ferait mieux de ne pas accorder d’interview et de ne pas essayer de faire le malin !

« Mange ton poisson » !

Le Programme national nutrition santé recommande de manger du poisson, des coquillages ou des crustacés au moins 2 fois par semaine, un poisson gras et un poisson maigre. Or la consommation hebdomadaire, notamment chez les enfants, est souvent loin de cette recommandation.France Filière Pêche, le Comité National de la Conchyliculture  et le Comité Interprofessionnel des Produits de l’Aquaculture se sont associés dans le cadre d’une grande campagne de valorisation de leurs produits, soutenue par l’Union Européenne. Et ils mettent notamment les produits aquatiques sur les bancs de l’école ! J’ai trouvé cette actualité amusante et les publicités, provenant de ce site (dont j’adore l’adresse)… intéressantes ! Plus sérieusement, le site propose un kit pédagogique à destination des professeurs des écoles.