Catégorie : Vie scolaire

Bilan à la veille des vacances d’hiver

1) LES COURS
Les chapitres achevés en troisième :

Thème 1 d’histoire : l’Europe, un théâtre majeur des guerres totales
– Civils et militaires dans la Première Guerre mondiale
– Expériences totalitaires et réaction des démocraties dans les années 30
– La Seconde guerre mondiale, une guerre d’anéantissement
En cours : Résistance et collaboration en France

Thème 1 de géographie : Dynamiques territoriales de la France
– Les aires urbaines, géographie d’une France mondialisée
– Les espaces de faible densité et leurs atouts

EMC :
– La citoyenneté française et européenne
– Les caractéristiques d’un état démocratique : l’exemple de la Ve République
– L’engagement des citoyens

Les chapitre achevés en quatrième:

Thème 1 d’histoire : L’Europe et le monde au XVIIIe siècle
– Bourgeoisie marchande, négoce international et traite négrière
– L’Europe des Lumières
En cours : La Révolution française et l’Empire

Thème 1 de géographie : l’urbanisation du monde
– Espaces et paysages de l’urbanisation : centre et périphérie
– Des villes inégalement connectées aux réseaux de la mondialisation

Thème 2 de géographie : Les mobilités humaines transnationales
– Un monde de migrants
– Le tourisme et ses espaces

EMC :
– les libertés et les droits en France

Je suis globalement satisfait du travail effectué en troisième, même si beaucoup d’élèves ont encore des progrès importants à faire en réaction, qu’il s’agisse de la maîtrise du français ou de la structuration des idées. Les études de documents ne posent plus vraiment de problème, mais l’apprentissage des leçons laisses encore à désirer pour beaucoup. Les « quoi de neuf ? » ont bel pris dans deux classes sur quatre. En quatrième, les résultats sont bons, voir très bons. Mais la classe dont je suis prof principal se comporte mal, étant composée d’individus centrés sur leur petite personne, incapable (pour le moment du moins) de penser aux autres.

2) L’ATELIER LECTURE

Nous avons entamé un travail de remédiation en lecture auprès des élèves de sixième à la rentrée de janvier. La première session, se déroulant pour quatre classes, s’achève à la fin de la semaine. Le résultat est très positif : non seulement les élèves ont progressé en lecture dans de belles proportions, mais ils ont en plus pris confiance en eux et en nous, ce qui nous a permis de développer un rapport assez privilégié avec la trentaine d’élèves concernés. Nous démarrons une nouvelle session avec les trois autres classes à la rentrée des vacances et je crois intéressant de pérenniser ce dispositif au moins à destination des sixièmes l’an prochain.

3) LES SEANCES DE DEVOIRS FAITS

J’en anime 4 par semaine cette années, avec des élèves de tous les niveaux. Là aussi, le bilan est pour le moment plutôt positif. Certains élèves sont contents et fiers de me montrer leurs évaluations réussies suite à nos révisions et à mes explications dans différentes matières. De moins en moins d’élèves y viennent en me disant « je n’ai rien à faire ».

Le quart d’heure de lecture

Nous avons commencé cette expérience à la rentrée de janvier au collège avec les professeurs volontaires. Je l’ai mis en place trois jours dans la classe de quatrième dont je suis professeur principal et la collègue de français les deux autres jours. C’est un moment intéressant à observer : des élèves calmes, plongés dans leur lecture (qui un manga, un documentaire, un roman jeunesse ou même un thriller plutôt adulte). Aucun élève ne rechigne à la lecture et même, lorsque j’annonce qu’il faut ranger le livre pour commencer le cours, certains disent  » déjà ? ». De plus, comme ils se sont concentrés sur leur lecture, le cours peut démarrer immédiatement, avec des élèves réactifs, ce qui est appréciable. Ce matin, je commence avec l’une des classes de troisième et j’espère que cela se déroulera de la même façon.

Pour s’y retrouver dans les différents dispositifs d’aide aux élèves à l’école

Le département de la Seine-Maritime a élaboré un document synthétique qui présente les différents projets personnalisés existants à l’école pour es élèves en difficulté (PPRE, PAI, PPS, PAP, PAOA, …).
Ce document explique:
Qui décide de la mise en place?
A qui s’adresse le projet?
Qui l’élabore?
Quel est l’objectif?
Qui le met en oeuvre?
Sur quels temps?
et donne un lien vers le texte légal.

Le document est disponible ici.