Parler de soi en ULIS

Les élèves du dispositif vont participer à un atelier de correspondance. Ils vont devoir écrire, avec l’aide d’une autrice, une lettre pour parler d’eux à des personnes âgées de la commune, qu’ils ne connaissent pas, et ceux-ci vont leur répondre.
Pour préparer cela, je fais travailler les élèves sur l’écriture de lettres, qu’elles soient amicales ou de motivations. Mais dans les deux cas, ils ont des difficultés à parler d’eux. Aussi ai-je décidé de les y pousser au travers d’autres activités comme le portrait chinois et l’acrostiche. Et pour le moment, cela fonctionne plutôt bien.

De quoi lire

Différents éditeurs m’ont aimablement envoyé ces ouvrages que je vais lire dès que j’en trouverai le temps.  Il y a :

L’Iran veut couper sa population du reste du monde pour la réprimer « tranquillement »

Depuis plusieurs jours, des manifestations de protestation ont lieu en Iran face à la mort d’une femme, Mahsa Amini, arrêtée par la « police des moeurs » pour « port de vêtements inappropriés ». Elle est morte en prison après être tombée dans le coma. Le gouvernement théocratique et autoritaire du pays a coupé massivement l’accès à Internet dans le pays afin d’empêcher la diffusion des images des manifestations et notamment celles de femmes jetant leur voile au feu. La répression des manifestations a déjà fait au moins six morts.
En Iran, on n’emploie plus de femmes, sauf dans les métiers désignés comme « féminins », tels que l’enseignement ou certaines spécialités médicales, comme la gynécologie. Dans les autres emplois, on leur dit de partir à la retraite, ou elles perdent leur poste. En 2015, le « Guide suprême » a décidé que la population devait doubler. A partir de 2016-2017, la contraception est devenue moins disponible ; depuis 2021, le gouvernement a interdit les vasectomies et les avortements. Les politiques publiques encouragent les mariages précoces, avant l’âge de 15 ans, dont le nombre a augmenté de 20 %.