J’aurais dû faire prof d’EPS…

vivre-les-disciplines

En formation à L’Institut français de l’éducation de Lyon, ma femme a eu l’occasion d’entendre une conférence d’un couple de chercheurs (Yves Reuter et Dominique Lahanier -Reuter) en science de l’éducation qui a travaillé sur le vécu disciplinaire et le décrochage scolaire.

img_6796

img_6792-2
une page du livre
capture-decran-2016-12-04-a-18-13-12
le vécu au collège : extrait du diaporama diffusé durant la conférence

Leur enquête auprès de milliers d’élèves révèle que l’histoire – géographie est une matière peu aimé à l’école et au collège. L’histoire -géo est cité en troisième position dans les disciplines aimées ou détestées (non- aimées ) derrière les mathématiques et le français mais qu’il s’agisse du primaire ou du collège, le vécu négatif de la discipline l’emporte toujours sur le positif (ce qui n’est pas le cas des mathématiques, vus positivement en primaire).
Quelles sont les raisons de ce désamour ? Cette discipline est ennuyeuse, difficile à comprendre et à retenir. La distinction histoire / géographie / éducation civique semble aussi très opaque aux élèves. Ce qui revient le plus dans les questionnaires est la phrase : « Je n’aime pas trop écouter l’histoire en classe je préfère la lire chez moi dans les livres« . Si l’histoire est souvent plus mentionné que la géographie (et l’éducation civique quasiment jamais), celle-ci a plus souvent un poids négatif en raison des difficultés à retenir les noms et les localisations des lieux. Quand on demande aux élèves comment mieux faire apprécier l’histoire, il  répondent « ne plus donner le sentiment d’apprendre sans comprendre ».
L’intérêt de suivre des cours d’histoire ou de géographie le plus souvent cité ?  Se cultiver et avoir une culture générale…

Mort du dessinateur Marcel Gotlib

gl139
Gai-Luron en pleine action !

Marcel Gottlieb est né à Paris le 14 juillet 1934 dans une famille d’immigrés juifs hongrois. En 1942, son père a été déporté et assassiné à Buchenwald et lui a découvert qu’il était juif lorsque sa mère lui a cousu l’étoile jaune sur son manteau. Adepte du dérisoire, de l’absurde et de l’humour noir, il a créé des personnages originaux comme Gai-Luron, la Coccinelle, Superdupont, ou Hamster Jovial…

gotlib_chansonaigredouce
une planche autobiographique où la guerre apparait sous la forme pudique d’un orage

Gotlib entama en 1962 sa carrière de dessinateur chez Vaillant, hebdomadaire pour enfants qui devint par la suite Pif-Gadget. Il n’avait que 18 ans lorsqu’il créa ses deux premiers héros, Nanar et Jujube, un jeune garçon et son renard apprivoisé, auxquels s’ajouta bientôt un chien : Gai-Luron.
Avec ce cabot neurasthénique, inspiré de Droopy, Gotlib quitta la bande dessinée pour enfant pour un humour décapant qui sera la marque de fabrique de toute sa carrière.

gotlib-les-dingodossiers-tome-3-les-etrangers-en-vacances-3c9r
Dingodossiers à propos du tourisme en France

En 1965, il entra chez Pilote où il partagea d’abord avec René Goscinny une double page de gags sur des sujets a priori sérieux, les Dingodossiers. Puis  il créa la Rubrique-à-brac à partir de 1968.

gotlib
La planche de Rubrique-à-brac qui faisait toujours rire Gotlib…

gai-luron_nouvelles_aventures

Le personnage de Gai-Luron faisait justement son retour sous de nouveaux crayons, mais avec les encouragements de Marcel Gotlib, qui avait validé la reprise de son anti-héros. Et pour ceux qui voudraient retrouver le personnage original, 2017 verra la réédition des dix albums initiaux.

cy11czhweaa8q8l-249x300

Quand la France se couvre de honte à Cuba par l’intermédiaire d’une ministre

Ségolène Royal, ministre française de l’environnement, envoyée à La Havane par François Hollande pour le représenter alors qu’il est en déplacement à Abou Dhabi, est la seule membre d’un gouvernement européen, avec le premier ministre grec Alexis Tsipras, à avoir fait le déplacement à Cuba à l’occasion de la semaine de deuil national consacrée à l’ex-président cubain.
Ce déplacement dans le but d’honorer la mémoire d’un dictateur me paraît déjà très contestable, mais quand la ministre dresse l’éloge dudit dictateur, c’est scandaleux !
« Grâce à Fidel Castro, les Cubains ont récupéré leur territoire, leur vie, leur destin. Ils se sont inspirés de la Révolution française sans pour autant connaître la terreur qu’il y a eue pendant la Révolution française », a-t-elle osé déclarer !
Interrogée sur les violations des droits de l’homme reprochées au régime cubain par l’ONU et l’opposition, Ségolène Royal a dénoncé la « désinformation » et souligné au contraire l’existence sur l’île d’une liberté religieuse et d’une liberté de conscience. « Donc il faut savoir regarder les choses positivement même si ça dérange », a-t-elle ajouté, estimant que « la France n’a pas à donner de leçon » à Cuba.

Cette femme était mandatée par le président de la République et devait donc parler au nom de la France. J’espère que ce l’est pas cela, l’avis de la France sur Fidel Castro et son successeur. Le régime cubain était et reste une dictature, les faits le montre sans aucune ambiguïté !

D’après un article du Monde.fr

Le onzième numéro du journal du collège

Voici le nouveau numéro Des Nouvelles Delacour, écrit par une quinzaine d’élèves du collège de Clères. Pour cette année, nous avons décidé d’un changement de formule, afin d’adopter un style graphique plus proche du format magazine. Par ailleurs, nous allons sortir trois numéros par an au lieu des cinq des deux années précédentes.

delacour-n°11

Qui est candidat à l’élection présidentielle française ?

L’annonce de la candidature de l’écrivain Alexandre Jardin à la présidence de la République est l’occasion de faire le point sur les candidats déjà déclarés à cette élection. Après avoir créé en septembre La Maison des citoyens, pour réunir ceux qui ne se sentent plus représentés politiquement, l’écrivain à succès se lance donc dans la course à la présidentielle. Mais son seul programme semble, pour l’instant, de faire barrage au Front National.
Parmi les hommes et femmes politiques habituels, on trouve :
Jacques Cheminade (75 ans), Solidarité et progrès,
Jean – Luc Mélenchon (65 ans), La France insoumise,
François Fillon (62 ans), Les Républicains,
Henri Guaino (59 ans), Les Républicains,
Jean Lassale (61 ans), MoDem
Nicolas Dupont – Aignan (55 ans), Debout la France,
Philippe Poutou (49 ans), Nouveau Parti Anticapitaliste
Nathalie Arthaud (46 ans), Lutte Ouvrière,
Marine Lepen (48 ans), Front National
Emmanuel Macron (38 ans), En Marche !
Yannick Jadot (49 ans), Europe Ecologie Les Verts.

Dans cette liste, il manque pour le moment le candidat issue de la primaire de la gauche et les éventuels solitaires. Sont pour le moment candidat à la primaire de la gauche qui aura lieu fin janvier : Gérard Filoche (70 ans) (Parti socialiste), François de Rugy (42 ans)(Ecologistes !), Marie – Noëlle Lienemann (65 ans) (Parti socialiste), Jean – Luc Benhamias (61 ans) (Front démocrate), Arnaud Montebourg (53 ans) (Parti socialiste), Benoît Hamon (49 ans)  (Parti socialiste), Manuel Valls (54 ans)  (Parti socialiste).

Dans la société civile, sans réelle chance de réunir les  500 soutiens nécessaires pour valider leur candidature, ils sont 43 pour le moment :

Alexandre Jardin (51 ans), La Maison des citoyens,

capture-decran-2016-12-03-a-19-07-23capture-decran-2016-12-03-a-19-07-16capture-decran-2016-12-03-a-19-07-06capture-decran-2016-12-03-a-19-07-31