Catégorie : A visiter

Le musée du Moyen âge de Cluny fait peau neuve

Une émission de Carbone 14 consacrée à la réouverture du musée.

C’est demain que nous partons

Cette exposition temporaire se tient du 27 mars au 22 décembre 2022, au mémorial de la Shoah de Drancy. Elle propose de découvrir des lettres constituent souvent les dernières traces laissées par les victimes à la veille de leur départ, ou même parfois écrites depuis les wagons qui les emmènent « vers l’Est ». Traduits, retranscrits, les originaux et fac-similés sont étayés de photographies et d’objets liés à la correspondance. Des éléments historiques permettront de mettre en lumière l’importance de la correspondance dans la Shoah, pendant et après la guerre, et son rôle essentiel dans la transmission de la mémoire et de l’histoire du génocide des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. 

Une exposition pour développer son esprit critique

Imaginez une ville, ses quartiers, ses rues, ses commerces, truffés de pièges et de rumeurs. Une ville où le vrai et le faux se côtoieraient sans frontières. Cette ville imaginaire est l’objet d’une exposition interactive intitulée « Esprit critique : détrompez-vous ! ».
Au gré de sa promenade, le visiteur déambule dans la ville de Crityk. De la supérette à la pharmacie, de la mairie au kiosque à journaux, du restaurant au food truck, autant de lieux où les fake news se répandent. Messages publicitaires trompeurs, manipulation politique, fausses informations, tout le long du parcours, le visiteur, équipé d’un bracelet connecté, doit déjouer les pièges grâce à des installations ludiques. Au kiosque de presse constitué en partenariat avec l’AFP, par exemple, on découvre des journaux dont il faut classer les Unes selon leur crédibilité. À la fin de chaque test, on accède à une correction détaillée.
Ces ateliers tendent à développer l’esprit critique et déconstruire les idées reçues. À travers des expériences du quotidien, inspirées par les recherches en psychologie comportementale et sociale, en sciences cognitives et en sociologie, le parcours encourage le visiteur à démasquer les idées toutes faites et surtout à vérifier les informations.
L’exposition est ouverte à tous les publics et plus particulièrement aux lycéens et collégiens avec des visites guidées.
On peut visiter cette exposition à Toulouse, au Quai des Savoirs jusqu’au 6 novembre 2022. Tarif : 7 € / 5 € (réduit) | Gratuit le 1er dimanche du mois. Elle partira ensuite en tournée dans d’autres villes de France avant d’inaugurer la réouverture du Palais de la Découverte de Paris.

D’après un article de France Info.

La vie en HLM

Il est possible de remonter le temps pour visiter un logement social des années 60 à Aubervilliers.
C’est une expérience immersive qui est proposée pour la première visite : Dans le logement de la famille Croisille, reconstitué tel qu’en 1967, les guides présentent sa trajectoire depuis son arrivée dans la cité Émile-Dubois. Après avoir fait connaissance avec la famille, vous serez amené à suivre, dans une journée ordinaire de l’année 1967, le père (ouvrier), la mère (au foyer) ou encore l’un des enfants (une employée de la Sécurité sociale, un apprenti plombier, une écolière).
Dans la seconde visite, les guides font découvrir l’histoire de trois ménages qui se sont succédé dans une même cage d’escalier, des débuts de la “cité des 800” aux années 2000. En mettant à la portée de tous la démarche d’enquête historique, à travers les objets et les archives présentés, l’exposition permet de retracer quatre moments et autant d’enjeux :
– 1957, l’accès au logement social aux débuts des grands ensembles ;
– 1968, émancipation féminine et société de consommation ;
– 1985, une cité en crise dans un contexte de désindustrialisation ;
– 2005, exclusion et solidarités dans un territoire en recomposition.

Visites possibles sur réservation jusqu’au 30/06/2022 les mercredi, vendredi et samedi.
Plein tarif : 8 euros
Tarif réduit (3 euros) pour : les habitant·e·s de Plaine Commune, les bénéficiaires des minimas sociaux et de l’allocation chômage, les étudiant·e·s – moins de 26 ans, les personnes ayant la carte famille nombreuse.
Gratuité : habitant·e·s d’Aubervilliers, enfants de moins de 9 ans, enseignant·e·s, personnes en situation de handicap avec une personne accompagnatrice.