Catégorie : A visiter

Le château de Nantes et le mémorial de l’abolition de l’esclavage

En visite à Nantes, j’ai visité  le château des ducs de Bretagne. Après le tour des remparts, j’y ai d’abord vu deux expositions temporaires.

La première, intitulée « Les esprits, l’or et le chaman » présentaient des parures et objets en or colombien d’avant la conquête européenne. Les 220 objets présentés sont d’une grande beauté et l’exposition les mets magnifiquement en valeur. Elle se poursuit jusqu’au 12 novembre pour les amateurs.

La seconde était consacré à l’estampe japonaise à travers l’histoire des quarante – sept rônins. Elle ouvrait aujourd’hui, ce qui a entraîné une affluence assez gênante alors que nous étions seuls, ma femme et moi, pour visiter la première exposition.

L’après-midi, je suis retourné au château afin de visiter les collections permanentes, illustrant l’histoire de Nantes, du Moyen – Âge à la Seconde guerre mondiale, au long d’une trentaine de salles.  Deux de ces salles sont consacrées à la traite négrière dont le port de Nantes fut un acteur important au XVIIIe siècle.
De passage à la librairie du musée, j’en ai profité pour acquérir ce livre pour la bibliothèque de classe.

IMG_0887

Après ma visite, j’ai marché jusqu’au Mémorial de l’abolition de l’esclavage, au quai de la Fosse.  Avant d’arriver au mémorial lui-même, on emprunte une promenade tout au long de laquelle sont réparties 2000 plaques de verre. 1710 rappellent le nom des navires négriers et les dates de départ des expéditions négrières nantaises. Les 290 autres plaques indiquent les comptoirs négriers, les ports d’escale et les ports de vente en Afrique, aux Antilles, aux Amériques et en Océan Indien.

À partir de l’esplanade,on accède au Mémorial par un escalier à ciel ouvert conduisant à un passage souterrain rappelant les conditions d’enfermement des esclaves dans les cales des navires. Le long couloir est encadré à gauche par la Loire, visible entre les piliers de soutènement, et à droite par une immense plaque de verre qui court sur 90 mètres.

Celle-ci porte une sélection de textes provenant de tous les continents touchés par la traite (Europe, Afrique, Amériques, Océan Indien), s’étendant sur cinq siècles (du XVIIe au XXIe siècle) : lois, témoignages, œuvres littéraires, chants, textes fondamentaux de l’abolitionnisme…

À l’extrémité ouest du passage, quelques clés historiques et géographiques replacent la traite atlantique dans son contexte.

 

Une rencontre sur Vidal de la Blache

(mon exemplaire date de 1908)

La BNF François Mitterrand organise une rencontre sur l’héritage du géographe Paul Vidal de la Blache (1845-1918), le mardi 14 novembre 2018 de 14h30 à 17h15.
Paul Vidal de la Blache est l’auteur du Tableau de la géographie de la France, publié en 1903 comme premier tome de la série Histoire de France d’Ernest Lavisse. Considéré comme l’un des inventeurs de la géographie à la française, son oeuvre s’est diffusée largement via l’école du début du XXe siècle avant d’être peu à peu remplacée par d’autres visions de la géographie.

Les interventions prévues :
– La collection de cartes murales Vidal-Lablache par Olivier Loiseaux, Chef du service des acquisitions et des collections géographiques au département des cartes et plans de la BnF.
– Comment parler d’un territoire perdu ? par Bertrand Tassou, Chargé de collections en géographie au département Philosophie, histoire, sciences de l’homme de la BnF
– Vidal de la Blache : quelles ouvertures contemporaines ? Table ronde animée par Sylvain Allemand, journaliste, essayiste, avec Marie-Vic Ozouf-Marignier, Directrice d’études à l’EHESS, Directrice du Groupe de géographie et d’histoire des territoires, de l’environnement, des ressources et des sociétés (GGH-TERRES), Marie-Claire Robic, Directeur de recherche émérite au CNRS, laboratoire épistémologie et histoire de la géographie (EHGO) et Jean-Louis Tissier, UMR Géographie-Cités, professeur émérite de géographie à l’Université Panthéon-Sorbonne.
Débat suivi d’échanges avec la salle jusqu’à 17 h
– Clôture par Thierry Grillet, directeur de la Diffusion culturelle à la BnF

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Sur les traces des hommes préhistoriques

Capture d_écran 2017-10-15 à 10.55.52

Ce site permet de participer virtuellement à un chantier de fouille archéologique en Aquitaine. Il place le visiteur au cœur de l‘enquête, le rend acteur avec les chercheurs, l‘invite à la découverte et, selon un parcours qu‘il décide, lui offre la possibilité de visionner des reconstitutions, d‘écouter des témoignages, de faire le plein de connaissances et d‘images.
Pour réaliser cette exposition virtuelle, CAP SCIENCES s‘est associé aux équipes de recherche qui œuvrent en Aquitaine sur le terrain et dans leurs laboratoires pour faire avancer la connaissance dans le domaine de la Préhistoire.

Pour jouer avec l’histoire le temps d’un week-end

BAT2_MJE2017_AfficheGenerique_30x40(1)

Les 21 et 22 octobre, le Centre des monuments nationaux propose une nouvelle programmation spéciale pour « Monument Jeu d’enfant » édition 2017.
Abbayes, châteaux, palais ou sites archéologiques se transformeront ainsi le temps d’un week-end en terrain de jeu privilégié pour le plus grand bonheur des enfants, partout en France. L’histoire des monuments se raconte et se comprend de manière ludique et pluridisciplinaire au travers de nombreux ateliers : jeux de piste, visites théâtralisées, musique, danse, arts plastiques, mais aussi art culinaire ou reproduction de cabinets de curiosités.
Les enfants pourront vaincre leur peur en partant à la rencontre des animaux fantastiques qui parent les murs du château de Pierrefonds ou de l’abbaye de Cluny. Devenir tailleur de pierre, fabriquer une cotte de mailles ou son blason en héraldique ? Ce sera possible au monastère de Brou, au palais Jacques Coeur de Bourges ou à la basilique de Saint-Denis. Une histoire de chevalier sans peur et sans reproche conduira les plus jeunes dans les couloirs du château de Châteaudun.
La vie de Marie-Antoinette n’aura plus de secrets pour les visiteurs de la Chapelle expiatoire à Paris, les bonnes manières à table et l’art du dressage non plus à la Conciergerie. Enquête mystérieuse dans les pas de Jean Héroard, médecin de Louis XIII au château d’Azay-le-Rideau, chasse au trésor dans les dédales de l’abbaye du Mont-Saint-Michel, spectacle de marionnettes pour conter les grandes étapes de la préhistoire sur le site des Eyzies-de-Tayac, spectacle équestre au château de Bouges…
Et bien d’autres choses encore !

Vous trouverez ci-dessous la liste des sites concernés par ces animations.

DP_MJE