Catégorie : Géographie

Apple une puissance mondiale ?

apple_infographie

Lundi 13 février, le cours de l’action Apple a clôturé à 133,29 dollars, valorisant l’entreprise à près de 700 milliards de dollars.
Apple a accumulé près de 230 milliards de dollars de liquidités « dormant » sur des comptes irlandais (pour information, le PIB de l’Irlande en 2015 était de 227,5 milliards de $ ce qui plaçait le pays au 43e rang mondial). Cette somme représente 100 ans de PIB du Burundi (159e), 53 ans de celui du Sierra Leone (152e) ou encore 37 as du PIB de la Moldavie (146e).
Le responsable de cette situation est l’iPhone, qui a représenté, depuis son lancement en juin 2007, près de 1000 milliards de dollars de ventes cumulées et qui constitue encore les deux tiers du chiffre d’affaires et les trois quarts des profits de la société.
L’infographie ci-dessus explique le choix de l’Irlande par Apple. Je reconnais à cette société la qualité de ses ordinateurs et de son smartphone, que j’utilise, mais leur politique est écoeurante tant dans le domaine salarial que fiscal.

L’Inde, une puissance spatiale

budget-spatial-par-pays-2009_large_carte

conquete2

L’Inde a mis en orbite mercredi 15 février un nombre record de 104 satellites avec une seule fusée, a annoncé son agence spatiale.
Le véhicule spatial indien transportait à son bord un satellite d’observation de la Terre de 714 kilogrammes et 103 nanosatellites, généralement de pays étrangers, d’un poids combiné de 664 kilogrammes.
Le programme spatial indien, initié dans les années 1960, s’était déjà fait remarqué en réussissant à placer une sonde en orbite autour de Mars en 2014.
Depuis le début de son programme de lancement de satellites commerciaux en 1999, l’Inde avait à ce jour mis en orbite 79 satellites étrangers.
Alors que le marché du lancement de satellites commerciaux ne cesse de croître puisque le téléphone et internet nécessitent toujours plus de moyens de communication l’Inde affiche l’ambition de devenir une véritable puissance spatiale internationale.

D’après un article du Monde.fr

Des scores à faire rêver certains !

turkmenistan432bis

Le président turkmène, Gourbangouli Berdimoukhamedov, au pouvoir depuis 2006, a obtenu, lundi 13 février, un troisième mandat avec près de 98 % des suffrages lors d’une élection dans l’un des pays les plus fermés au monde.
Il se présentait contre huit candidats presque inconnus, condamnés à faire de la figuration, alors que plus de 97 % des Turkmènes se sont rendus dimanche à ce scrutin, a précisé la commission.
Après deux mandats de cinq ans chacun, Gourbangouli Berdimoukhamedov doit cette fois rester au pouvoir au moins sept ans grâce à une réforme constitutionnelle adoptée en septembre, qui a également supprimé la contrainte d’âge maximal des candidats.
Dentiste personnel du premier président du pays, Saparmourad Niazov, puis devenu ministre de la santé, Gourbangouli Berdimoukhamedov avait été élu une première fois en 2007 avec 89 % des votes après la mort de M. Niazov et reconduit en 2012 avec un score de 97,14 %.
Disposant des quatrièmes réserves mondiales de gaz, le Turkménistan est peuplé de cinq millions d’habitants. Si les Turkmènes ont accès à Internet, interdit sous le règne du précédent président, celui-ci est sévèrement contrôlé et le gouvernement a mené une campagne pour couper les télévisions étrangères regardées grâce au satellite par les Turkmènes.
D’après un article du Monde.fr

J’ai déjà évoqué ce pays dans différents articles ici ou .

Les pouvoirs du président des Etats – Unis

C’est aussi le sujet d’une émission de Concordance des temps.

constitusa

En politique internationale, le président des Etats -Unis est le chef suprême de l’armée et de la diplomatie. Cependant, seul le Congrès (formé du Sénat et de la Chambre des représentants) a le droit de déclarer une guerre. Le président peut conclure des traités qui engagent le pays sur la scène internationale mais le Sénat doit les ratifier.
En politique intérieure, le président est le chef de l’administration. A ce titre, il sélectionne ses secrétaires d’Etat, mais ces derniers doivent être nommés par le Sénat. Il propose aussi la répartition du budget fédéral.
Le président peut mettre son veto aux lois adoptées par le Congrès et celui-ci ne peut passer outre qu’avec une majorité des deux tiers dans les deux chambres.
Le président peut aussi exercer un droit de grâce pour les crimes fédéraux.
Le Congrès peut démettre le président (procédure d’impeachment) en cas de trahison, de corruption ou d’un crime ou délit majeur.
Le Congrès est l’instance législative. Il est actuellement dominé par les Républicains, ce qui donne beaucoup de pouvoir au président Trump. Toutefois, les Démocrates, même s’ils sont minoritaires disposent d’un pouvoir d’obstruction, nommé «filibuster» au Sénat.
Un des contre-pouvoirs les plus importants au président est la Cour suprême. Elle est constituée de neuf juges nommés à vie qui peuvent bloquer une loi votée par un Etat ou par le gouvernement fédéral. Ils sont actuellement quatre libéraux et cinq conservateurs, dont l’un vient d’être nommé par Donald Trump.

La France, première destination touristique en 2016 ?

Entre 82,5 et 83 millions de touristes étrangers auraient visité la France l’an dernier selon des estimations du gouvernement, ce qui qui maintiendrait le pays au rang de première destination touristique mondiale devant les Etats-Unis et l’Espagne. Le nombre définitif de touristes ayant visité la France en 2016 ne devrait être cependant connu qu’en mars dans un rapport de l’Institut national de la statistique et des études économiques.