Étiquette : Monde

Le vote d’une résolution de l’ONU

L’Assemblée générale de l’organisation des nations – Unies vient de voter une résolution, non contraignante (et donc inutile) pour exiger que la Russie cesse son agression contre l’Ukraine. L’intérêt est dans l’examen des votes : la Russie a évidemment voté contre, accompagnée par la Biélorussie, la Corée du Nord, l’Érythrée et la Syrie. 34 pays se sont aussi abstenus (Algérie, Angola, Arménie, Bangladesh, Bolivie, Burundi, République Centrafricaine, Chine, Congo, Cuba, Salvador, Inde, Iran, Irak, Kazakhstan, Kirghizistan, Laos, Madagascar, Mali, Mongolie, Mozambique, Namibie, Nicaragua, Pakistan, Sénégal, Afrique du Sud, Soudan du Sud, Sri Lanka, Soudan, Tadjikistan, Ouganda, Tanzanie, Vietnam, Zimbabwe). 140 pays ont soutenu la résolution.

Internet en Afrique

Selon le rapport 2021 de l’Union internationale des télécommunications sur la connectivité numérique dans le monde, 33% de la population dans la région Afrique (hors Etats arabes) utilise Internet. Si entre 2019 et 2021 l’utilisation d’Internet a augmenté de 23% en Afrique, l’accès au web reste difficile.
La moitié des citadins africains sont en ligne contre seulement 15% de la population rurale. A l’inverse, près de 30% de la population rurale ne peut absolument pas accéder à Internet.
18% de la population africaine n’a aucune couverture de réseau mobile (5% à l’échelle du monde) et 11% des Africains ne disposent que d’une couverture 2G.
Le continent africain est la région du monde où la bande passante internationale – débit de transmission d’un pays vers le reste du monde – est la plus faible. Un internaute africain en utilise un peu plus de 50 kbits, soit environ sept fois moins qu’un Européen (340 kbits/utilisateur).
Une connexion internet fixe représente 18,6% du Revenu national brut par habitant (2,8% pour la moyenne mondiale). La connexion par mobile se révèle moins onéreuse et représente 4,4% du RNB par tête (1,2% du RNB par habitant à l’échelle mondiale).
24% de femmes africaines utilisent Internet contre 35% des hommes et cet écart digital se creuse.