Catégorie : Média & informations

La couverture du dernier numéro du journal du collège

Couverture de delacour n°13

J’ai pris la décision d’arrêter d’encadrer le journal du collège, Des nouvelles Delacour, à la fin de l’année. L’équipe de rédaction donc fière de présenter la couverture de ce  treizième et dernier numéro du journal, dont l’aventure a débuté en janvier 2015 suite à l’attentat contre les journalistes de Charlie Hebdo.
Il s’agit de ma seconde expérience de journal de collégiens, puisque j’en avais déjà encadré un au collège Courbet de Gonfreville l’Orcher durant les deux ans où j’y avais enseigné. L’expérience est positive, mais c’est un projet lourd car la mise en page n’est pas à la portée d’élèves de collège ou du moins, le nombre de journalistes interdit de leurs confier le travail, à moins de bénéficier d’un réseau performant. Ce qui est surtout décevant, c’est de ne pas avoir réussi à  faire vivre ce journal en dehors du cercle des élèves journalistes et de leurs familles, la participation et la lecture du journal n’intéressant pas vraiment la communauté éducative.

Cela semble évident et pourtant…

Une alerte sanitaire concernant l’impact d’une surexposition aux écrans sur le développement cérébral des jeunes enfants vient d’être lancée. Le Dr Anne-Lise Ducanda, médecin de la Protection maternelle et infantile du département l’Essonne a publié une vidéo intitulé «Les écrans un danger pour les enfants de 0 à 4 ans». Elle y fait part de son expérience et fait le lien entre la surconsommation d’écran et des «troubles du spectre autistique» ou des «troubles envahissant du développement».

«En 2003, 35 enfants en difficulté m’étaient signalés par les écoles sur 1000 élèves de maternelle en petite et moyenne section de l’Essonne. Depuis un an et demi, on m’en a déjà signalé 210 en grande difficulté. Toutes les semaines, je suis sollicitée pour de nouveaux cas. À force d’en voir, j’ai fini par faire le lien avec leur consommation d’écrans. Et je ne parle pas d’enfants qui regardent la télévision une heure par jour! La plupart de ceux qui me sont adressés passent au moins six heures par jour devant des écrans. Les troubles sont plus graves qu’il y a quinze ans et disparaissent dans la majorité des cas quand les parents arrivent à “déconnecter” leurs enfants.
L’écran, c’est la tétine d’aujourd’hui. Pourquoi les parents se passeraient des écrans pour “calmer” leur enfant alors que personne ne les a mis en garde? Ils sont rassurés, car leurs enfants ne regardent que des programmes qui leur sont destinés ou des petites applications dites “éducatives” pour apprendre les couleurs ou l’anglais. Ils s’émerveillent de leur habileté et pensent que plus tôt on initie les bébés aux outils numériques, mieux ils seront armés pour le futur.»
Plusieurs professionnels de la petite enfance ont contacté le Dr Ducanda pour évoquer leurs propres observations et inquiétudes. Comme l’orthophoniste Carole Vanhoutte (Villejuif), cofondatrice de l’association Joue, pense, parle:
«Depuis quelques années, je vois des enfants dès l’âge de 3 ans avec moins d’une dizaine de mots à leur vocabulaire. Récemment, il y a eu un nouveau glissement avec l’arrivée de petits dès l’âge de 2 ans et demi qui ne sont pas du tout dans la communication. Ils se comportent comme des enfants un peu “sauvages”, dans leur bulle, comme s’ils n’avaient pas eu l’habitude d’être en relation avec une autre personne
Puis il y a quelques jours, un collectif de professionnels de la petite enfance (médecins pédiatres, pédopsychiatres, psychologues, orthophonistes) a lancé un cri d’alarme dans les colonnes du Monde. La surexposition des jeunes enfants aux écrans est devenu selon eux un enjeu majeur de santé publique.
Le Dr Ducanda et ses confrères souhaitent le lancement de nouvelles études scientifiques qui pourraient valider la piste d’un lien entre l’augmentation du nombre d’enfants diagnostiqués victimes de troubles du spectre autistique et l’omniprésence des écrans. En attendant, ils dénoncent la position de l’Académie des sciences qui, dans un avis remis en 2013 au gouvernement, vantait les mérites des écrans sur le développement sans s’inquiéter outre mesure des risques d’une surexposition précoce.

D’après un article de Slate.fr

Apprendre à réfléchir

J’ai découvert ces vidéos de la chaine youtube Hygiène mentale. Elle me semble assez bien faite pour aider les élèves à réfléchir et à analyser les informations dont ils peuvent disposer.

Ces vidéos ont d’ailleurs été utilisé en école primaire pour apprendre aux élèves à avoir un regard critique sur l’information. Voici ce que cela donne, c’est assez enthousiasmant !

Un Wikipédia chinois pour 2018

cendure-chine-2

Selon le South China Morning Post, une équipe de 20 000 professeurs et universitaires sélectionnés par le gouvernement chinois travaille à l’élaboration d’une encyclopédie en ligne, chargée de concurrencer Wikipédia.
Le site, qui comprendra plus de 300 000 entrées, sera rendu accessible en 2018. Il mettra en avant les dernières avancées chinoises, notamment en matière de science et de technologie, d’après le communiqué de presse de l’Académie des sciences chinoise.
Lors d’une présentation le 12 avril dernier, le responsable du projet a qualifié le projet encyclopédique du gouvernement de «Grande muraille de la culture».
Le projet, entrepris dès 2011, veut concurrencer Wikipédia, qui fait l’objet d’une censure du gouvernement depuis 2004. Une partie du contenu de la plateforme, dont les articles liés au Dalaï-Lama ou à Xi Jinping, le Secrétaire général du Parti communiste chinois, est en effet inaccessible dans le pays.
Les plus importantes encyclopédies déjà à disposition des internautes chinois sont gérées par le géant du Web Baidu et la société d’antivirus Qihu360 qui revendiquent 30 millions d’article chacune. Le contenu mis en ligne sur ces plateformes peut déjà être complété par les internautes, sous réserve de validation par les entreprises.
Le système de censure d’Internet en Chine est très efficace. Le gouvernement dispose en effet de son propre organe de régulation d’Internet pour étouffer les critiques à l’égard du régime. Facebook, Twitter et YouTube sont inaccessibles de Chine depuis 2009.

D’après un article de Slate.fr

Affiches et slogans pour le second tour

XVM6d855568-2a6e-11e7-a853-3e1b090249bc

Emmanuel Macron a opté pour une affiche qui reprend des codes utilisés par les partis de droite. Le bleu est très présent, couleur de la sécurité et de la sérénité. Contrairement à ses précédentes affiches, Emmanuel Macron apparaît seul, il n’est plus au milieu d’une foule. Une manière de solenniser sa campagne. Le slogan est nouveau: «Ensemble, la France!» Là encore, il fait appel aux souvenirs des électeurs de droite. En 1988, Jacques Chirac avait pour slogan «La France ensemble», puis en 2002 «La France en grand, la France ensemble». Quant à Nicolas Sarkozy, il avait opté en 2007 pour «Ensemble, tout devient possible».
Dans l’affiche de Marine Le Pen apparaît, en fond, une bibliothèque. Une image qui rappelle les photos officielles de François Mitterrand et Nicolas Sarkozy à l’Elysée et qui joue la carte de la culture. Très visibles, ses mains sont croisées et la candidate n’hésite pas à mettre en avant sa féminité. Comme Emmanuel Macron, sa veste est bleue. et comme au premier tour, le nom Le Pen n’apparaît pas sur l’affiche. Son slogan, «Choisir la France», met en avant son programme qui privilégie la préférence nationale.

D’après un article du Figaro.fr