Étiquette : Elections

40 candidats déclarés pour le moment

Voici, au 12 octobre 2021, les candidats et candidates qui se sont déclarés pour l’élection présidentielle française qui aura lieu en avril 2022. Bine sûr, tous ces candidats ne parviendront pas à réunir les 500 signatures requises pour avoir le droit de se présenter au premier tour.On constate un déséquilibre flagrant avec 9 femmes pour 31 hommes. Le site de France Info vous propose d’en savoir plus sur eux ici

Progrès de l’abstention lors du premier tour des élections régionales et départementales

L’abstention progresse lors du premier tour des élections régionales et départementales de ce dimanche 20 juin. Selon une estimation, elle s’élève à 66,1%. En 2015, au premier tour des élections régionales, elle était élevée de 50,09%. En 2010, elle se situait à 53,67%, et en 2004 à 39,16%.
Le score le plus élevés en matière d’abstention avaient jusqu’ici été recensés lors des élections européennes de 2009 (59,37%).

Comment donner confiance aux jeunes dans la politique dans ces conditions ?

Ce qui suit tend à confirmer mes explications auprès des élèves sur la transformation de la fonction politique en « métier » et sur le fait que la France est dirigée par des « vieux », au détriment des « jeunes ». De même, il est flagrant que la classe politique ne reflète pas du tout la population française.
15 membres du gouvernement sont présents sur les listes des élections régionales ainsi que 104 députés et 63 sénateurs. La loi sur le cumul des mandats qui interdit à un parlementaire d’occuper une fonction exécutive locale (comme président de région), lui permet en effet d’exercer, hélas, un mandat local simple (conseiller régional).
Tous les présidents et présidentes de régions métropolitaines sont candidats à leur réélection. Sur 1752 conseillers régionaux actuellement en poste, 897 se représentent, soit 51%. Du côté des élections départementales, sur 95 présidents et présidentes en poste, seuls 74 concourent à leur réélection de même que 61% des conseillers départementaux.

Capture d’écran 2021-06-15 à 16.43.17
Les données fournies par le ministère de l’Intérieur permettent également d’analyser le profil sociologique des candidats aux élections départementales. Les cadres sont surreprésentés puisque que 32% des candidats sont issus de cette catégorie socioprofessionnelle qui représente moins de 10% de la population française. Ils sont majoritaires dans tous les groupes politiques, à l’exception de l’extrême droite, où ce sont les retraités qui arrivent en tête. Seule l’extrême droite se démarque vraiment par une présence bien plus importante des classes populaires sur ses listes. La proportion d’ouvriers y est quatre fois plus grande qu’à gauche et dix fois plus qu’au centre ou à droite. Le constat est le même chez les employés, qui pèsent pour 19% des candidats présentés par l’extrême droite, contre 7% à 10% ailleurs. L’extrême droite se démarque par une présence bien plus importante des classes populaires sur ses listes. La proportion d’ouvriers y est quatre fois plus grande qu’à gauche et même dix fois plus qu’au centre ou à droite. Le constat est le même chez les employés, qui pèsent pour 19% des candidats présentés par l’extrême droite, contre 7% à 10% ailleurs.
L’âge moyen des candidats aux départementales est d’un peu plus de 52 ans. Si les candidats d’extrême droite présentent une moyenne d’âge similaire, ils comptent dans leurs rangs la plus grande proportion de plus de 70 ans. Mais c’est également ce bloc politique (composé essentiellement du Rassemblement national) qui fait le plus confiance aux jeunes : 12% de ses candidats ont moins de 30 ans, soit deux à quatre fois plus que les autres tendances politiques. La droite présente des candidats plus âgés : ses binômes comptent seulement 3% de candidats de moins de 30 ans et 7,6% ont plus de 70 ans, pour une moyenne d’âge de plus de 54 ans.
Les candidats aux élections régionales présentent sensiblement le même profil socioprofessionnel.

D’après un article de France Info.