Étiquette : La Grèce ancienne

Une preuve d’un contact entre l’Europe et la Chine au IIIe siècle avant J.C ?

photographie-ac3a9rienne-du-mausolc3a9-de-qin-shi-huang-source-tout-sur-google-earth
Le site vue du ciel
MQ25_003som.indd
Des explications
img5
une vue des soldats

Les 8000 statues, qui gardent le mausolée du premier empereur de Chine (un complexe funéraire de 61km²,200 fois plus grand que la Vallée des Rois en Egypte) auraient été produites sous la direction d’un sculpteur européen qui travaillait avec les ouvriers locaux sur le site (L’armée aurait monopolisé 700 000 ouvriers sur 38 ans) et qui puisa son influence dans la Grèce antique. Les guerriers en terre cuite sont en effet à l’échelle 1:1 alors qu’aucune tradition de construction de statues de taille humaine n’a été identifié en Chine auparavant. Les acrobates et les sculptures en bronze également trouvés sur le site pourraient avoir été inspirés par les sculptures et l’art grecs.
Cette hypothèse prend sa source dans la découverte d’ADN mitochondrial spécifiquement européen. Lors de la fouille d’un four à briques et tuiles situé à 50 m du mausolée, une fosse contenant les ossements de 21 personnes différentes fut découverte, dont l’une révéla des traits génétiques européens.
Il s’agirait de la preuve que des contacts étroits existaient entre le Premier Empereur de Chine et l’Occident avant l’ouverture officielle de la Route de la Soie, bien plus tôt qu’on ne le pensait auparavant.

D’après un article du blog Les découvertes archéologiques.

Tu es Thémistocle

Cette séquence porte sur le Thème 2 : la cité des Athéniens (Ve-IVe siècle) : citoyenneté et démocratie.
Il s’agit d’un jeu inspiré des livres-jeux ou des livres dont vous êtes le héros. L’élève est « acteur de l’histoire », car il incarne le personnage de Thémistocle. Il doit faire des choix pour sauver Athènes et la Grèce ! Tout au long du récit, l’élève découvre la démocratie athénienne, un épisode des guerres médiques … Ce faisant, il doit compléter une fiche bilan qui sert de trace écrite et qui peut être évaluée.
Le livre jeu est consultable sur le site de l’académie de Nouvelle – Calédonie ici.

Utiliser le livre – jeu avec les élèves est en soi intéressant, et trois élèves de mes classes viennent d’en emprunter dans la bibliothèque de classe. Cependant, je pense que la création d’un livre jeu avec les élèves peut faire l’objet d’un EPI lettres / histoire.

Une collection de bandes dessinées sur les mythes grecs

collection

Cette série, publié chez Glénat est dirigé par Luc Ferry, ancien ministre de l’éducation nationale. Elle comprend pour le moment deux volumes : l’un sur le mythe de Prométhée et l’autre qui est la première partie de l’Iliade, récit prévu en trois album.

mythologie-les-dieux
Voici ce que Luc Ferry en dit lors d’un entretien au Figaro :
Pourquoi raconter La sagesse des mythes en bande dessinée?
« J’ai été très frappé de constater que les ouvrages consacrés à la mythologie grecque, mis à part ceux de Jean-Pierre Vernant, fourmillent littéralement d’erreurs. Il était nécessaire d’écrire des livres qui s’adressent à tous. La bande dessinée, 9e art, le permet. Et en même temps, il était indispensable, afin de ne pas trahir la richesse de cet héritage, de revenir aux premières matrices des mythes grecs. Elles sont toujours beaucoup plus belles que les variantes. C’est une œuvre, je n’ai pas peur de l’affirmer, de salut public. Je veux tout bonnement raconter Prométhée avec simplicité et érudition. »

En écrivant des ouvrages trop savants, ne craignez-vous pas de rebuter les lecteurs?
« Non! La mythologie grecque est au programme de l’école primaire et j’ai l’ambition d’aider les parents à aider leurs enfants à comprendre cette histoire, notre histoire. Les dix pages qui sont à la fin de la BD sont destinées aux adultes. Elles sont fouillées. L’esprit curieux découvre Apollonios de Rhodes, la bibliothèque d’Apollodore et Diodore de Sicile. Personne ne les lit aujourd’hui mais je les indique aux parents pour qu’il sache d’où ça vient. Et j’explique la signification philosophique du mythe. À titre d’exemple le mythe de Prométhée est présent constamment dans la littérature écologiste aujourd’hui. »

La scénariste et le dessinateur vous ont-ils aidé à réaliser ce projet ambitieux?
« J’ai eu une chance formidable de travailler avec des dessinateurs merveilleux. Je leur ai demandé d’adopter une philosophie, si je puis dire, qui est celle de «la ligne claire» comme l’on dit dans la BD. Je voulais aussi que les couleurs soient celles de la Grèce telle qu’on la connaît aujourd’hui. La scénariste, Clotilde Bruneau a travaillé avec soin sur les bulles. Cette transformation de mon récit en dialogue est impeccable. »

Ces bandes dessinées, riches en texte, me semblent toutefois plutôt orientées adultes. Je ne suis pas sûr qu’elles soient accessible à des sixièmes, donc.

Les revues de septembre pour la bibliothèque de classe

Dans le numéro d’Histoire Junior, on trouve un dossier sur les croisades, utile aux cinquièmes pour le thème en cour.
Il y a également un article sur la bataille de Verdun pour les troisièmes et un autre sur Diderot & D’Alembert, pères de l’Encyclopédie pour le prochain thème d’histoire en quatrième.

De son côté Arkéo propose un voyage mythique à travers la Méditerranée avec Ulysse, le célèbre héros d’Homère. On pourra (re)découvrir les innombrables épreuves que les dieux lui ont réservées au cours de ce périple qui porte le nom d’Odyssée.
Un article permet de faire connaissance avec Clovis, le roi des Francs. Un autre présente une expérience que certains ont déjà tenté au Parc de la Préhistoire de Tarsacon-sur-Ariège : vivre comme au temps de Cro-Magnon. Cette immersion totale les a fait se vêtir, manger et dormir comme nos lointains ancêtres, il y a 14 000 ans !
Enfin, lors de la construction du Mémorial des Civils dans la Guerre qui vient d’ouvrir ses portes à Falaise, dans le Calvados, les archéologues ont découvert les vestiges d’une maison détruite par un bombardement en 1944. Ce qu’il en reste nous donne une foule d’informations sur la vie quotidienne à cette époque.

Une cité grecque du IVe siècle découverte

DCIM100MEDIADJI_0446.JPG
Une vue du site en cours de fouille

Des archéologues ont découvert les ruines d’une ancienne cité inconnue remontant au IVème siècle avant JC, à une altitude de 1200m, sur le massif du Pinde, dans l’ancien royaume de Macédoine.
Les archéologues supposent que l’endroit devait avoir une très grande importance pour les anciens macédoniens, avec des temples et des lieux de culte. Des fragments d’inscriptions qui ont été trouvés contiennent en effet les lettres grecques « IEP… » (ιερό/iero = lieu sacré)
Les fouilles ont mis au jour de grandes portions de l’acropole fortifiée de cette ancienne ville. Même si les restes de l’acropole sont très endommagés, les pièces, les céramiques et la grande variété d’équipements métalliques, révèlent une économie prospère.
La destruction de l’acropole, qui semble avoir été violente selon la grande quantité de pointes de cuivre et de traces de feu découvertes, indiquerait que la cité a été au moins partiellement détruite lors d’une guerre au IIe siècle avant J.C.