Étiquette : Etats – Unis

Conflit entre deux oeuvres d’art

5110884_6_83d7_2017-03-26-2ba5e84-06448d2e5b424bdbb60dab72eddc1_9a02d54fd7325a886cd95ebf300f1e96

La statue du « Charging Bull » trônait seule, depuis 1989, au cœur de Bowling Green Park, à quelques mètres de la Bourse de Wall Street, à New York.
Mais depuis le 7 mars dernier, une petite fille lui tient compagnie. Baptisée « Fearless Girl », la silhouette, les mains sur les hanches et la tête haute, adopte nettement une attitude de défi par rapport à l’animal. Cette « Fearless » Girl a été installée pour interpeller les passants et réclamer la présence de plus d’administratrices dans les conseils des grandes entreprises, à la veille de la Journée internationale des droits des femmes.
Mais le sculpteur Arturo Di Modica, créateur de la première statue, a déclaré lors d’une conférence de presse à Manhattan, que cette statue violait ses droits en changeant le sens et le contexte de la statue de son taureau.
Le sculpteur a expliqué que son œuvre était censée symboliser « la liberté, la paix dans le monde, la puissance, le pouvoir et l’amour » (?). Mais l’installation de la statue représentant la fillette lui faisant face a transformé le taureau en un message de menace et de peur. Il a été transformé en une force négative, en une menace dans un choix délibéré. La deuxième oeuvre exploite et s’approprie donc Charging Bull, sans l’accord de l’artiste.
Le sculpteur réclame donc à la ville de New York le déplacement de la seconde statue.

D’après un article du Monde.fr

Apple une puissance mondiale ?

apple_infographie

Lundi 13 février, le cours de l’action Apple a clôturé à 133,29 dollars, valorisant l’entreprise à près de 700 milliards de dollars.
Apple a accumulé près de 230 milliards de dollars de liquidités « dormant » sur des comptes irlandais (pour information, le PIB de l’Irlande en 2015 était de 227,5 milliards de $ ce qui plaçait le pays au 43e rang mondial). Cette somme représente 100 ans de PIB du Burundi (159e), 53 ans de celui du Sierra Leone (152e) ou encore 37 as du PIB de la Moldavie (146e).
Le responsable de cette situation est l’iPhone, qui a représenté, depuis son lancement en juin 2007, près de 1000 milliards de dollars de ventes cumulées et qui constitue encore les deux tiers du chiffre d’affaires et les trois quarts des profits de la société.
L’infographie ci-dessus explique le choix de l’Irlande par Apple. Je reconnais à cette société la qualité de ses ordinateurs et de son smartphone, que j’utilise, mais leur politique est écoeurante tant dans le domaine salarial que fiscal.

Les pouvoirs du président des Etats – Unis

C’est aussi le sujet d’une émission de Concordance des temps.

constitusa

En politique internationale, le président des Etats -Unis est le chef suprême de l’armée et de la diplomatie. Cependant, seul le Congrès (formé du Sénat et de la Chambre des représentants) a le droit de déclarer une guerre. Le président peut conclure des traités qui engagent le pays sur la scène internationale mais le Sénat doit les ratifier.
En politique intérieure, le président est le chef de l’administration. A ce titre, il sélectionne ses secrétaires d’Etat, mais ces derniers doivent être nommés par le Sénat. Il propose aussi la répartition du budget fédéral.
Le président peut mettre son veto aux lois adoptées par le Congrès et celui-ci ne peut passer outre qu’avec une majorité des deux tiers dans les deux chambres.
Le président peut aussi exercer un droit de grâce pour les crimes fédéraux.
Le Congrès peut démettre le président (procédure d’impeachment) en cas de trahison, de corruption ou d’un crime ou délit majeur.
Le Congrès est l’instance législative. Il est actuellement dominé par les Républicains, ce qui donne beaucoup de pouvoir au président Trump. Toutefois, les Démocrates, même s’ils sont minoritaires disposent d’un pouvoir d’obstruction, nommé «filibuster» au Sénat.
Un des contre-pouvoirs les plus importants au président est la Cour suprême. Elle est constituée de neuf juges nommés à vie qui peuvent bloquer une loi votée par un Etat ou par le gouvernement fédéral. Ils sont actuellement quatre libéraux et cinq conservateurs, dont l’un vient d’être nommé par Donald Trump.

Un lieu symbolisant l’amitié franco-américaine du XVIIIe siècle bientôt restauré.

640-epone-temple-de-david-franc-macon-2

Au fond du Parc du château d’Epône (en banlieue parisienne), le pavillon de David est un symbole d’amitié franco-américaine probablement construit en 1785 selon des esquisses néoclassiques du peintre David (qui lui a donné son nom). il s’agirait en outre du plus ancien temple maçonnique connu visible en France.
De nombreuses figures historiques françaises et américaines s’y seraient succédées : Benjamin Franklin y aurait travaillé (des fresques se trouvant dans l’édifice le suggérait tout du moins) et c’est également là que Robespierre et quelques révolutionnaires auraient rédigé la première Constitution de 1791.

640-epone-pavillon-de-david-francs-macons-detail-2
Classé monument historique en 1947, le lieu est en mauvais état extérieur comme intérieur mais devrait être restauré prochainement.

Une famille américaine dans les tourmentes du XXe siècle

Le documentaire My american way of war a été proposé lundi 6 février dans l’émission Droit de suite de la chaîne LCP.
Nourrie d’images souvent inédites et privées, cette fiction documentaire retrace et analyse l’avènement de la puissance américaine au tournant des années 1918-1945, de la fin de la Première Guerre mondiale à la fin de la Seconde Guerre mondiale, des années folles à la bombe atomique, en passant par la Deuxième Révolution industrielle et la Grande Dépression économique.
Grâce à la correspondance et aux films de familles, le narrateur, Jeff Stryker, enquête pour retracer de manière sensible, personnelle et à hauteur d’homme l’histoire de ses parents, Mike et Gisèle, héros de cette Génération perdue qui fut confrontée, d’une guerre mondiale à l’autre, à toutes les problématiques du XXe siècle qui résonnent encore aujourd’hui…
Portrait des Etats-Unis à travers celui d’une famille, ce film conçu comme un roman historique au point de vue documentaire original, humaniste, anthropologique et littéraire, donne à voir comment les individus de la classe moyenne ont vécu les grands bouleversements de la première moitié du XXe siècle.
Ce documentaire sera encore diffusé le mardi 14 février et le jeudi 02 mars à 20h30.

Voilà un documentaire qui peut donner des idées aux élèves de troisième pour l’EPI.