Catégorie : 5e

Même planète… Et parfois, même pays !

Ces photographies ont été prises dans le cadre du projet Material World, a global Family portrait, chapeauté par le photographe Peter Menzel dont j’ai déjà étudié les photographies issues du livre Hungry Planet avec les élèves de cinquième.

91SKeJESxRL

Un artiste chinois a eu la même idée et a parcouru la Chine pour montrer les différents types de famille et de niveaux de vie dans son pays.

Cela me semble intéressant à exploiter dans le cadre du chapitre de cinquième « Richesse et pauvreté dans le monde », ou tout simplement pour ouvrir les yeux de mes élèves, trop ignorants du monde qui les entoure.

Les famines dans l’histoire du monde

En cinquième, nous avons beaucoup parlé de sous-nutrition durant le chapitre de géographie sur le thème « nourrir l’humanité ». Voici quelques unes des famines avérées qui ont sévi sans le monde. La liste est évidemment plus longue.

441 avant J.C. Famine dans l’Italie antique

875 – 884. Rébellion de paysans en Chine à cause de la famine. La capitale de l’empire est prise d’assaut par les affamés.

800 – 1000. Sécheresses à répétition provoquant la mort de plusieurs millions de personnes dans l’empire Maya.

1031-1033. Une famine liée à de mauvaises récoltes et à de fortes pluies estivales frappe la France et l’Allemagne. Les historiens évoquent des cas d’anthropophagie et la présence de viande humaine sur les étals des marchés.

XIe siècle. Série de grandes famines en Inde.

1229 – 1232. La famine de Kangi, au Japon, est causée par des éruptions volcaniques.

1314-1318. Après les années de disette de la fin du XIIIe siècle qui débouchent sur une flambée du prix du blé, une grande famine dévaste l’Europe du Nord-Ouest.

1347. Une crise alimentaire touche l’ensemble du continent européen et décime les campagnes. Avec l’épidémie de peste noire déclenchée une décennie plus tôt, elle causera la mort de millions de personnes.

1528. Famine en France, dans le Languedoc.

1586. Famine en Angleterre qui a abouti à la création d’une « loi sur les pauvres ».

1618 – 1648. Série de famines causées en Europe par la guerre de Trente Ans.

1619. 21 grandes famines recensées au Japon

Vers 1690. Famine en Écosse qui a tué probablement 15% de la population.

1693-1694. Une pénurie alimentaire tue plus de 1,5 million de personnes en France, sur une population totale d’environ 22 millions d’habitants à l’époque.

1845-1851. La famine provoquée par la « maladie de la pomme de terre » (mildiou), combinée à la politique foncière du gouvernement britannique, entraîne la mort de plus de 1 million d’Irlandais (sur 8 millions d’habitants).

1876-1879. Entre 5 et 10 millions d’Indiens, en particulier dans le sud du sous-continent, meurent de faim des suites de la grande sécheresse et de l’inaction des autorités coloniales anglaises.

1931. Début d’une série de famines meurtrières dans les régions du Kazakhstan, de la Volga, du Kouban, et surtout en Ukraine. La famine ukrainienne fera près de 5 millions de victimes entre 1932 et 1933.

1943 : Une famine de grande ampleur a eu lieu au Bengale, une région de l’Inde.

1958-1961. La famine qui ravage la Chine après le « Grand Bond en avant », qui  a déstabilisé le système agricole, tue entre 15 et 30 millions de personnes.

Des années 1970 à aujourd’hui. Les continents asiatique et africain connaissent des famines et des crises alimentaires à répétition dues aux aléas climatiques, aux conflits armés et à l’inaction des autorités.
– Biafra (1968-1970),
– Ethiopie (1973-1974 ; 1984-1985 ; 1998-2000),
– Somalie (1991 – 1992 ; 2011 – 2012)
– Soudan (1998 ; 2016)
– Corée du Nord (1997),
– Bangladesh (1974).

De la viande avariée dans les assiettes ?

Voilà qui peut intéresser les élèves de cinquième pour le chapitre que nous terminons en ce moment.

ECO-2011124-Agriculture-monde-grande18_EtCas1_Doc1_SystAgricoleBrésil

Des fonctionnaires brésiliens recevaient de l’argent pour faciliter la production et la vente d’aliments avariés, en émettant des certificats sanitaires sans avoir effectué d’inspections.
Pour l’heure, 21 entrepôts frigorifiques sont visés par une enquête de la police. Les analyses ont révélé la présence de bactéries de type salmonelle dans les produits et l’usage de substances cancérigènes et d’étiquettes falsifiées pour camoufler de la viande avariée.
Or le Brésil est le premier exportateur mondial de bœuf et de volaille. En 2016, le Brésil a exporté pour plus de 859 millions de dollars de viande de poulet vers la Chine et pour 702,7 millions de viande bovine, selon le ministère du Commerce. Les importations brésiliennes ont été immédiatement suspendues en Chine et au Chili et l’Union Européenne a imposé des restrictions à ces importations.

D’après un article du journal La Croix.

Une loi qui autorise le mariage des filles mineures au Bangladesh

carte-bangladesh-big

Si la loi intitulée « Child Marriage Restraint 2017 » votée au Bangladesh , continue à interdire le mariage avant l’âge de 21 ans pour les hommes et de 18 ans pour les femmes, et instaure des peines plus sévères pour les adultes épousant des mineurs ; elle ferme néanmoins les yeux sur des « situations particulières », notamment dans le cas de « grossesses accidentelles ou illégales ». Le texte estime ainsi que le mariage peut s’avérer être un moyen de « sauvegarder l’honneur de la fille » lorsque cette dernière est tombée enceinte ou a été violée.
L’Eglise catholique du pays a protesté contre cette clause spéciale et n’est pas la seule à faire part de son indignation. Les associations de défense des droits de l’homme avancent que cette clause va légaliser le mariage des adolescentes dont les grossesses sont le résultat de violences sexuelles, allant jusqu’à laisser ainsi la jeune fille sous le joug de son agresseur.
Le mariage d’enfants est pourtant illégal au Bangladesh depuis 1929, et l’âge minimum du mariage a été établi dans les années 1980. Mais le pays continue à afficher le nombre record de mariages de mineurs en Asie. Selon l’Unicef, 52 % des épouses ont moins de 18 ans au moment du mariage (contre 68 % il y a quinze ans), et 18 % d’entre elles sont âgées de moins de 15 ans.
Pour la ministre des Femmes et des Enfants du Bangladesh, cette loi s’inscrit dans « la réalité économique et sociale » des villages, où vivent 70 % de la population du Bangladesh (160 millions d’habitants). Cherchant à calmer les critiques, la ministre a également expliqué que les mariages de mineurs nécessiteraient une permission et une enquête spéciales, afin de s’assurer que l’adolescente concernée n’est pas soumise à des abus. Cette vision entend protéger les filles contre la discrimination et l’exclusion sociale, car une adolescente ayant eu une relation sexuelle hors mariage se retrouve marginalisée par la société et rares sont les hommes qui voudront l’épouser.

D’après le site Eglises d’Asie.

Morts à cause de la pauvreté

photo-afp-1489337284
Un morceau de la colline de déchets s’est effondré sur le bidonville en contrebas

Au moins 113 personnes sont mortes après qu’un flanc entier de la plus grande décharge d’ordures du pays s’est détaché, samedi, à Addis-Abeba. Les victimes sont pour la plupart des femmes et des enfants qui fouillaient quotidiennement les amoncellements de déchets.
La décharge de Koshe, qui signifie «saleté» en argot amharique, principale langue du pays, est depuis plus de quarante ans le principal lieu d’entreposage des ordures de la capitale Addis-Abeba (soit près de 300 000 tonnes par an).
Selon plusieurs témoins interrogés par l’Agence France-Presse, un flanc de cette montagne de déchets s’est brusquement détaché et a emporté des habitations de fortune construites sur cette décharge. L’effondrement pourrait être dû à des travaux d’aplanissement au sommet de la montagne de déchets, dans le cadre de la construction d’une centrale au biogaz exploitant les ordures. Ces travaux auraient ainsi accentué la pression sur les flancs de la colline, entraînant l’éboulement. En 2016, le gouvernement avait demandé d’évacuer le dépotoir en raison des travaux, mais la plupart des personnes étaient restés malgré les avertissements, n’ayant nul part où aller.
Parmi les victimes, des femmes, des enfants, c’est-à-dire des personnes qui fouillaient quotidiennement les amoncellements de déchets à la recherche d’objets susceptibles d’être revendus.

D’après un article du Figaro.fr