Étiquette : La question de l’accès à l’eau

Un livre qui purifie…l’eau

Therese Dankovic, chercheuse de l’université de Virginie aux États-Unis a découvert en laboratoire les propriétés d’un filtre revêtu d’une couche de nanoparticules d’argent : cet oligoélément absorbe 99,99 % des microbes, ce qui rend l’eau filtrée aussi pure que celle du robinet.
Sa découverte a inspiré à Brian Gartside, un designer qui travaille pour l’association Water is Life, l’idée d’un livre qui purifie l’eau.
Chacune des 24 pages du livre est divisée en deux parties selon un pointillé. Chaque carré sert non seulement de filtre à eau, mais aussi de support à des messages de prévention dans la langue du pays de destination. Le livre permettrai, pour un coût modeste, de fournir de l’eau potable à une personne pendant quatre ans alors qu’aujourd’hui 3,4 millions de pesons meurent chance année pour avoir bu de l’eau souillée.
Si les premiers résultats sont prometteurs (le livre a été testé au Kenya) il reste à développer le procédé à grande échelle.

D’après un article de La Croix.fr

Une semaine sur l’eau : un jeu de rôle

IMG_0790

Pour que les élèves comprennent bien les difficultés de certains pays à propos de l’accès à l’eau, je leur ai proposé un jeu de rôle canadien, découvert ici. Il transforme la classe en un théâtre international dans lequel les élèves incarnent des personnages provenant de différentes régions du monde (Amérique du Nord, Amérique latine, Afrique et Asie). Les joueurs sont appelés à vivre des expériences de conflits (pollution, construction de barrage, prélèvement abusif, etc.) et de coopération (enseignement de techniques d’irrigation, partage d’expériences, étude sur la qualité de l’eau, etc.).

La table du Mexique : un patron de Maquiladoras, un ouvrier et un vendeur d'eau dans les bidonvilles.
La table du Mexique : un patron de Maquiladoras, un ouvrier et un vendeur d’eau dans les bidonvilles. La concurrence pour l’eau est rude !
AU Chili, une mine d'or pollue l'eau pourtant indispensable à un producteur de fleurs.
Au Chili, une mine d’or pollue l’eau pourtant indispensable à un producteur de fleurs.
En Bolivie, le maire tente de privatiser le réseau d'eau mais se heurte à la résistance de deux paysannes sous les yeux attentifs d'une société américaine de fourniture d'eau.
En Bolivie, le maire tente de privatiser le réseau d’eau mais se heurte à la résistance de deux paysannes sous les yeux attentifs d’une société américaine de fourniture d’eau.

IMG_0798

Les paysannes sénégalaises s'inquiètent de voir leur ressource d'eau diminuer à vue d'oeil.
Les paysannes sénégalaises s’inquiètent de voir leur ressource d’eau diminuer à vue d’oeil.
IMG_0791
D’autant qu’elles doivent aller chercher de l’eau à plusieurs kilomètres de leur village !
En Inde, les paysans doivent faire face à une pénurie d'eau causée par l'usine de Coca - Cola. La solution passera peut-être par l'installation de capteurs de brouillard, présentés par une ONG japonaise.
En Inde, les paysans doivent faire face à une pénurie d’eau causée par l’usine de Coca – Cola. La solution passera peut-être par l’installation de capteurs de brouillard, présentés par une ONG japonaise.

L’expérience semble avoir intéressé les élèves, même si les rôles et les actions sont parfois complexes pour le niveau collège. Durant la première séance, ils ont découvert leurs rôles durant 15 minutes puis nous avons procédé aux deux premier tour de jeu (de 10 minutes chacun) durant lesquels ils avaient des actions à accomplir soit seul, soit en interaction.
La seconde séance a permis de terminer par le dernier tour de jeu puis de faire un bilan des résultats selon les pays.

La seconde classe jouera demain. Je vais essayer de filmer la séance.

Une semaine sur l’eau : apprentis journalistes

A partir du documentaire ci-dessus, les élèves de l’une des cinquièmes ont rédigé des articles pour le journal du collège. Il fallait repérer les informations permettant de répondre aux 5 questions : où ? quand ? qui ? comment ? pourquoi ?

Cela a été l’occasion de revenir sur les notions de solidarité et de responsabilité et de voir les enjeux de l’accès à l’eau.