Étiquette : Expériences totalitaires et réaction des démocraties (1919 – 1939)

Des documentaires utiles pour les troisièmes

Sur Arte ce soir, ils pourront regarder le documentaire « Des filles au service du Reich », qui explique quels rôles ont joué les femmes dans l’Allemagne nazie malgré les lois misogynes et l’assignation nataliste et maternelle dont elles font l’objet.
Arte va également proposer, les 28 février et premier mars prochain, une série documentaire en six épisodes chronologiques sur l’année 1942, tournant de la Seconde Guerre mondiale. Loin des récits héroïques de la chronique militaire, cette série fait entendre, à partir de récits intimes, lettres, autobiographie ou paroles rapportées, les voix de des hommes, des femmes et des enfants qui ont enduré la guerre.

Pour étudier le dessin animé La ferme des animaux en 3e

Voici le document que les élèves vont compléter en visionnant le dessin animé de 1954.

Et en document d’appui, pour des informations sur le film et le résumé des différentes étapes du récit, je vais utiliser une partie d’un dossier trouvé sur Internet. 

Un procès stalinien comme si on y était

A Moscou, en 1930, huit cadres haut placés dans l’administration soviétique furent jugés, accusés d’avoir participé à une « organisation contre-révolutionnaire » appelé le Parti industriel, qui aurait tenté de saboter l’économie en freinant l’essor industriel ou l’approvisionnement dans certaines villes. Le but de ce parti était de démontrer la faillite du pouvoir, et tenter de le renverser, par le soulèvement des masses et avec l’aide de soutiens étrangers, dont Raymond Poincaré. Un à un, les prévenus prirent la parole, reconnaissant leurs responsabilités et demandant la clémence. Mais l’histoire est fausse. Le Parti industriel n’a jamais existé et les accusés n’avaient rien saboté. Ils ont été victimes d’une purge stalinienne, orchestrée par la Guépéou, la police politique soviétique.
Le choix du réalisateur a été de sélectionner et remonter les images d’archives d’un film de propagande, sans commentaire ou intervenant extérieur, afin nous faire revivre ce simulacre de justice au service d’un pouvoir totalitaire.
Ce documentaire, déjà diffusé en 2019, sera visible sur Arte le 17 juillet prochain, très tard.