Catégorie : Cours

Les documents du cours sur la première guerre mondiale

Voici les documents que nous allons utiliser dans le cadre du premier chapitre d’histoire du thème la guerre au XXe siècle, consacré à l’expérience combattante dans la première guerre mondiale.

– des extraits de la bande dessinée « C’était la guerre dans les tranchées »

extraitsbdtardi

– un cahier d’élève français vers 1880

http://www.axmag.com/data/201101/U9933_F16008/index.html

– un extrait du film « Capitaine Conan  »

Et quelques documents du livre.

Ouverture du thème 2 en histoire de première

Pour introduire le second thème d’histoire de première, je propose aux élèves de travailler sur La guerre et la paix de Picasso, une fresque qui orne les murs de la chapelle de Vallauris, dans le sud de la France.

La genèse de la Guerre et la Paix s’inscrit dans contexte politique :  Picasso, alors adhérent au parti communiste, est vice-président du Comité mondial de la PaixPicasso exclue tout caractère religieux à son projet de fresque dans la chapelle de Vallauris et conçoit le décor d’un Temple de la Paix. Contrairement aux autres peintures « politiques » de Picasso (Guernica ou Massacre en Corée) , cette oeuvre n’est pas liée à un évènement historique précis mais elle s’inscrit dans une certaine intemporalité.

picasso_guerrepaix_guerre

Dans un premier temps, le visiteur voit la Guerre, personnifiée par une figure montée sur un char. Le Guerrier de la Paix, portant les attributs de la Justice, stoppe cette avancée. Sur son bouclier, est peinte la colombe, dont Picasso avait fait le symbole communiste de la Paix, avant qu’elle n’en devienne le symbole universel. Sous la colombe, se devine en transparence, le Visage de la Paix. Ce personnage marque la transition entre les deux panneaux.

picasso_guerrepaix_paix

Dans le second panneau, la Paix, est dans un premier temps, représentée comme la reprise de la vie : la mère allaitant son enfant, le feu qui nourrit, la création / l’écriture. Picasso, avec la Paix, craint de tomber dans la banalité. C’est pourquoi dans la seconde partie du panneau, la Paix est représentée comme une utopie mais une utopie qui repose sur une fragile balance.

L’oeuvre est achevée en décembre 1952. En 1956, Picasso offre les panneaux à l’Etat français. L’année suivante, la chapelle devient musée national.

Pour une analyse de cette oeuvre, suivre ce lien.

Le document distribué en cours :

introduction-theme-2-histoire-art