Étiquette : Paris

Des vidéos sur Paris réalisées par les troisième

Voici les documentaires vidéo réalisés par les élèves de troisième. Pour cela, ils ont travaillé en groupe. Durant deux séances, ils ont cherché des informations sur les différents thèmes en salle informatique, puis ils ont monté images et sons à l’aide du logiciel Camtasia installé sur mes différents Mac lors de deux autres séances. Certains, pour qu’il n’y ait pas trop bruit, ont travaillé dans le couloir, d’où une acoustique étrange parfois.
Je n’ai rien retouché, ni dans la construction ni dans la rédaction. C’est un parti pris de ma part. Je trouve le contenu un peu faible, mais par contre les élèves se sont assez bien emparés du logiciel.

 

Les troisièmes construisent un documentaire vidéo sur Paris

Après avoir fait des recherches en salle informatique durant deux séances, ils ont aujourd’hui commencé à bâtir les trois parties du documentaire :
– Paris, capitale et principale métropole de France,
– Paris, ville mondiale,
– le projet du Grand Paris.
Ils utilisent le logiciel Camtasia installé sur les trois Mac portables que je leur prête. La suite (et je l’espère la fin) du travail demain et une mise en ligne de la vidéo bientôt sur ce blog.

25 août 1944 : la libération de Paris

il-y-70-ans-la-division-leclerc-liberait-paris
Le décors

Américains et Britanniques avaient débarqué en Normandie deux mois plus tôt et au mois d’août 19944 la rumeur les annonçait aux environs de Paris. Gaullistes et communistes voulaient fournir un fait d’armes à la résistance française pour éviter que le pays ne finisse administré par ses libérateurs. Ce fut symboliquement la libération de Paris, ville que les Alliés leur concédèrent volontiers, car ils visaient Berlin, qu’il leur fallait occuper avant Staline.
Le 14 juillet, un cortège des syndicats investit les quartiers populaires parisiens afin de mobiliser la population. Les organisateurs se permirent quelques provocations (Marseillaise et drapeaux tricolores sans francisque), auxquelles les Allemands réagirent très mollement.
Trois semaines plus tard, la résistance enchaîna les grèves : grève des cheminots le 10 août, du métro, puis de la gendarmerie le 13 août. Grève de la police le 15, des postiers le lendemain. Grève générale le 18 août, et grand collage d’affiches où l’on appelait au déclenchement de l’insurrection.
Le lendemain, deux mille policiers s’emparèrent de la Préfecture, qu’ils décorèrent du drapeau tricolore et les habitants dressèrent des barricades (500 barrages plus symboliques qu’efficaces vont fleurir dans Paris insurgé). Les combats de rue, dispersés le 19, atteignirent leur maximum le 22.
Puis ce fut la reddition de l’occupant, l’arrivée des blindés français et américains et le fameux curieux discours de de Gaulle :
«Paris ! Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! Mais Paris libéré ! Libéré par lui-même, libéré par son peuple, avec le concours des armées de la France, avec l’appui et le concours de la France tout entière, c’est-à-dire de la France qui se bat, c’est-à-dire de la seule France, de la vraie France, de la France éternelle. Eh bien ! Puisque l’ennemi qui tenait Paris a capitulé dans nos mains, la France rentre à Paris, chez elle…»
Cet article de Libération.fr revient sur quelques-uns des évènements ayant mené à la libération de la ville.

D’après un article de Slate.fr

liberationparisfemmetondue
L’envers du décors

Des Jeux olympiques en France en 2024

1043782-les-sites-des-jo-2024-infographie-big.png

Paris, après ceux de 1924, organisera finalement très probablement les Jeux olympiques de 2024, pour un budget prévu de 6,6 milliards d’euros . La carte ci-dessus montre les sites olympiques prévus. Le gros des travaux concernera la construction d’un centre aquatique et d’un village olympique ainsi que de de nouvelles infrastructures de transports.
D’après un article de Libération.fr

Visiter Paris au Moyen – Age

capture-decran-2017-02-04-a-09-50-38

//www.thinglink.com/card/884338354806587393

J’ai créé cette image interactive afin de corriger l’activité de cinquième proposée à partir du film Paris au fil de l’eau de Grez Productions.

La reproduction de plan datant de 1552,  que j’ai utilisé est disponible ci-dessous. Le plan est suffisamment détaillé pour voir les bâtiments et les noms des rues, ce qui n’est pas possible sur mon image interactive.

1552_truchet_hoyaux

Vivre le long de la Seine au XVIIIe siècle

capture-decran-2016-09-23-a-19-27-49

Disponible en français et en anglais, Gens de la Seine est un parcours sonore de 19 récits, riches de tous les bruits et les histoires des riverains de Paris au XVIIIe siècle. Chacun des récits mobilise et met en son au moins un document d’archives, le plus souvent conservé aux Archives Nationales, et dont les références sont disponibles ici.

capture-decran-2016-09-23-a-19-26-49
Ce parcours s’inscrit dans la collection de récits sonores Gens de Paris, en construction, qui vise à faire découvrir l’histoire de la capitale à différents moment, à partir du vécu de ses habitants.

Il me semble qu’il y a là de quoi inspirer des EPI en lettres et histoire. Cela me donne une idée de réalisations audio avec les élèves dans le cadre du jeu de rôle sur le XVIIIe siècle.

Un nouveau musée d’art à Paris en 2018

bigdsc05788

L’homme d’affaire François Pinault va installer une partie de son importante collection d’art contemporain et d’art moderne, essentiellement constituée de peintures, sculptures, objets, vidéos, photographies des mouvements Arte Povera, Minimaliste, Post-Minimaliste et Pop art, à Paris, dans la Bourse du commerce.

P1040010_Paris_Ier_Bourse_de_Commerce_de_Paris_rwk
A l’origine Halle aux blés, le bâtiment de la Bourse du commerce fut transformé au XIXe siècle après un incendie. Trois sculptures allégoriques au fronton, œuvres d’Aristide Croisy, représentent la ville de Paris, entourée de l’Abondance et du Commerce.

3YXefm2hQKaUGTAWLEc0nUPp3HE

A l’intérieur, on peut aussi voir des fresques évoquant les échanges entre les cinq continents : on doit à Evariste-Vital Luminais, la représentation de l’Amérique, à Georges Clairin celle de l’Asie et de l’Afrique, et à Hippolyte Lucas celle de l’Europe. Ces décors sont classés monuments historiques, ainsi que la coupole.
Ce futur musée est situé à l’ouest des Halles, non loin du Musée du Louvre et du Centre Pompidou, dans l’hypocentre parisien donc (le musée avait portant un moment été envisagé dans des lieux en province, en Bretagne notamment).
La bourse du commerce accueillera 4 000 m2 de surface d’exposition mais les coûts d’entretien sont élevés et le bâtiment nécessite d’importants travaux pour une mise aux normes d’accueil du public. Le montant en est estimé, pour l’instant, à 100 millions d’euros, qui seront à la charge de François Pinault dont une partie de la collection sera exposée au public dans ce lieu qu’il loue pour un bail de 50 ans renouvelable.
Le chantier devrait pouvoir commencer au mois de janvier 2017 et devrait s’achever avant la fin 2018, avec une première exposition à l’automne de cette année-là.

D’après deux articles (ici et ) du Monde.fr