Étiquette : Sport

C’est donc ça, « être Français  » ?

Comme il fallait s’y attendre, la liesse insupportable a donné lieu à des excès, sans doute liés à une consommation d’alcool et d’autres euphorisants. Hier soir, j’entendais de jeunes gens, peut-être certains de mes élèves, chanter la Marseillaise dans les rues, et je n’en étais pas fier du tout.
Alors, Messieurs et Mesdames les journalistes, vous allez nous parler de quoi maintenant, le tour de France, cela semble patriote ça, le tour de France !

 

Je suis d’accord (pour une fois) avec Philippe Poutou

Capture d_écran 2018-07-12 à 11.09.31Capture d_écran 2018-07-12 à 11.09.43

Dans deux tweets râleurs, Philippe Poutou, ancien candidat à l’élection présidentielle, a ironisé sur les Français défilant sur les Champs-Elysées, faisant semblant d’y voir une manifestation contre les attaques antisociales du gouvernement, voire un réveil de la population qui se mobilise enfin contre les licenciements ou pour l’accueil des réfugiés.
Cette position lui ayant été reprochée, le candidat – ouvrier l’a justifiée jeudi 12 juillet sur RMC et BFMTV : « Ce n’est pas si spontané. Bien sûr, il y a pas mal de gens qui aiment le sport et qui sont heureux quand leur équipe gagne, mais ça prend une place énorme dans les médias. C’est déconnecté des réalités et ça pose problème. On nous explique que dimanche, il faudra faire la fête. Si on n’est pas content aujourd’hui, on est un mauvais Français. Cette ferveur, ça révèle plutôt un malaise. Mais le bonheur, ça peut être tout à fait autre chose« .

Je trouve en effet absurde et déplacée cette liesse autour d’un événement aussi anecdotique et je suis consterné de cette capacité d’oubli des médias (mais pour eux, il s’agit avant tout de gagner de l’argent) et des Français. Il me semble qu’on est en plein dans l’adage romain « du pain et des jeux ».

Un peu de coupe du monde

Migrants_in_Team

J’ai trouvé ce document sur le site Strange Maps.

Sept joueurs belges et quatorze Français qui se sont affronté en demi-finale ont au moins un parent d’origine africaine. Si la grande majorité de ces joueurs est née en Europe, ils ont tous au moins un parent d’origine africaine qui leur aurait donné la possibilité de porter le maillot d’un pays du continent. Seuls deux internationaux sont nés sur le continent africain : il s’agit du gardien français Steve Mandanda, né à Kinshasa, et de son coéquipier Samuel Umtiti, qui a vu le jour à Yaoundé au Cameroun.

Les infographies viennent de.

Une réunification sportive et symbolique ?

Il semblerait que les deux Corées marcheront ensemble lors des cérémonies d’ouverture et de fermeture des Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang, en Corée du sud, cette année.
La Corée du Sud et la Corée du Nord devraient aligner une équipe unie dans le tournoi féminin de hockey sur glace. Si ce n’est pas la première fois, cette unification par le sport n’est arrivée que trois fois, en 2000, 2004 et 2006.
Les athlètes devraient donc défiler donc sous la bannière de la Corée unie, un drapeau symbolique, mais sans caractère officiel : sur fond blanc, la Corée entière est représentée en bleu. Il est le fruit de longues discussions, démarrées dans les années 1960, pour la création d’équipes sportives communes aux deux pays. Le drapeau naît en 1990, sous le nom du «drapeau d’unification coréen» et est utilisé pour la première fois en 1991, lors d’un tournoi de tennis de table au Japon.
Mais tout ceci dépend bien évidemment de l’évolution des relations entre les deux pays et leurs alliés respectifs d’ici là !

D’après un article de Slate.fr

 

Des Jeux olympiques en France en 2024

1043782-les-sites-des-jo-2024-infographie-big.png

Paris, après ceux de 1924, organisera finalement très probablement les Jeux olympiques de 2024, pour un budget prévu de 6,6 milliards d’euros . La carte ci-dessus montre les sites olympiques prévus. Le gros des travaux concernera la construction d’un centre aquatique et d’un village olympique ainsi que de de nouvelles infrastructures de transports.
D’après un article de Libération.fr