Catégorie : Petite section

Vers une énième réforme ?

Le ministre de l’Éducation nationale a annoncé vouloir faire de la maternelle «l’école de l’épanouissement et du langage». Pour cela, il a confié l’organisation d’assises de la maternelle à Boris Cyrulnik, un neuropsychiatre médiatisé.
Selon le ministre, «L’école maternelle doit donner à l’enfant l’appétit d’apprendre», elle doit être «un bain de langage, le moyen d’acquérir un vocabulaire riche.» Car «le langage est aujourd’hui la première des inégalités qui se traduit par la quantité de vocabulaire maîtrisé». Enfin, «l’école maternelle doit devenir une locomotive pour toute l’école, synonyme de bonheur et non d’angoisse. Une école de la confiance»
Pour arriver à cela, «la formation des professeurs et des intervenants à la maternelle, notamment des Atsem, sera l’un des sujets majeurs des assises. Il s’agira de revoir les formations initiales et continues, peut-être d’aller jusqu’à des formes de certification, mais également de créer de nouveaux outils pédagogiques, dont certains à l’adresse des parents».
Jean-Michel Blanquer a ajouté ensuite qu’il conviendra d’améliorer les relations entre les intervenants et les élèves, mais aussi l’environnement de l’école (salles de classe, cantine, toilettes, etc.).

D’après un article du Figaro.fr

Un livre pour dédramatiser la première rentrée

1052147-livre664.jpg
Dans Demain, c’est ma première rentrée, Vincent Gaudin, professeur des écoles, imagine la nuit d’une jeune maîtresse à la veille de ce jour si particulier en maternelle.
Avec des illustrations très douces à l’aquarelle et des mots tout simples, ce livre veut permettre à l’enfant qui va entrer en maternelle de comprendre, au fil de l’histoire, que l’école est aussi source d’inquiétude pour les adultes qui s’en occupent mais que demain, finalement, tout se passera bien.

Demain, c’est ma première rentrée, de Vincent Gaudin, illustré par Anne Defréville, Les éditions Clochette, 27 pages, 13 €.