Catégorie : Travaux d’élèves

Un jeu sur le droit des femmes et les inégalités dont elles sont victimes fabriqué par des élèves de troisième et de quatrième

Il est très beau et semble très intéressant. Les portraits de femmes illustrant le plateau ont été réalisés par des élèves de troisième également. Y aura-t-il une diffusion ? 

Le travail sur les aires en ULIS

Le mardi après – midi, depuis trois semaines, les élèves du dispositif essaient de résoudre un problème mathématiques collectivement, pioché dans la série des problèmes Dudu. Ce mardi, c’était le problème du cabanon de jardin :

Ce problème m’a permis d’aborder la notion d’aire et de surface que je n’avais pas encore travaillé avec les élèves. Pour les aider, j’ai distribué cette leçon, trouvée sur Internet :

Le problème a été vite résolu grâce à l’implication de trois élèves, les autres n’étant pas très motivés.

Aujourd’hui, j’ai donné à chaque élève ces fiches d’exercices, là encore trouvées sur Internet, et dont je trouve la difficulté progressive bien amenée. Les élèves ont rencontré les difficultés que j’avais prévu et que j’ai donc pu lever avec de l’aide.

Des couvertures de comics de la guerre froide

Pour le dernier devoir maison de l’année, j’ai d’abord demandé aux élèves d’analyser une couverture de comics des années 50 mettant en scène Captain America luttant contre les soviétiques (un classique !) mais également d’en dessiner une mettant en scène un super-héros lors d’une des crises de la guerre froide (blocus de Berlin, guerre de Corée, construction du mur de Berlin, guerre du Vietnam, guerre d’Afghanistan ou chute du mur de Berlin). Pas mal d’élèves ont joué le jeu et certains ont même produit des oeuvres d’une belle qualité graphique, la maitrise du dessin n’étant toutefois pas une compétence évaluée. Certains élèves n’ont rien rendu, comme depuis un moment, et d’autres n’ont pas compris la consigne visiblement.

La suite du problème du château de cartes

Le tableau après recherches

Ce matin, les élèves ont passé une deuxième heure sur le problème du château de cartes. Hier, ils avaient mesuré une carte et calculé le nombre d’étages que devrait comporter le château. Ils avaient commencé à le représenter au tableau. Pour ce matin, j’avais fait un dessin pour que ce soit plus facile. Ils ont repéré que le nombre de piliers correspondait au numéro de l’étage (étage 4 = 4 piliers / étage 31 = 31 piliers) et qu’il faudrait donc : 1+2+3+4+5+6+7+8+9+10+(…)+30+31 piliers, soit 496 (eux ont trouvé 485, 487 ou 496 selon les groupes). Sachant qu’un pilier comprend deux cartes, cela fait donc 992 cartes. Un groupe voulait s’arrêter là, mais les autres ont remarqué qu’il manquait les planchers et qu’il y avait un plancher entre deux piliers. Ils ont donc divisé le nombre de piliers par 2 pour obtenir le nombre de planchers, soit 243, 244 ou 248 selon leurs calculs précédents. Mais ils ont oublié que le premier étage ne reposait pas sur un plancher de cartes, mais sur le sol. C’est Philippe, l’AESH – co, qui a réussi à leur faire comprendre en leur faisant observer un début de château que nous avions construit. Ils ont donc enlevé 16 cartes pour arriver à 228, 227 ou 232. Ils ont ensuite additionné les 992 cartes piliers avec le nombre de cartes planchers pour arriver au résultat de 1219, 1220 ou 1224. Il y a au tableau un résultat de 1435 et un autre de 1424 dont je ne retrouve pas la trace dans leur recherche et qui sont pourtant proches du résultat à atteindre (1457 cartes).

Si les élèves n’ont pas trouvé le bon résultat (bien qu’ils ont trouvé que les deux frères n’avaient pas la bonne réponse), ils ont mené collectivement des recherches et trouvé des méthodes de calcul. Les groupes se sont appuyés sur le résultat des autres pour poursuivre le raisonnement et il y a eu une vraie collaboration, ce dont je suis très satisfait. Les élèves ont apprécié l’exercice et en redemandent. Rendez-vous la semaine prochaine, donc pour un nouveau problème Dudu en ULIS.

Les problèmes Dudu arrivent en ULIS

Comme il devient compliqué de faire travailler les élèves sur leurs fiches individualisées, approche des conseils de classe et des vacances obligent (certains comptent « disparaitre » à la mi-juin), j’ai dégainé hier et aujourd’hui des problèmes Dudu en vidéo sur les conseils de ma femme.
Hier après-midi, les élèves ont résolu le problème de la recette du gâteau avec une rapidité et une facilité qui m’ont surpris. Ils ont travaillé en trois groupes qui ont trouvé deux solutions au problème.

Cet après-midi, les élèves ont joliment réfléchi sur le problème du château de cartes. Il ont cherché collectivement, s’échangeant des idées, les testant ensuite. Dommage que l’alerte incendie les ait stoppés dans leur élan. A suivre

L’écriture d’un récit en ULIS

Comme je lis ou fais lire aux élèves des récits mythologiques avec Le feuilleton de Thésée et l’Odyssée, j’ai décidé de leur  faire imaginer un récit fantastique en travail d’écriture suivi sur plusieurs semaines.

Ils doivent d’abord chacun  imaginer un héros enfant ou adolescent vivant dans notre monde en 2022, à l’aide d’une fiche trouvée sur Internet. Ils doivent ensuite expliquer comment il se retrouve plongé dans la Grèce mythologique.
Arrivé à ce point du récit, j’essaie de leur faire compléter une tableau du schéma narratif afin qu’ils anticipent la suite de leur histoire.

Cet exercice n’est pas facile du tout pour la plupart d’entre eux, mais plusieurs sont très motivés et s’investissent beaucoup, passant une grande partie des séances à réfléchir et à écrire. La difficulté est de parvenir à les « décoller » des mangas ou anime qu’ils lisent ou regardent et qui monopolisent une grande partie de leur imaginaire, afin de leur faire découvrir celui de la mythologie grecque. J’espère parvenir au bout du travail et pouvoir fabriquer à chacun le livre renfermant leur histoire mythologique.

L’un des moments clé de l’histoire sera bien sûr le combat contre le méchant de l’histoire (l’un des élèves a choisi Hadès !) dont je voudrais qu’ils soignent la description à l’aide de cette fiche :