Étiquette : Inégalité devant l’éducation

Une boîte à outils pédagogiques sur les inégalités

Cet outil proposé par l’observatoire des inégalités doit permettre aux professionnels de l’éducation (enseignants, animateurs de centres sociaux, etc.) d’animer des ateliers de sensibilisation sur les inégalités et discriminations auprès des plus jeunes. Cette boite est construite autour du jeu du « Monopoly des inégalités », une extension du Monopoly© dont les règles ont été modifiées pour refléter les inégalités présentes dans notre société, et ainsi inviter les participants à changer les choses. Mais elle comprend aussi deux ouvrages : le livret Les inégalités expliquées aux jeunes, constitué d’un ensemble de fiches qui, en 48 pages, décrivent les inégalités en France et dans le monde. Le second, Comprendre les inégalités, un ouvrage destiné aux adultes, qui décrypte les mécanismes des inégalités : les définitions, les instruments de mesure et les principales problématiques liées à ces questions. Ces deux documents permettent de transmettre les bases sur les sujets des inégalités et discriminations. La boite contient également une clé USB sur laquelle se trouve une sélection de 21 affiches ou vidéos.

Le vendredi, c’est projet en ULIS

Le vendredi, entre 9h25 et 11h30, je vois la totalité des élèves du dispositif. Je vais donc utiliser ces deux heures pour travailler sur des projets collectifs.

Le premier sera consacré à la rentrée solidaire en faveur du Liban. Ce sera l’occasion de faire travailler les élèves sur ce pays avec des portraits d’enfants d’Arte et diverses vidéos présentant l’école dans ce pays, mais aussi de mener une discussion philosophique sur le don. Je vais proposer aux élèves de préparer la récolte de matériel qui aura lieu en novembre et décembre en réfléchissant aux moyens de sensibiliser leurs camarades du collège et leurs familles.

Le travail des enfants dans le monde en 2020

Un rapport de l’Organisation internationale du travail et de l’Unicef estime qu’au début de l’année 2020, 160 millions d’enfants étaient forcés de travailler, soit 8,4 millions de plus en quatre ans. Et si les projections actuelles sur la hausse de la pauvreté dans le monde à cause de la pandémie de Covid-19 devaient se matérialiser, ce sont neuf millions d’enfants de plus (selon l’estimation basse) qui vont être forcés de trouver du travail d’ici la fin de l’année prochaine, selon le rapport. Mais les modèles statistiques montrent que ce nombre pourrait être plus de cinq fois plus élevé et le nombre d’enfant forcés de travailler pourrait atteindre 46 millions de plus d’ici la fin 2022.