Catégorie : Méthodologie

Correction de carte

Capture d’écran 2020-01-08 à 14.45.10

Capture d’écran 2020-01-08 à 14.45.19

Allez, mes chers élèves, dites-moi ce qui ne va pas sur cette carte ?

…..

Oui, tout à fait, il n’y pas de légende. Et une carte sans légende, c’est un un tableau abstrait ! Mais il y a du positif : on y trouve un titre et une échelle. Disons qu’à la compétence  » réaliser une carte ou un croquis », nous mettrions « début d’acquisition » (un point rouge).

Pour faire une bonne carte

Manifeste_v2

Ce manifeste a été réalisé par Marie-Laure Apers – Trémolo, Nicolas Lambert et Hervé Parmentier, suite à la formation qui s’est tenue à Sète du 12 au 16 novembre 2018. Ce Manifeste est également issu de la démarche participative « Les 10 lois de la cartographie » engagée en septembre 2016.
Je suis rassuré, on y retrouve la plupart des points que j’aborde avec mes élèves.

 

Pour travailler la lecture de graphique avec les élèves

Capture d_écran 2018-10-17 à 17.50.37

Dans le rapport sur l’éducation prioritaire de la Cour des comptes, ce graphique m’a interpellé par son défaut de construction, que j’ai du mal à concevoir comme involontaire (page 99). À première vue, on ne peut que constater l’effondrement des effectifs dans le premier degré.
Mais en y regardant de plus près, plusieurs choses dérangent :
– on passe en réalité de 6 680 000 élèves à 6 430 000, soit une baisse de 250 000 élèves en 14 ans, ce qui ne correspond pas à une chute vertigineuse, pourtant suggérée par le graphique ;
– une grande partie du graphique évoque l’avenir, autrement dit des projections incertaines. Si on se cantonne à l’évolution avérée, on assiste plutôt à une augmentation des effectifs : on passe de 6 690 000 élèves en 2006 à 6 740 000 en 2018, soit une hausse de 50 000 élèves !
Si de l’avis de tous, le rapport paraît très documenté, je trouve inadmissible la présence d’un tel document, trompeur, dans un rapport officiel.