Catégorie : Lire un peu !

Les maths, ça fait peur !!!

Hier soir, c’était la nuit de la lecture. Et pour cette deuxième édition, le thème tenue était la peur. Ma femme, exilée à Paris pour un bureau de l’association des professeurs de mathématiques (si, si , cela existe vraiment !), a été invitée à y participer en lisant des extraits de son livre. Elle a lu notamment le chapitre sur l’arithmétique, écrit à propos de l’opéra L’enfant et les sortilèges de Ravel et Colette (pour le livret). 

Je ne suis pas un adepte de l’opéra, mais il faut reconnaitre que ce passage est réellement effrayant et insupportable.

« Tous pour un et un pour tous ! »

A un élève qui travaillait sur l’application Plume, j’ai proposé d’entamer la lecture d’une version raccourcie des Trois mousquetaires d’Alexandre Dumas, l’un de mes romans préférés. Comme ii est petit lecteur, je lui ai lu avec effets spéciaux et il a semblé apprécié. Alors, je me suis dit : « et si j’emmenais les élèves du dispositif au cinéma, en avril, voir la première partie de la nouvelle adaptation cinématographique ? » Eux qui me réclament sans cesse une sortie. Et avant, si je travaillais en lecture suivie et offerte sur cette histoire, adaptée de multiples façons pour un jeune public ? Je pourrais le proposer sous plusieurs supports et formats. J’y réfléchi…

Il y a forcément quelque chose à faire avec ces albums et romans

J’ai depuis très longtemps dans ma bibliothèque les trois volumes de l’Atlas des géographes d’Orbae de François Place. Cet auteur et illustrateur a imaginé vingt-six pays à partir des lettres de l’alphabet et a écrit une une histoire se déroulant dans chacun, agrémentée de magnifiques illustrations. 

J’ai découvert aujourd’hui qu’il était revenu sur ce projet avec deux romans, réunis dans un coffret pour lequel il a proposé une carte localisant les vingt-six pays sur un planisphère rappelant notre monde ainsi que les nouveaux espaces décrits dans les deux livres.

La lecture de ces albums m’évoque le cycle des contrées, les romans de Jacques Abeille, dont j’ai parlé ici. Mais aussi celui de la série de bandes dessinées des Cités obscures.

De l’atlas en trois volumes (réédité depuis en deux) ont été tirées plusieurs histoires illustrées qui peuvent avantageusement trouver leur place dans une bibliothèque de classe.