Catégorie : Atelier cartographie

Des cartes 3D de la France en accès libre pour 2025 ?

Durant les cinq prochaines années, l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) va établir des cartes en trois dimensions de l’ensemble du territoire français (sauf la Guyane) grâce à la technologie du Lidar. Celui-ci est utilisé depuis quelques année déjà par l’IGN mais pour des zones bien spécifiques, des rivières en crue notamment.
Le Lidar émet des ondes infrarouges et permet de collecter 10 points de mesure au mètre carré et de faire l’acquisition de 427 000 points à la seconde. Les nuages de points ainsi récupérés sont traités informatiquement ensuite. Les cartes 3D générées seront en accès libre sur le site Géoportail. Quelque 7000 heures de vol en avion sont prévues pour scanner l’ensemble du territoire.

D’après un article de France Info.

Un essai sur la cartographie radicale

C’est dans la multiplicité de ses déclinaisons disciplinaires et épistémologiques que cet ouvrage explore le concept de contre-cartographie : quels enjeux sous-tendent de telles dynamiques ? Dans quels contextes les logiques contre-cartographiques éclosent-elles ? Quels savoirs mobilisent-elles ? Dans quelle mesure parviennent-elles à déjouer les représentations hégémoniques de l’espace ? Chercheurs, militants et artistes offrentdans ce livre des réponses plurielles où s’entrecroisent les contre-cartographies politiques, cognitives, numériques, corporelles, artistiques et littéraires.Pour en savoir plus sur son contenu très riche, suivez ce lien.

Une belle carte du XVIIIe siècle

Elle date de 1752 et est visible ici sur Gallica. Il s’agit en fait d’un itinéraire de l’inspection de troupes effectuée par le marquis de Paulmy, nouveau secrétaire d’état à la guerre de Louis XV, dont il fit le récit dans le Voyage d’inspection de la frontière des Alpes en 1752, publié en 1902. L’intérêt est aussi qu’elle donne les distances parcourues et les modes de transport utilisés, montrant la difficulté des voyages à cette époque