Catégorie : Uncategorized

Le financement publique des partis politiques

XVMb06f0d2c-6b25-11e7-9b13-006535f6cfe9-805x392.jpg
Les règles de financement de la vie politique, régies par les lois du 1er mars 1988 et du 15 janvier 1990, fixent le niveau des dotations publiques aux différents partis en fonction de leurs résultats aux législatives. Chaque formation reçoit 1,42 euro par voix (à condition d’obtenir au moins 1 % des voix dans au moins 50 circonscriptions). En plus de cela, l’État verse une aide calculée sur le nombre de parlementaires élus : un député rapporte près de 38 000 euros à son parti. Un dernier critère intervient, enfin, dans l’attribution des aides publiques : la parité hommes-femmes dans la présentation des candidats. En cas de manquement à cette règle, les partis se voient infliger des amendes.

Une épidémie de choléra s’annonce au Yémen

bombardements-guerre-civile-que-se-passe-t-il-au-yemen

L’ONG Médecins sans frontières (MSF) a dénombré plus de 780 cas de choléra ou de diarrhée sévère dans le pays depuis mars, selon un communiqué publié le 9 mai.
L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) annonce 2022 cas de diarrhée sévère dans neuf provinces du Yémen entre le 27 avril et le 7 mai.
Mais ce qui semble bien être une épidémie a déjà fait au moins 34 morts en une période de seulement onze jours au Yémen, pays déchiré par la guerre depuis plus de deux ans ( les combats ont fait plus de 7700 morts et 42 500 blessés depuis mars 2015).
D’autre part, des millions de personnes sont menacées de famine dans le pays.
Le choléra est provoqué par l’absorption d’eau ou de produits alimentaires contaminés par la bactérie Vibrio cholerae, présente dans les matières fécales.

Les actes du procès de Nuremberg sont en ligne

couvnuremberg

Les Actes du Procès de Nuremberg sont désormais en ligne sur Gallica.
Ils avaient été publiés entre 1947 et 1949 en 41 volumes (comprenant notamment 21 volumes de débat et 18 de documents) et mis à la disposition des chercheurs à la Bibliothèque nationale de France,  au département Philosophie, Histoire, Sciences de l’Homme.
On peut utiliser ce lien pour effectuer une recherche dans les différents volumes.

Un document cadastral du XVIIe siècle

Je viens d’acquérir un document du XVIIe siècle, un compoix du village de Ceintres, en Ardèche, rédigé en 1649. Un compoix est, entre le XIVe et le XVIIIe siècle, un cadastre rudimentaire, avec description, arpentage et estimation de toutes les parcelles d’une localité dans les régions françaises de langue occitane.
Ces registres fiscaux avaient vocation à répartir entre les membres de la communauté le montant de l’impôt dont elle devait s’acquitter.
Il contient sur 84 pages les biens des propriétaires du villages qui sont décrits un à un avec les noms, la nature des terres et leurs emplacements. Il a été établi sur ordre de Charles Pélissier, conseiller du roi en Haut Vivarais, le 21 juillet 1649.

Capture d_écran 2017-05-01 à 19.10.43Capture d_écran 2017-05-01 à 19.07.48

Ceintres appartenait anciennement au diocèse civil de Viviers, au diocèse religieux de Vienne et de la sénéchaussée d’Annonay.

En 1464, L’ensemble composé par Cheminas et Ceintres comportait 9 feux, soit entre 36 et 45 habitants. La paroisse de Ceintres a été complètement absorbée par celle de Cheminas entre 1790 et 1794, l’ensemble comportant 293 habitants selon un recensement de 1793.

Une grande muraille en Inde

Construire des murs pour protéger des états est une pratique ancienne, corroborée par l’existence de la muraille de Chine (dès le IIIe siècle avant J.C.), mais aussi par un mur redécouvert récemment en Inde.
La longueur du mur avoisine les 80km, commençant dans la forêt adjacente à Udaipura du village de Gorakhpur jusqu’à Bari Bareilly qui est à 100km de Bhopal.
En étudiants les matériaux, les archéologues estiment que le mur a été construit entre le 10ème et le 11ème siècle,au cours de la période des rois Parmar, dans le district de Raisen dans le Madhya Pradesh. L’ancien mur a été construit dans les jungles denses de la chaîne de montagnes de Vindhyachal.
S’il se fissure par endroits, le mur est encore assez robuste avec une hauteur entre 4,5 et 5,5m et une épaisseur de 3 à 4,5m.

D’après un article du blog Les découvertes archéologiques.

Pour jouer à la Révolution et à l’empire

Capture d_écran 2017-04-22 à 08.56.33

Le jeu sur ordinateur  « J’ai vécu au XVIIIe siècle » avait donné lieu à une adaptation papier « J’ai vécu la Révolution et l’Empire », que j’ai beaucoup utilisé au collège et au lycée. Un collègue en propose maintenant une version sur Internet, sous la forme de QCM auto-corrigés, réalisés avec Google Forms.
Le jeu repose sur 5 attitudes qui représentent les opinions des protagonistes de la Révolution et de l’Empire :
– les Conservateurs (Chouans, contre-révolutionnaires) qui représentent le parti de la Reine, du Comte d’Artois et des immigrés.
– les Modérés : en 1789, on peut les assimiler au parti de Lafayette, favorable aux réformes et à une monarchie parlementaire ; puis au cours de la Terreur, ils vont se retrouver plus proche des Conservateurs ; l’arrivée de Napoléon est souvent vécu par eux comme une aubaine et ils regroupent alors l’ancienne noblesse libérale et la nouvelle élite impériale.
– les Républicains (tendance girondine) : leur idéal, c’est la DDHC ! Leur modèle, c’est l’Amérique ! Un temps tenté par Napoléon, mais déçus par ses déviances autoritaires, ils défendent les libertés et une République modérée.
– les Enragés : un seul maître, Robespierre ! Une seul maîtresse, la guillotine ! Ils enragent de tout ce qui peut ressembler à un privilégié, noble ou clerc. Ils veulent une République des égaux.
– les Prudents sont sûrement les plus silencieux, mais aussi les plus nombreux. Cette opinion repose sur l’idée que la majorité des Français a plus subi qu’autre chose la Révolution et ses débats qui les dépassaient.

En fonction du personnages incarnés par les élèves, ils peuvent ainsi « jouer » seuls et faire évoluer leur personnage entre 1789 et 1815.