Catégorie : Apprentissage de la langue

Si on m’avait dit qu’un jour…

Je ferai faire des activités autour de Noël à mes élèves ! Pour terminer l’année tranquillement, étant donné le degré de fatigue générale, on va travailler doucement cette semaine. Les documents sur Noël en Russie, en Australie et à Madagascar ont beaucoup étonné et intéressé les élèves. J’ai trouvé toutes ces activités sur Internet, sur les sites et blogs de différents collègues professeurs des écoles, que je remercie beaucoup.

Si des troisièmes me lisent

Un sondage réalisé auprès de 2500 personnes en situation de recruteur dans des entreprises de taille intermédiaire, et des petites et moyennes entreprises de plus de 50 salariés de tous secteurs, publié ce lundi 25 octobre, montre que, pour 86 % des recruteurs, la maîtrise de l’expression écrite et orale et de l’orthographe est un critère clé. « Soixante-seize pour cent des employeurs se trouvent confrontés quotidiennement aux lacunes de leurs équipes, avec des répercussions très importantes sur leur crédibilité et leur efficacité professionnelle et, par conséquent, sur la réputation, la productivité et même la performance financière des entreprises », indique le sondage.
Le français est même devenu un critère de sélection prioritaire sur l’anglais. Quatre-vingts pour cent des recruteurs écartent les candidats ayant une mauvaise qualité d’expression écrite française, quand seuls 30 % rejettent ceux qui ne maîtrisent pas l’anglais.
Les recruteurs ont toujours été attentifs au niveau de français, mais ce critère est devenu de plus en plus discriminant. En 2011, une étude montrait que 82 % d’entre eux étaient sensibles à l’orthographe et que 35 % mettaient le CV à la corbeille à partir de trois fautes. Puis, en 2016, c’est dès la première faute d’orthographe dans le CV que le candidat était écarté. En 2021, l’évolution de carrière est menacée par les lacunes en orthographe ou grammaire. Pour plus de 80 % des employeurs, les fautes de grammaire ou de conjugaison sont rédhibitoires pour accorder une promotion.
L’enjeu pour les entreprises a été renforcé par l’essor du télétravail. Savoir être précis, concis, maîtriser des formats d’expression très courts, et le tout sans fautes, est devenu primordial. Entre le travail à distance et la numérisation des procédures, on écrit davantage et plus souvent.
Les fautes les plus fréquentes : l’oubli des accords de genre ou de nombre, l’accord du participe passé, l’accent du « a » quand ce n’est pas l’auxiliaire avoir, la confusion entre le futur et le conditionnel.

D’après des articles  du Monde.fr et de France Inter.

Exercice d’écriture improvisé en Ulis

Ce matin, dans le dispositif Ulis, les élèves ont été intrigués par les vieux albums photos que j’ai amené pour le projet français – histoire sur l’écriture de lettres durant la Première Guerre mondiale, en troisième. Je les ai donc laissé feuilleter les trois albums remplis de photos de la fin du XIXe siècle et du début du XXe, en répondant à leurs questions très diverses.
Profitant de leur intérêt, j’ai proposé ensuite un exercice d’écriture consistant à choisir une photo et à la décrire sur le cahier. Voici le résultat de ce travail.

Pour aider l’élève qui a choisi la photo des trois soldats, qui est en cours d’apprentissage de la lecture et de l’écriture, nous avons utilisé les pièces du jeu Lexicon pour qu’il compose les mots qu’il me disait (sans se préoccuper de l’orthographe). On voit que la plupart des élèves ont un défaut d’imagination ainsi que de vocabulaire que j’ai déjà rencontré précédemment et sur lequel je vais travailler cette année. 

Des commandes pour le dispositif Ulis

J’ai passé commande de trois dictionnaires Diclé auprès de la gestionnaire de mon établissement, en espérant qu’elle ait les fonds nécessaires.
De mon côté, j’ai fait une grosse commande sur le site Mon école :
– deux livres pour la lecture suivie (niveau CE1 – CE2 et CM1 – CM2). Ils ont la particularité d’être des livres dont vous êtes le héros et l’avantage d’être fournis avec des fichiers pédagogiques. De plus, un seul livre suffit pour la classe, car tout est photocopiable.
– Le jeu Multi Héros dont j’ai parlé ici, pour apprendre ou réviser les tables de multiplication.
– le jeu Il était temps , pour apprendre la conjugaison et l’emploi du passé, du présent et du futur.

A la recherche du verbe perdu

Le blog Un an d’école en Ulis école propose un jeu pour aborder différents points en conjugaison avec les élèves : reconnaître passé, présent ou futur / trouver le verbe conjugué dans une phrase / trouver l’infinitif / classer dans le groupe correspondant. Il va trouver sa place dans le dispositif Ulis car mes collégiens ont beaucoup de mal (c’est peu dire…) avec la conjugaison.