Étiquette : Temps modernes

Deux films à voir

Je viens de regarder ce film (et je découvre en passant qu’il est visible en entier sur Youtube alors que cette plate forme rejette mes extraits de documentaires de 5 minutes !) sur Henri IV que j’ai trouvé intéressant même s’il prend quelques libertés avec la chronologie et les personnages.

Dans un autre genre, je n’avais pas compris que le film Au revoir là-haut, qui sort sur les écrans le 25 octobre, évoquait la Première guerre mondiale et ses conséquences. Ma femme et son fils, qui ont vu ce film en avant-première, l’ont adoré.

Le sire de Gouberville

Page_manuscrite_du_Journal_de_GOUBERVILLE_-_1556
Page du journal original

Voici deux émissions de France Culture, datant de 1982, consacrées au noble Gilles de Gouberville et à son journal.

carte
Les lieux fréquentés régulièrement par le sire de Gouberville, qui résidait le plus souvent au Mesnil – au – Val.

J’ai découvert Gilles de Gouberville et plus particulièrement son journal (un livre de raison en fait), tenu entre 1553 et 1562, lors de mon travail de maîtrise sur les routes en Normandie de la fin de l’Antiquité au XVIIIe siècle. Le Sire de Gouberville, qui résidait dans le Cotentin, a en effet souvent parcouru les routes normandes au XVIe siècle et donne des indications sur les durées de voyage, les difficultés de déplacement et les moyens d’hébergement tout au long de son texte.
Ce journal a été retranscrit et publié une première fois, de façon lacunaire, par l’abbé Tollemer, en 1873 avant d’être édité en intégralité aux éditions des champs en 4 volumes entre 1993 et 1994. C’est cette édition que je me suis procurée et que j’ai étudiée pour mon mémoire. C’est une oeuvre extrêmement riche et intéressante pour comprendre comment on vivait au XVIe siècle.

 

Contributions

Cela fait deux fois que des auteurs me contactent afin de me demander des scans de documents d’archives en ma possession pour leur parution à venir.

el-hage-guerre-succession-autriche-z

Le premier ouvrage est paru. Écrit par monsieur Fadi El-hage , il est consacré à la guerre de Succession d’Autriche. L’auteur m’a demandé des images de lettres du comte d’Aumale, qui participa à la guerre de succession d’Autriche et qui relate la prise de Prague et ses suites.
Le second est un article de monsieur Aujas, encore à paraître, sur la défense rapprochée contre avions durant la Première Guerre mondiale. Je lui a fait parvenir des scans de plusieurs photographies de l’album d’un aérostier de la 87e compagnie.
J’aime l’idée que les documents historiques que je collecte d’abord pour mon intérêt personnel et pédagogique puissent aussi servir à la recherche. Je ne désespère pas de me livrer à des recherches moi-même (à la retraite ?) sur différents sujets issus de mes découvertes, comme la correspondance de l’abbé Guiot, par exemple.

Un très vieux fromage

680

En fouillant le Kronan, un navire qui a coulé au large de la Suède en 1676 suite à une erreur de manoeuvre, les plongeurs chargés de l’exploration de ce navire de guerre ont fait une découverte originale : un pot en étain a été retrouvé dans l’argile des fonds marins. Il contenait une pâte, sentant fortement la levure et le roquefort dont on peut supposer qu’il s’agit d’une sorte de produit laitier, sans doute du fromage, ressemblant un peu à une espèce de roquefort granuleux.
Depuis la découverte de l’épave en 1980, les archéologues ont remonté 25 000 pièces bien conservées à la surface grâce au manque de salinité, aux températures gelantes, ainsi qu’à la faible activité biologique.

Fouille d’une plantation de cannes à sucre du XVIIIe siècle

Voir toutes les ressources audiovisuelles de l’Inrap

En Guadeloupe, l’Inrap a procédé à la fouille d’une  propriétés sucrières dont l’origine remonte au 18e siècle. Cette fouille a révélé la richesse des propriétaires d’exploitation de canne à sucre, liée bien sûr à l’esclavage et au commerce triangulaire.

Des vestiges du XVIIIe siècle

Cela pourrait intéresser les 4e2 pour le jeu de rôle sur la Révolution.

Une étude du bâti menée sur un bâtiment vieux de 400 ans à Rennes, connu pour avoir été  un hôpital militaire au moment de la Révolution Française,  montre qu’il s’agissait à l’origine du jeu de paume le plus ancien de France encore conservé.

Capture d’écran 2015-01-20 à 19.04.46 Capture d’écran 2015-01-20 à 19.05.12 Capture d’écran 2015-01-20 à 19.05.48

Pendant ce temps, à Paris, des vêtements du XVIIIe siècle vont être proposés aux enchères.