Étiquette : Civils et militaires durant la Première guerre mondiale

Des objets du passé

L’une des élèves du dispositif Ulis, que j’ai aussi en cours d’histoire en troisième, m’a contacté aujourd’hui pour me montrer des documents et objets anciens qui appartiennent à sa famille, dont certains datent de la Première guerre mondiale. Pour travailler ce cours avec elle et ses camarades, j’avais amené en classe de nombreux documents et objets d’époque. Je suis content et touché que cette élève pense à moi et à mes cours durant les vacances, et fier aussi de voir que j’ai réussi à lui faire comprendre l’importance des archives et de la connaissance du passé, notamment familial.

Il y a un magnifique modèle réduit de char anglais de la Première Guerre mondiale formant un presse-papier (enfin je crois) et des documents concernant une Française qui vivait en Russie, à Petrograd, en 1917.

En plus de ces documents très originaux, mon élèves m’en a envoyé d’autres, plus « classiques » :

Un beau travail de recherche mené par des écoliers

Le site de l’académie de Grenoble fait le compte-rendu ici d’un travail de mémoire sur la Première Guerre mondiale effectué par différentes écoles dans le cadre du centenaire de la guerre. Le travail final des élèves est à visualiser là.

Des lettres de la Première Guerre mondiale écrites par les élèves

Ce diaporama présente quelques unes des lettres écrites par les élèves de troisième lors des ateliers français et histoire, animés conjointement par ma collègue et moi,  ou en évaluation de fin de séquence. Il s’agissait d’abord d’écrire trois lettres : la réponse fictive d’une femme à la vraie lettre de son mari, Léopold Dard,  que les élèves avaient étudiée au préalable. Puis, ils ont dû écrire la lettre d’un soldat racontant sa vie dans les tranchées en utilisant obligatoirement deux mots d’argot des poilus tirés au hasard. Enfin, la troisième lettre devait évoquer une photographie (que les élèves ont choisis dans des albums de vieilles photographies de ma collection) envoyée après l’armistice. En évaluation, les élèves ont finalement rédigé la lettre d’un soldat engagé dans la bataille de Verdun. 

Neutralisation d’un dépôt de munitions de la Première Guerre mondiale

Durant toute la semaine, les habitants de la ville de Levergies, dans le département de l’Aisne, vont devoir évacuer leur domicile entre 8h30 et 16h30 afin que les service de déminage puisse déplacer et neutraliser près de 1500 obus datant de la Première Guerre mondiale. Les 28 tonnes de munitions avaient été découvertes au printemps dans un champ à l’occasion fouilles obligatoires dans le cadre de la construction d’un parc éolien. Entre 1914 et 1918, entre le Nord et l’Est de la France, un milliard d’obus ont été utilisés par les armées. Cent millions seraient encore présents dans les sols causant à la fois un risque d’explosion et un risque pour l’environnement.

Les traces encore visibles de la Première Guerre mondiale