Catégorie : Première S

Pour voir et étudier le film Au revoir là – haut avec des élèves

Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l’un dessinateur de génie, l’autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l’entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire…

J’ai été contacté par l’équipe de Parenthèse Cinéma qui distribue le film Au revoir là-haut dont j’ai déjà parlé ici afin de donner quelques précisions supplémentaires sur ce blog.
Pour information, il est possible pour les associations et les enseignants de mettre en place des projections spéciales du film. Pour cela il leur suffit de prendre contact avec la salle de cinéma de leur choix.
Cette projection pourra se faire au tarif scolaire ou de groupe en vigueur dans cette salle. Toutes les salles de cinéma sont susceptibles d’accueillir ce type de séance spéciale.
Sur www.aurevoirlahaut-lefilm.com vous trouverez un dossier pédagogique contenant un grand nombre de ressources en lien avec les programmes du Collège et du Lycée ainsi que des fiches d’activités transversales Français / Histoire / Arts plastiques / Histoire des arts. Ce dossier est directement utilisable pour étudier le film en classe.
Ci-dessous, deux pages d’entretien avec Albert Dupontel extraite du dossier pédagogique.

Adaptations pédagogiques

Capture d_écran 2017-03-10 à 19.40.09

J’ai découvert ce site proposant des pistes de réflexion et des outils pour venir en aide aux élèves à profils particuliers. Il contient beaucoup de choses et semble appeler à grandir.

Kezako Mundi

kezako-mundi-n8-novembre-decembre-2016

Je ne connaissais pas cette revue, mais dans le numéro 8 de novembre – décembre 2016, il y avait un dossier sur l’histoire assez intéressant dont le contenu est résumé sous la forme d’une carte mentale.

pages-de-kezako-mundi

Une revue à suivre qui va peut-être rejoindre la bibliothèque de classe étant donné les sujets abordés.

 

Un extraordinaire travail de mémoire réalisé par des lycéens

En 2012-2013, deux classes de première S du lycée Jacob Holtzer de Firminy- Loire ont participé à un projet pédagogique intitulé «Mémoires de la guerre d’Algérie dans la vallée de l’Ondaine ».
Ce projet était centré sur la rencontre de dix témoins locaux, tous issus de la vallée de l’Ondaine (appelés du contingent, syndicalistes, nationalistes, rapatriés) ; il s’agissait de confronter leurs expériences de guerre.
Après avoir livré leurs représentations sur cette guerre, le travail des élèves s’est ensuite décomposé en deux phases principales.
Un temps de travail en classe entière a été prévu entre le mois de septembre et décembre : cours sur la guerre d’Algérie dans le cadre du programme d’histoire de première S, rencontre avec un témoin qui a redécouvert ses propres lettres d’Algérie plusieurs dizaines d’année après la guerre pour évoquer avec lui le problème de la mémoire, projection d’un film sur les harkis à la cinémathèque de Saint-Etienne, projection au lycée d’un film sur les souvenirs et les traumatismes de la guerre subis par des appelés du contingent issus d’un quartier de Saint-Etienne et échange des impressions entre les témoins apparaissant dans le film et les élèves, rencontre avec le romancier Didier Daeninckx pour échanger sur son roman Meurtres pour mémoires où est évoqué le triste épisode du 17 mars 1961, venue dans le lycée d’une exposition photographique organisée par la bibliothèque municipale de la Part Dieu « Mémoires d’exil » consacrée aux travailleurs nord-africains dans la région Rhône-Alpes dans les années 50-60.
A partir du mois de janvier et jusqu’au mois d’avril, les élèves ont travaillé par petits groupes pour rencontrer les témoins, transcrire les interviews ou participer au montage d’un film.
Ce travail a donné lieu à la réalisation d’un recueil de témoignages, d’un documentaire et d’une exposition photographique.