Catégorie : CP/CE1/CE2

Des outils pour le dispositifs Ulis et pour l’école

Grâce au blog ULIS-collège doc, j’ai découvert les Editions Mot à Mot qui proposent de nombreux outils qui me semblent très utiles dans un dispositif Ulis ou à l’école. J’ai notamment été sensible au fichier Voyage Voyage dont je pourrais me servir pour le rituel de géographie à partir des vidéos Portrait d’enfant proposées par Arte.  Mais il y a beaucoup d’autres choses qui paraissent intéressantes.

Plume, une application pour lire et écrire des histoires

Créée par une ancienne professeure de français l’application internet Plume entend (re)donner aux enfants âgés de 7 à 12 ans le goût de l’écriture (et de la lecture aussi). Elle offre des parcours d’apprentissage en expression écrite en proposant des histoires ludiques et visuelles adaptées aux niveaux et aux intérêts des enfants. Elle compte aujourd’hui une sélection de plus de 40 récits adaptés à l’âge et aux compétences de chacun. Chaque histoire se compose de 7 chapitres à coécrire en inventant la suite, pour que l’enfant apprenne en s’amusant.
La créatrice a également noué des partenariats avec le CNRS et Microsoft pour développer des fonctionnalités innovantes pour les enfants qui rencontrent des troubles de l’apprentissage :
– des mots de vocabulaire complexes explicités à l’enfant lorsqu’il passe la souris sur le mot ;
– la possibilité de consulter un imagier ;
– le recours à des résumés et des amorces de phrases ainsi que des contenus pédagogiques adaptés ;
– une police spécifique, pour les enfants dyslexiques, facile à activer en cas de besoin ;
– la possibilité d’écouter les chapitres pour faciliter la lecture en cas de besoin et de réguler la vitesse de lecture.

Chaque texte écrit par l’enfant fait ensuite l’objet d’une correction individuelle de l’enseignant pour l’aider à progresser.
Enfin, l’application propose aux parents ou aux enseignants la possibilité d’imprimer les productions littéraires dans un format livret, ou d’en faire un véritable livre, relié et illustré par les artistes qui travaillent avec la plateforme. Ainsi, l’enfant pourra tenir en main propre son histoire et la conserver ! L’application labellisée “Ressource Numérique pour l’école” par l’Education Nationale. La plateforme comptabilise 35 000 utilisateurs et 300 000 chapitres rédigés.

On peut se créer un compte enseignant et bénéficier d’un essai gratuit de deux mois avec un accès à 12 histoires, avec 2 histoire à écrire par élève. L’offre payante est à 30 euros pour l’année sinon. Je pense que je vais souscrire pour les élèves du dispositif Ulis. Une fois inscrit, on a accès à des tutoriels et des séquences pédagogiques clés en main. 

L’interface de lecture et d’écriture pour les élèves
Il y a un outil de lecture audio des textes ainsi que la possibilité d’avoir la définition des mots compliqués en passant la souris dessus.

Des outils pour enseigner le français en Ulis l’an prochain

Il s’agit d’abord de la collection « a.r.t.h.u.r » de chez Nathan / Retz. Mes exemplaires datent des années 90. Les exercices proposés sont progressifs et différenciés, ce qui est exactement ce qu’il faut pour le dispositif Ulis. De même, la mise en page très simple et austère conviendra à ce public. 

Et puis la collection « Le français à la découverte de l’histoire – géographie » de chez Hachette. J’aime l’idée de pouvoir faire du frnaçais et de l’histoire – géo en parallèle. A voir si cela convient aux élèves. 

Un atelier sur l’école d’autrefois en CE1

J’ai animé hier un atelier en école primaire, pour des élèves de CE1, sur l’histoire de l’école. Situation sanitaire et beau temps nous ont fait travailler dehors. J’avais amené des photocopies de documents iconographiques présentant des classes de l’Antiquité, du Moyen – Age, du XVIIIe et du début du XXe siècle, sur lesquelles les enfants devaient retrouver le maître et les élèves. Nous avons aussi discuté du matériel  et de l’attitude du maître et des élèves sur ces illustrations.
J’ai ensuite distribué aux élèves les différents objets anciens de ma collection : cahiers d’élèves du XIXe et début XXe siècle, matériel pédagogique, bons points et images, livres, relevés de notes. les élèves ont cherché le nom des élèves et la date des cahiers, lu dans les livres, ont écouté sagement mes explications et m’ont posé beaucoup de questions. Pour les maîtresses, j’avais rapporté des cahiers – journaux des années 1938 -1944, des rapports d’inspections du XIXe siècle et des revues pédagogiques anciennes.

Les cours du 5 avril au 3 mai 2021

Voici ce qui concerne les écoles dans le discours du président : « Nous allons fermer durant trois semaines les crèches, les écoles et les lycées. Le calendirer sera adapté. Cela signifie que la semaine prochaine, les cours pour les écoles, collèges et lycées se feront à la maison, sauf pour les enfants des soignants et quelques autres professions qui seront accueillis, de même que les enfants en situation de handicap. Les deux semaines suivantes, soit à partir du 12 avril, la France entière, quelle que soit la zone de vacances, sera placée en vacances de printemps. La rentrée aura donc lieu pour tous le 26 avril. Mais les collège et les lycée seront en école à la maison jusqu’au 3 mai puis reprendront avec des jauges adaptées. »

Un atelier sur des objets anciens en CP

Je suis retourné à l’école ce jeudi matin, mais pour rencontrer des élèves de CP et les faire observer et étudier des objets anciens. Au programme : un maître à danser, une balance romaine, une mouchette, un biface, une fibule, une raquette (de jeu de paume ?), une corde à 13 nœuds, une faucille et une lampe à huile. Chaque groupe de trois élèves avait un objet différent.
Les enfants devaient deviner à quoi servaient les objets en entourant un verbe dans une liste. J’avais prévu des indices sous forme de pictogrammes, mais nous n’avons pas eu le temps de nous en servir. Après avoir déterminer l’usage des objets, j’ai fait par contre un bide sur la datation. En CP, les notions de siècle et millénaire… Nous nous sommes rattrapés avec leur description : les enfants ont fait des phrases oralement en donnant le nom de l’objet, sa matière et sa couleur pour les présenter aux autres.
Enfin, chaque élève a dessiné un ou plusieurs objets et ceux qui savent déjà bien écrire ont écrit le nom à côté.
Ce fut une heure bien remplie et amusante.