Étiquette : Les mobilités humaines

Les populations déplacées au Moyen – Orient

Un rapport du Centre d’évaluation des déplacements internes estime à 12,4 millions le nombre de des « déplacés internes » au Moyen-Orient. Ce nombre a triplé depuis 2010, date des Printemps arabes.
Les premières causes des déplacements sont la guerre et le terrorisme, affectant les populations civiles et détruisant habitations et infrastructures, surtout en zones urbaines. Le pays le plus touché est la Syrie, où 6,5 millions d’habitants demeuraient « déplacés » en 2019, s’ajoutant aux 5,6 millions de réfugiés syriens vivant à l’étranger.

D’après un article de La Croix.

Une carte des aéroports et des flux aériens dans le monde

carte_airport-first_degree_name_draft
Cet article du site Carnet NéoCARTOgraphique montre la création d’une carte des flux aériens mondiaux et des grands aéroports. On y suit la réflexion guidant le cartographe dans l’analyse et la mise en valeur des données brutes afin de produire la carte la plus parlante et juste possible.

Evolution du tourisme de « sports d’hiver »

le-ski-dans-le-monde

Avec 53,8 millions de journées-skieur, la France est aujourd’hui au second rang mondial pour le tourisme de sport d’hiver, entre l’Autriche, leader avec ses 54,5 millions de JSK et les États-Unis qui en affichent 53,3 millions.
La pratique des « sports d’hiver » ne suffit plus à garantir la pérennité d’une activité bousculée par les nombreuses évolutions du monde. Le plus visible des changements est d’ordre climatique : le réchauffement de la planète a un impact direct sur l’enneigement des domaines skiables et les périodes d’ouverture des stations sont devenues plus aléatoires et plus courtes. L’utilisation massive de canons à neige, coûteuse en eau et en énergie, ne peut pas apporter une solution définitive à ce manque de neige récurrent.
Les stations de montagne sont donc amenées à proposer des activités nouvelles, non dépendantes des aléas de la nature, parfois même sans lien avec la neige et la montagne. Ainsi les grandes stations ont-elles organisé aujourd’hui des sports d’intérieur (piscine, tennis, murs d’escalade), des activités culturelles, gastronomiques ou artistiques, des programmes de santé (thermalisme, yoga) en complément des sports de neige.
On constate aussi une tendance à la déconnexion des sports de glisse d’avec leur milieu d’origine : les pistes sont souvent artificielles, bâties au bulldozer et bétonnées, avant que les canons à neige ne les rendent praticables pour de nouvelles façon de skier

L’offre de glisse indoor illustre jusqu’à la caricature l’adaptation de « sports d’hiver » à des régions qui ne connaissent pas de saison froide. Il existe aujourd’hui dans le monde des dizaines de pistes de glisse couvertes.Le plus gigantesque complexe de ski intérieur au monde, l’Indoor Wanda Mall, a été ouvert en Chine, à Harbin. Il propose 6 pistes pouvant accueillir jusqu’à 3 000 visiteurs. Ces offres nouvelles répondent aussi à une évolution essentielle des clients, les nouveaux pratiquants étant plus attirés par le confort et le plaisir que par les performances ou les paysages.

D’après un article du blog CLES.