Catégorie : Premières

Des entretiens avec des historiens et géographes

« Le regard du chercheur » est une rubrique du site Nonfiction lancée en partenariat avec les éditions Hatier , l’Association des Professeurs d’Histoire – Géographie et la revue Historiens & Géographes . L’objectif est d’approfondir certains aspects du programme d’histoire-géographie, géopolitique et sciences-politiques, mais aussi d’offrir aux enseignants des explications sur des points essentiels à partir d’ouvrages récents.

Une modification de la frontière entre la Belgique et la France

En Belgique, un agriculteur, propriétaire de terres bordant le territoire français, a déplacé une pierre qui marquait l’emplacement précis de la frontière, grignotant un peu de la superficie du village français de Bousignies-sur-Roc et repoussant de fait les limites du pays, au mépris d’un traité international de 1820.
Il voulait agrandir discrètement son terrain de de 2 mètres 20, mais il ne savait pas que cette borne historique, posée en 1820 suite au traité dit « des limites », signé à Courtrai, avait été géolocalisée avec beaucoup de précision en 2019. Il a donc été facile de prouver qu’elle avait bougé.
Sur cette bornes en pierre a été gravé une date, « 1819 », année de sa pose, avec sur les faces latérales un « F » pour le royaume de France et, de l’autre côté, un « N » (Nederland) pour celui des Pays-Bas. La Belgique, créée en 1830, n’existait en effet pas encore à l’époque comme royaume indépendant.
Si le propriétaire belge ne replace pas la borne rapidement, l’affaire pourrait remonter jusqu’au ministère des affaires étrangères français.
Voici une histoire qui peut servir en enseignement de spécialité en première au lycée.

D’après un article du Monde.fr

Des ressources numériques pour le lycée

L’Encyclopédie d’histoire numérique de l’Europe est un projet initié par par l’université de la Sorbonne en 2012, dans le cadre des Investissements d’avenir. Elle publie des articles scientifiques écrits par des universitaires, en libre accès et bilingues (français, anglais), en format court. Elle propose un regroupement intéressant de ressources pédagogiques (textes, audio ou vidéo) classées en fonction des programmes du lycée, en tronc commun ou en spécialité.

Pas un mot sur le bac ou le brevet…

Alors même que le passage en demi-jauge en 3e dans 15 départements introduit de fait une inégalité dans le suivi des cours et donc le brevet des collèges… Encore du mépris ou de l’amateurisme. Quand va-t-on supprimer cet examen ridicule ! 

Les cours du 5 avril au 3 mai 2021

Voici ce qui concerne les écoles dans le discours du président : « Nous allons fermer durant trois semaines les crèches, les écoles et les lycées. Le calendirer sera adapté. Cela signifie que la semaine prochaine, les cours pour les écoles, collèges et lycées se feront à la maison, sauf pour les enfants des soignants et quelques autres professions qui seront accueillis, de même que les enfants en situation de handicap. Les deux semaines suivantes, soit à partir du 12 avril, la France entière, quelle que soit la zone de vacances, sera placée en vacances de printemps. La rentrée aura donc lieu pour tous le 26 avril. Mais les collège et les lycée seront en école à la maison jusqu’au 3 mai puis reprendront avec des jauges adaptées. »

Les dates du bac 2021 et son organisation

L’épreuve de philosophie aura lieu le jeudi 17 juin 2021 dans la matinée. Exceptionnellement cette année, les candidats pourront choisir entre trois sujets de dissertation, au lieu de deux, en plus de celui de commentaire-analyse de texte.
Le Grand oral, nouveauté de cette session au bac général et technologique, se déroulera du lundi 21 juin au vendredi 25 juin. En raison de l’épidémie de Covid-19, les trois évaluations communes des classes de première et de terminale, ainsi que les épreuves de spécialité, qui devaient se dérouler du 15 au 17 mars, ont été annulées et remplacées par le contrôle continu.
Les épreuves écrites de français en classe de première se dérouleront le jeudi 17 juin. Les épreuves orales de français se dérouleront ensuite du 21 juin au 2 juillet. Le nombre de textes à présenter par les élèves est ramené à quatorze minimum dans la voie générale (au lieu de vingt) et sept textes minimum dans la voie technologique (au lieu de douze).
Les élèves qui suivent des cours à distance, via le Centre national d’enseignement à distance (Cned), passeront par contre le bac en intégralité avec les épreuves communes à partir du 10 mai et les épreuves de spécialité du 7 au 9 juin.
D’après un article de Ouest France.

Le bac 2020 -2021 : la grande inconnue ?

Grâce à une ordonnance publiée le 24 décembre au journal officiel, le gouvernement s’autorise à adapter les modalités du baccalauréat et d’autres examens en fonction de l’évolution de l’épidémie de Covid-19, jusqu’à deux semaines seulement avant le début des épreuves.
Le texte de l’ordonnance prévoit que des adaptations des épreuves puissent être décidées sur leur nature, leur nombre, leur contenu, leur coefficient ou leurs conditions d’organisation, qui peut notamment s’effectuer de manière dématérialisée. L’annulation des évaluations communes prévues en première et terminale a déjà été décidée, au profit du contrôle continu, comme pour la session 2019 -2020.