Catégorie : Histoire / Géographie et nouvelles technologies

Pour connaître les petites histoires

À l’occasion des Journées du Patrimoine, deux passionnés d’histoire lancent le site pourlapetitehistoire.com, pour faire découvrir au plus grand nombre toutes les petites histoires qui composent la Grande.
Le site incite les particuliers comme les associations, musées, offices du tourisme, communes, collectivités, guides et professionnels du tourisme à déposer, gratuitement, leurs petites histoires sur une plateforme unique et mutualisée.
Grâce à une interface, les internautes peuvent également partager leurs petites histoires directement sur la carte devenue ainsi interactive.
L’ambition de pourlapetitehistoire.com est de devenir le guide historique préféré des Français, et les inciter à venir découvrir sur place ces lieux avec de vrais professionnels. Une ambition qui s’accompagne d’une démarche éthique innovante en étant la première application à rejoindre le label #nodata :
« Comme nous utilisons la fonctionnalité de géolocalisation de nos utilisateurs pour leur proposer les petites histoires « autour d’eux », il était important pour nous de pouvoir leur garantir que nous n’exploiterions pas leurs données personnelles« , détaille François Gravet, l’un des concepteurs. « Leur profil ne sera jamais vendu ou « échangé », et comme nous ne faisons pas appel à la publicité, nous ne déposons pas de fichiers-espions. Ils savent que les petites histoires sponsorisées des marques sont notre seule source de revenus et même si cela a découragé quelques investisseurs potentiels, finalement, c’est très bien comme ça« .
Chaque jour, des dizaines de nouvelles petites histoires seront proposées, dont pour la première fois et à l’occasion des Journées du Patrimoine, la géolocalisation de toutes les bornes historiques parisiennes (appelées aussi, pour la petite histoire, « sucettes Starck » du nom de son concepteur et de leur forme originale).
Le site est disponible sous forme d’application sur tablette et téléphone portable.

Que choisir ?

J’hésite actuellement à m’acheter un visualiseur pour l’utiliser en classe. J’en ai repéré deux qui me semblent intéressants, à des prix différents.

61RVAmBIC5L._SL1320_.jpg
– Le visualiseur USB Ziggi-HD Plus de la marque IPEVO à 120 euros. Il a l’avantage d’avoir un autofocus, indispensable pour montrer ou enregistrer du mouvement (comme la conception d’une carte) et l’inconvénient d’être fragile des articulations (toutes en plastique très cassable apparemment !).

61GE5vTwzaL._SL1500_
– La caméra USB HUE HD Pro, recommandée par une collègue professeur des écoles. Avantage : le prix de 75 euros. Inconvénient : pas d’autofocus et un éclairage LED parfois jugé insuffisant.
Si vous avez des avis, je suis preneur.

Jouer à la politique

canard_pc_15_fevrier_2017

En lisant son Canard PC, Victor m’a signalé un dossier consacré aux jeux vidéos et la politique. Il y a notamment une tentative pour mettre en jeu l’élection présidentielle 2017 à l’aide du jeu Democracy 3.

1449671652-202-noelshack-capture-d-ecran

Avec Democracy 3, vous pouvez prendre les commandes d’un pays  (la France, l’Allemagne, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et l’Australie) dans l’époque contemporaine et vous devez le faire prospérer à travers le contexte économique et politique actuel. A mi chemin entre gestion et simulation, Democracy 3 propose une approche intéressante pour s’initier à la politique. Il existe plusieurs extensions au jeu dont l’une permet de jouer avec des pays africains (Botswana, Egypte, Ghana, Kenya, Mauritanie, Nigéria, Sénégal, Tunisie, Zambie et Afrique du Sud).

Un peu loin, dommage !

cartable-invader-ppt-cardorange_715626

Durant 30h, l’Edu Game Jam se propose de réunir deux mondes qui ont rarement l’occasion de se croiser. Si vous êtes créateur de jeu vidéo (game designer / programmeur / graphiste / sound designer) ou enseignant (1er degré ou 2nd degré), venez profiter de cet espace créatif unique pour créer un jeu à la fois amusant et éducatif !
L’Edu Game Jam aura lieu du vendredi 24 mars 2017 (à partir de 17h) jusqu’au samedi 25 mars (22h), dans l’atelier Canopé de Montpellier (360 Rue Michel de l’Hospital, 34000 Montpellier).
L’inscription est gratuite mais c’est à vous d’apporter votre ordinateur !
Si vous êtes intéressés par l’évènement,c’est ici pour s’inscrire.

Faire des cartes avec Magritte Magrit

capture-decran-2017-02-07-a-19-20-20

« Magrit » est une application de cartographie thématique en ligne développée par le pôle géomatique du Réseau interdisciplinaire pour l’aménagement et la cohésion des territoires de l’Europe et de ses voisinages.
Cet outil permet de réaliser des cartes statistiques directement dans un navigateur web, quel que soit le système d’exploitation (Mac OS, Windows, Linux, … ), et cela à partir de données personnelles. La plupart des modes de presentations classiques sont proposés et largement configurables (cartes en proportion, typologies, etc.). D’autres modes de représentation, plus complexes, sont également disponibles (anamorphoses, lissages, discontinuités, carroyages, etc.). De nombreuses possibilités inhérentes à la réalisation cartographique sont également offertes par l’outil : choix et paramétrage de la projection, rotation du fond de carte, ajout d’éléments d’habillage (flèches, textes, labels, …).
Le nom Magrit fait évidemment référence au peintre surréaliste, l’auteur du célèbre tableau représentant une pipe au dessus de la mention « ceci n’est pas une pipe ». A travers son oeuvre, Magritte entendait notamment délivrer le message suivant : même reproduite de façon la plus fidèle qui soit, la représentation d’une pipe n’est jamais vraiment une pipe. Or, si cette idée est vraie en peinture, elle l’est évidemment en cartographie puisque toute carte résulte de l’acte créateur et des choix de son auteur. La carte n’est ni le territoire ni une représentation objective du territoire. En définitive, aucune carte ne peut prétendre représenter fidèlement et exhaustivement l’espace géographique.
Vous trouverez ici une galerie de cartes réalisées avec l’application. Et une chaîne Youtube avec des tutoriels. La documentation est à lire ici.

Visiter Paris au Moyen – Age

capture-decran-2017-02-04-a-09-50-38

//www.thinglink.com/card/884338354806587393

J’ai créé cette image interactive afin de corriger l’activité de cinquième proposée à partir du film Paris au fil de l’eau de Grez Productions.

La reproduction de plan datant de 1552,  que j’ai utilisé est disponible ci-dessous. Le plan est suffisamment détaillé pour voir les bâtiments et les noms des rues, ce qui n’est pas possible sur mon image interactive.

1552_truchet_hoyaux