Catégorie : Histoire / Géographie et nouvelles technologies

Faire des cartes avec Magritte Magrit

capture-decran-2017-02-07-a-19-20-20

« Magrit » est une application de cartographie thématique en ligne développée par le pôle géomatique du Réseau interdisciplinaire pour l’aménagement et la cohésion des territoires de l’Europe et de ses voisinages.
Cet outil permet de réaliser des cartes statistiques directement dans un navigateur web, quel que soit le système d’exploitation (Mac OS, Windows, Linux, … ), et cela à partir de données personnelles. La plupart des modes de presentations classiques sont proposés et largement configurables (cartes en proportion, typologies, etc.). D’autres modes de représentation, plus complexes, sont également disponibles (anamorphoses, lissages, discontinuités, carroyages, etc.). De nombreuses possibilités inhérentes à la réalisation cartographique sont également offertes par l’outil : choix et paramétrage de la projection, rotation du fond de carte, ajout d’éléments d’habillage (flèches, textes, labels, …).
Le nom Magrit fait évidemment référence au peintre surréaliste, l’auteur du célèbre tableau représentant une pipe au dessus de la mention « ceci n’est pas une pipe ». A travers son oeuvre, Magritte entendait notamment délivrer le message suivant : même reproduite de façon la plus fidèle qui soit, la représentation d’une pipe n’est jamais vraiment une pipe. Or, si cette idée est vraie en peinture, elle l’est évidemment en cartographie puisque toute carte résulte de l’acte créateur et des choix de son auteur. La carte n’est ni le territoire ni une représentation objective du territoire. En définitive, aucune carte ne peut prétendre représenter fidèlement et exhaustivement l’espace géographique.
Vous trouverez ici une galerie de cartes réalisées avec l’application. Et une chaîne Youtube avec des tutoriels. La documentation est à lire ici.

Visiter Paris au Moyen – Age

capture-decran-2017-02-04-a-09-50-38

//www.thinglink.com/card/884338354806587393

J’ai créé cette image interactive afin de corriger l’activité de cinquième proposée à partir du film Paris au fil de l’eau de Grez Productions.

La reproduction de plan datant de 1552,  que j’ai utilisé est disponible ci-dessous. Le plan est suffisamment détaillé pour voir les bâtiments et les noms des rues, ce qui n’est pas possible sur mon image interactive.

1552_truchet_hoyaux

Naviguer virtuellement sur un bateau de la compagnie des Indes du XVIIIe siècle.

L’exploitation des données des journaux de bord des navires de la Compagnie française des Indes orientales au XVIIIe siècle par le Centre de Recherches Historiques de l’Ouest (Université de Bretagne-Sud) permettra de mieux comprendre les pratiques maritimes liées à un système technique et à la mondialisation des échanges.
Le projet ASIALOG offrira différents niveaux de lecture et de compréhension des navigations euro-asiatiques par le traitement d’informations complexes (direction des vents, état de la mer, vitesse, distance parcourue, durée des escales, accidents, rencontres, etc.).
La copie virtuelle du Boullongne, un navire du XVIIIe siècle de 600 tonneaux qui a servi au transport des épices et autres marchandises sur la Route des Indes, a été conçue pour aider les historiens à reconstituer la vie à bord à l’époque.

Des exercices interactifs

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les éditions Belin m’ont proposé de réaliser pour elles une centaine d’exercices interactifs en ligne en histoire entre le début des vacances de Noël et la fin du mois de janvier. Il s’agit d’images à étudier en répondant à trois ou quatre questions correspondant aux programmes des cycles 3 et 4 du CM1 à la 3e.

Ces exercices seront ensuite disponibles sur la plate-forme Digithèque. L’outil de création d’exercices en ligne est simple et intuitif mais je n’ai pas compris s’il est accessible avec un compte enseignant, avec lequel on peut déjà créer des séquences en piochant dans les documents ou les exercices disponibles sur la plate-forme.
Je précise que l’exercice montré dans cet article ne fait pas partie des 100 que Belin m’a commandé. Je l’ai créé avec un document personnel.

Deuxième vidéo sur les familles de l’EPI de troisième

Cette seconde vidéo a été réalisée par trois élèves de troisième. La manipulation de l’application Animoto leur a plu et ils comptent former les camarades de leur classe pour un prochain travail.
Framapad et Animoto : l’EPI est l’occasion d’acquérir de nouvelles compétences en informatique. C’est à mon sens l’objectif premier de ce dispositif.

Pour mémoire voici la première partie de l’album de ces neuf familles qui vont tenter de survivre dans la tourmente du XXe siècle. Les photos composant les vidéos sont celles de deux « vrais » albums photo du XIXe siècle qui seront présentés lors de l’exposition consacrée à l’EPI en fin d’année.