Catégorie : Première COM /STMG

Le rapport sur la réforme du lycée

Il est à consulter ci-dessous :

bac_2021_rapport_Mathiot

C’est le 14 février que seront présentées, en conseil des ministres, les grandes lignes de la réforme. Entre-temps, une concertation éclair de trois semaines avec les représentants du monde éducatif devrait être organisée.
A la rentrée 2018, une nouveauté est déjà annoncés en classe de seconde : un « test de positionnement » en début d’année, portant notamment sur l’expression écrite et orale en français.

Les attendus en licence d’histoire ou de géographie : l’apparition des compétences dans le supérieur et au lycée ?

Extrait du document officiel qui recense la liste des compétences que les étudiants devront détenir pour entrer dans une filière universitaire.

« Il est attendu des candidats en licence Mention Histoire :
– de savoir mobiliser des compétences en matière d’expression écrite et orale afin de pouvoir argumenter un raisonnement. Cette mention suppose en effet des qualités dans la compréhension fine de textes de toute nature et de solides capacités d’expression, à l’écrit comme à l’oral, afin de pouvoir analyser, argumenter, construire un raisonnement, synthétiser, produire et traiter des contenus diversifiés.
– De disposer d’un bon niveau dans au moins une langue étrangère (niveau B). Cette mention comporte en effet obligatoirement des enseignements de langues vivantes. La maîtrise d’au moins une langue au niveau baccalauréat est donc indispensable.
– d’être intéressé par la démarche scientifique. Cette mention suppose la capacité à comprendre et produire des raisonnements logiques et argumentés à partir de données et de concepts issus de différentes disciplines.
– de faire preuve de curiosité intellectuelle et plus particulièrement pour les sciences humaines. La licence Histoire a pour objet en effet l’étude et la compréhension du phénomène humain, dans toute sa richesse, sa temporalité, sa spatialité, sa diversité et sa complexité.
– de pouvoir travailler de façon autonome et organiser son travail. Cet attendu marque l’importance, pour la formation, de la capacité du candidat à travailler de façon autonome. Comme beaucoup de formations universitaires, la formation en licence d’histoire laisse en effet une place substantielle à l’organisation et au travail personnel.
– D’avoir un intérêt pour la recherche documentaire. La formation en histoire requiert en effet l’analyse combinée de nombreuses sources historiques qu’il faut pouvoir comprendre et mettre en perspective.
– D’avoir un intérêt pour les questions historiques, politiques, économiques et sociales. L’intérêt pour l’histoire est bien évidemment essentiel. Mais l’histoire ne peut cependant être étudiée indépendamment des réalités politiques, économiques et sociales.« 

Pour la licence de géographie et aménagement, il faut remplacer le dernier point par :
« – Avoir un intérêt pour les questions de société, les problématiques environnementales, l’aménagement et l’occupation des espaces. L’intérêt pour la géographie est bien évidemment essentiel, mais la Licence Géographie et Aménagement impose également, de par sa transdisciplinarité, une curiosité pour l’environnement, l’aménagement des territoires et le lien social qui font appel à des notions relevant du droit, des sciences de la vie et de la terre, de la sociologie et du numérique.« 

Je mets le document en intégralité ci-dessous en ce qui concerne les autres licences :

attenduslicence

Adaptations pédagogiques

Capture d_écran 2017-03-10 à 19.40.09

J’ai découvert ce site proposant des pistes de réflexion et des outils pour venir en aide aux élèves à profils particuliers. Il contient beaucoup de choses et semble appeler à grandir.

Kezako Mundi

kezako-mundi-n8-novembre-decembre-2016

Je ne connaissais pas cette revue, mais dans le numéro 8 de novembre – décembre 2016, il y avait un dossier sur l’histoire assez intéressant dont le contenu est résumé sous la forme d’une carte mentale.

pages-de-kezako-mundi

Une revue à suivre qui va peut-être rejoindre la bibliothèque de classe étant donné les sujets abordés.

 

Une expérience intéressante au lycée

EBM265-elections-régionales-abstention

Elle est l’oeuvre d’un professeur de français qui tente de redonner le goût de la politique et de l’engagement aux élèves de son lycée au travers d’ateliers. C’est à lire ici (même si plus de texte et moins de photos auraient été judicieux).

Réorganisation de l’année scolaire 2015 – 2016

XVM37d4ad56-d8a9-11e4-9519-8071ce601646-400x566XVM792b42c4-d8a9-11e4-9519-8071ce601646-400x566

 

Que dire ? C’est consternant… Avancer les vacances de printemps pour des raisons économiques au mépris du rythme des élèves. Ceux de la zone B vont ainsi travailler 12 semaines de suite entre avril et juillet contre 6 semaines entre les vacances d’hiver et celles de printemps… Tout cela pour permettre aux stations de ski de faire le plein !
Et je ne parle pas de la révolution de faire rentrer les profs en août (au risque de les mettre en grève) pour gagner… une journée !
Encore une décision prise sans lien avec la réalité du terrain.

Précision sur l’enseignement moral et civique

L’enseignement moral et civique (EMC) se substitue à l’Education Civique (EC) et à l’Education Civique Juridique et Sociale (ECJS) à la rentrée 2015 selon une note récente du ministère. Il sera enseigné du CP au CM2 au rythme d’une heure par semaine et dans le secondaire de la 6ème à la terminale,toutes séries et filières, pour trente minutes par semaine.
Au collège, l’enseignement reste associé à l’Histoire Géographie et sera donc enseigné par ces professeurs durant l’année de transition 2015-2016.Pour la session du Brevet 2016, l’EMC se substituera à l’EC et sera noté 10 points sur 40.
En lycée, l’EMC est créé pour le cycle terminal des séries technologiques. Comme les programmes d’histoire – géographie comportent un volet consacré à l’éducation civique, ces professeurs ont vocation à prendre en charge l’EMC, sans que cela n’exclut d’autres enseignants. Pour les classes de terminales STI2D, STL et STD2A, les professeurs de philosophie pourraient être chargés de l’EMC dans la mesure où les épreuves d’histoire -géo sont anticipées en première.
Ci-dessous, le projet de programme :
Projet_EMC