Étiquette : France

La France a été de nouveau condamnée par la Cour européenne des droits de l’homme

La Cour européenne des droits de l’homme a condamné, jeudi 2 juillet, la France pour les « conditions d’existence inhumaines et dégradantes » de demandeurs d’asile, contraints de vivre « dans la rue » pendant plusieurs mois et « privés de moyens de subsistance ». Elle a rendu ce jugement à propos de la situation de trois migrants majeurs « victimes d’un traitement dégradant témoignant d’un manque de respect pour leur dignité », Elle observe encore que les trois hommes ont « vécu dans la rue sans ressources financières », ne percevant l’allocation temporaire d’attente qu’après des délais très longs. Par ailleurs, « avant de pouvoir faire enregistrer leur demande d’asile, ils ont été soumis » à des délais pendant lesquels ils n’étaient pas en mesure de justifier de leur statut de demandeur d’asile. Pour les juges, « cette situation a suscité chez eux des sentiments de peur, d’angoisse ou d’infériorité, propres à conduire au désespoir ».
C’est exactement ce qui a conduit la famille turque que nous avons hébergé à renoncer et à rentrer dans leur pays où sa situation est pourtant mauvaise.
Cette condamnation, la troisième en un mois, n’est que la partie visible de l’iceberg et ce pays ne devrait plus s’enorgueillir d’être la patrie des droits de l’Homme.

Serais-je riche sans le savoir ?

Dans un rapport publié ce mercredi, l’Observatoire des inégalités propose de définir un seuil de richesse appliqué au haut de la pyramide des revenus, à l’identique du seuil de pauvreté utilisé pour compter le nombre de pauvres au bas de cette même pyramide. Ainsi, l’Insee considère qu’une personne est pauvre dès lors qu’elle a des revenus inférieurs à 1041 euros par mois, soit moins de 60% du niveau de vie médian (1735 euros). C’est ce seuil à 60% qui permet de dire que la France compte 8,9 millions de pauvres.
A l’opposé, l’Observatoire des inégalités considère donc qu’on est riche dès lors que l’on dispose de revenus deux fois supérieurs au revenu médian. Ce qui fait 3470 euros par mois après impôt pour une personne seule, 5205 euros pour un couple, 6732 euros pour un couple avec un enfant de moins de 14 ans et 7281 euros pour un couple avec deux enfants.
Selon les estimations de ce rapport, un peu plus de 5 millions de personnes vivent au-dessus du seuil de richesse, ce qui représente 8,2 % de la population. En France, les riches sont donc aussi nombreux que les pauvres (8 % de la population vit avec moins de 867 euros).

Comment les entreprises et les syndicats de patrons essaient de tirer profit de l’épidémie

Entre les grandes entreprises qui demandent des prêts garantis par l’État ou qui exercent un chantage à la fermeture possible (comme Renault tout récemment), on assiste en ce moment une de fortes pressions pour remettre en cause les acquis sociaux et écologiques, comme c’est évoqué dans cet article du France Info. Et que dire des entreprises qui communiquent à fond sur la solidarité et multiplient les plans sociaux tout en bénéficiant du crédit d’impôts, comme Sanofi

Des populations très vulnérable durant le confinement et la fermeture des frontières

En France, 19 000 personnes vivent dans des squats ou des bidonvilles. Depuis le confinement, elles ne peuvent plus pratiquer la mendicité, le glanage, la revente de ferraille ou le travail au noir et se retrouvent sans aucune source de revenus. Mais, plus grave encore, elles ont du mal à accéder à l’eau potable.

Et puis, bien sûr, les migrants, qu’ils soient bloqués aux portes de l’Union européenne ou ailleurs, souffrent de la fermeture des frontières et des confinements .