Catégorie : Toi, la télé et moi…

Un beau métier

France 2 propose en replay un documentaire sur le métier de boucher. Un métier que j’aurais aimé faire, sans aucun doute. Il permet aussi d’aborder la formation, avec des extraits sur le CAP. On y voit bien les inconvénients et les défauts de ce métier, y compris dans l’apprentissage en boucherie artisanale ou en grande surface. Pour ceux qui voudraient en voir ou en entendre plus sur ce métier, j’ai déjà parlé sur ce blog d’une émission de radio et d’un documentaire en DVD.

Un documentaire sur la préhistoire à venir sur Arte

Zur ARTE-Sendung Rätselhafte Venus Venus-Statuetten aus der Steinzeit im Urgeschichtlichen Museum Blaubeuren © epo-film 2021 Foto: ZDF Honorarfreie Verwendung nur im Zusammenhang mit genannter Sendung und bei folgender Nennung « Bild: Sendeanstalt/Copyright ». Andere Verwendungen nur nach vorheriger Absprache: ARTE-Bildredaktion, Silke Wölk Tel.: +33 3 90 14 22 25, E-Mail: bildredaktion@arte.tv

En 1908, lors de fouilles menées dans le nord de l’Autriche, des chercheurs découvrent une petite statuette vieille de 29 000 ans. En calcaire, elle représente une femme nue aux formes voluptueuses. Surnomée « Vénus de Willendorf », l’objet intrigue les historiens. Dans quelle mesure cette statuette peut-elle fournir des indices sur les sociétés du Paléolithique ? Par qui étaient confectionnées ces figurines féminines et comment ? À travers le personnage fictif d’une adolescente de 12 ans, contemporaine de la Vénus de Willendorf, ce documentaire qui sera diffusé sur Arte le 28 mai prochain montre la vie de petites communautés humaines de la dernière période glaciaire en insistant sur la place des femmes au Paléolithique.

Les cent premiers jours

De 1959 à 2017, les huit présidents de la Vème République ont voulu agir sans tarder afin marquer les esprits, d’affirmer leur style et imposer leur autorité. Grâce aux nombreux témoins et acteurs de ces cent premiers jours, un documentaire, visible sur France 2 ce mardi 3 mai, retrace les enjeux et moments décisifs qui ont marqué les cent premiers jours de chacun des mandats. Un documentaire utile pour les troisièmes en histoire comme en éducation civique.

Les effaceurs des crimes nazis

De la même manière qu’ils ont planifié puis exécuté leurs meurtres de masse, les nazis ont aussi procédé à l’élimination méticuleuse des traces de leurs crimes. Si, dans un premier temps, ils avaient enterré les victimes des Einsatzgruppen dans des fosses communes, ils ont craint, face à la contre-offensive de l’Armée rouge, que leurs atrocités ne soient découvertes. Ils ont donc procédé, de 1942 à 1944, à une entreprise massive d’effacement de leurs traces, par le feu principalement, baptisée « Opération 1005 ». Ils ont pour cela mobilisé bien souvent des commandos constitués de juifs, qui étaient ensuite exécutés. Un documentaire est diffusé ce soir sur Arte sur cet aspect de la politique d’extermination des nazis.