Catégorie : Toi, la télé et moi…

Les équipes de TF1 devraient penser à passer le bac ! (en fait, plutôt retourner au collège…)


Cette représentation graphique diffusée pendant le journal télévisé de TF1 (le 7 juillet à 20h) est à pleurer ! Elle indique en effet que le taux de réussite au bac était d’environ 5% en 1995, au lieu des 73% véritables… Le plus extraordinaire, c’est que les concepteurs de ce truc ont repris la véritable courbe de l’évolution du taux de réussite, mais, pour une obscure raison (incompétence ? volonté de tromper ?), ont choisi de la faire commencer à 5% en 1995 à la place.

 

Ce 5% en 1995 ne dérange ni le présentateur, ni la « journaliste »  puisqu’ils commentent ensuite le taux de réussite en 1968, affiché à 81,3% !

Je sais décidément pourquoi j’ai arrêté de regarder la télévision il y a une dizaine d’année maintenant !

 

Les routes de l’esclavage

Avec cette série documentaire en 4 parties, datant de 2018, Arte nous propose une vision complète de l’histoire de la traite de l’antiquité au XIXe siècle. C’est à voir quelques jours encore ici.

Pour se faire une idée

Arte rediffuse un documentaire de 2018 qui donne la parole à sept policiers qui évoquent la réalité de leur métier.Interrogés dans l’intimité de leur domicile, les policiers se livrent sur leurs conditions de travail et leur quotidien, mais aussi sur des sujets sensibles, comme la paranoïa qui s’installe, leur rejet de la politique du chiffre, le sentiment d’être de la chair à canon, ou encore l’attirance grandissante en leur sein pour les votes extrêmes. Quasiment sans commentaire, sans intervention de spécialistes, le documentaire donne des témoignages bruts. C’est à voir quelques jours encore ici.

Un bel exemple d’histoire globale

Un documentaire en trois parties, visible sur Arte quelques jours encore, montre les liens entre l’exploitations des mines d’argent par les Espagnols au Pérou (en Bolivie actuelle) au XVIe siècle, l’enrichissement de la Chine grâce au thé et l’émergence du commerce international et de la première mondialisation.  C’est ici , et encore .