Catégorie : Expositions

Une journée à Paris

Hier, nous sommes allés à Paris en famille, malgré un temps épouvantable, afin de visiter deux expositions. D’abord au musée Bourdelle, que nous ne connaissions pas, pour l’exposition des oeuvres de l’artiste danois Niels Hansen Jacobsen et puis au musée du quai Branly pour l’exposition sur l’art des forgerons africains.

Le musée Bourdelle se situe en partie dans l’ancienne demeure et l’ancien atelier de l’artiste, où l’on peut d’ailleurs encore entrer. L’exposition des oeuvres de l’artiste danois est intéressante, encore que ce que j’y ai préféré sont les réalisation du céramiste Jean Carriès.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le musée en lui-même est intéressant à voir et comporte de très belles sculptures.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’après midi, nous avons passé pas mal de temps dans le musée des arts et civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques. Nous avons d’abord visiter la passionnante exposition sur les forgerons africains que je vous recommande. Les pièces exposées sont magnifiques et les explications qui les accompagnent, en texte comme en vidéo, très éclairantes. De même, le catalogue de l’exposition est très bien fait.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

IMG_5464

Comme nous avions le temps avant de reprendre le train, nous avons parcouru de nouveau le musée pour y redécouvrir de magnifiques et déroutants objets, notamment les masques africains.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Jan Van Eyck : une exposition que j’aimerais voir

L’exposition « Van Eyck. Une Révolution optique » se déroule du 1 er février au 30 avril 2020 au Musée des Beaux-Arts de Gand (MSK Gent). Elle comportera dix des vingt œuvres de l’artiste flamand, peintre à la cour du duc de Bourgogne Philippe le Bon, conservées de par le monde. Ces oeuvres côtoient des tableaux de l’atelier de Van Eyck et des copies de tableaux aujourd’hui disparus, mais aussi plus de quatre -vingt chefs-d’œuvre du bas Moyen Âge réalisés par des artistes en Allemagne, en France, en Italie et en Espagne, dans un parcours au long de treize salles du musée réaménagées à cet effet.
Pendant cette période, le musée sera ouvert tous les jours de 9h30 à 19h00 (dernière entrée: 17h30), sauf le mercredi de 9h30 à 18h00 (dernière entrée: 16h30). Chaque mardi et jeudi, la matinée est réservée aux visites scolaires et chaque semaine on organise aussi des nocturnes de 19h à 23h.

Capture d’écran 2020-02-11 à 12.49.22

Capture d’écran 2020-03-03 à 18.19.22

J’ai déjà eu l’occasion de visiter Gand et de voir le retable de l’Agneau mystique, mais j’y retournerai bien.

Une exposition sur le début de la Seconde guerre mondiale

Inauguré le 25 août 2019 à l’occasion du 75e anniversaire de la Libération de Paris, le musée de la Libération de Paris retrace, dans sa première exposition temporaire, l’épisode tragique de l’exode vécu par les Parisiens en juin 1940 en s’appuyant sur des films d’époque, des témoignages, des dessins – d’enfants notamment – et des archives. « 1940 : les Parisiens dans l’exode » permet de suivre les itinéraires de quatre familles partant de Paris, plongées au milieu de la masse de tous ceux qui s’en vont de façon parfois désordonnée et irrationnelle. Deux millions d’hommes, de femmes et d’enfants ont ainsi quitté Paris en quelques jours pour rejoindre les six millions de personnes déjà en route vers le sud ou l’ouest de la France.

Plein tarif : 6 € Tarif réduit : 4 €
Du mardi au dimanche de 10h à 18h.
Collections permanentes du musée en accès gratuit.

Visite de l’exposition Tolkien

J’ai pu visiter l’exposition Tolkien à la BNF. Il y a énormément de choses à voir, essentiellement des manuscrits de l’auteur et des dessins. On peut aussi voir Tolkien en vidéo et surtout l’entendre parler de son oeuvre et déclamer ses textes.Les documents présentés permettent aussi de comprendre l’importance de l’étude des langues pour Tolkien. La déception majeure est l’interdiction de prendre des photos, ce qui ne m’a été précisé tout de suite, d’où ces quelques photos volées. J’imagine qu’il s’agit d’une directive des héritiers Tolkien, très « protecteurs » de l’oeuvre. Je me suis donc rabattu sur le catalogue de l’exposition, magnifique et complet.

 

L’exposition « Nés quelque part »

Cette exposition se déroule à la Cité de l’économie, à Paris,1 place du général Catroux, jusqu’au 24 novembre. Il s’agit d’un parcours spectacle de 1h30 (20 minutes de préparation, 1h10 de parcours) où les visiteurs, dès l’âge de 8 ans, sont invités à jouer à un jeu de rôle grandeur nature.

Groupes scolaires à partir du collège.
Capacité d’accueil maximal : 50 personnes (jeunes + accompagnateurs)
Tarif groupes scolaires (par personne) :
Scolaire (collège, lycée) : 4 €
REP, REP + : 2 €

Séances, hors vacances scolaires
Mardi, mercredi, jeudi et vendredi : 9h15, 10h50, 14h00, 15h45