L’Iran veut couper sa population du reste du monde pour la réprimer « tranquillement »

Depuis plusieurs jours, des manifestations de protestation ont lieu en Iran face à la mort d’une femme, Mahsa Amini, arrêtée par la « police des moeurs » pour « port de vêtements inappropriés ». Elle est morte en prison après être tombée dans le coma. Le gouvernement théocratique et autoritaire du pays a coupé massivement l’accès à Internet dans le pays afin d’empêcher la diffusion des images des manifestations et notamment celles de femmes jetant leur voile au feu. La répression des manifestations a déjà fait au moins six morts.
En Iran, on n’emploie plus de femmes, sauf dans les métiers désignés comme « féminins », tels que l’enseignement ou certaines spécialités médicales, comme la gynécologie. Dans les autres emplois, on leur dit de partir à la retraite, ou elles perdent leur poste. En 2015, le « Guide suprême » a décidé que la population devait doubler. A partir de 2016-2017, la contraception est devenue moins disponible ; depuis 2021, le gouvernement a interdit les vasectomies et les avortements. Les politiques publiques encouragent les mariages précoces, avant l’âge de 15 ans, dont le nombre a augmenté de 20 %.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s