Étiquette : Le collégien et l’école

Le collège Delacour dans Minecraft

Capture d’écran 2015-06-01 à 12.56.33

Capture d’écran 2015-05-30 à 09.04.20
la cour avec le terrain de sport
Capture d’écran 2015-05-30 à 09.05.25
Une vue du préau entouré des deux bâtiments composant le collège. Il y a même les casiers des élèves !
Capture d’écran 2015-05-30 à 09.07.13
L’entrée du collège pour les élèves, avec le hangar à vélo. En vrai, il n’y a ni mouton, ni squelettes archers !

Pour la matinée porte ouverte du collège du 13 juin prochain, j’ai proposé aux élèves du club journal de faire un hors-série pour expliquer le fonctionnement du collège aux élèves de CM2.
En parallèle, étant donné leur engouement pour Minecraft, je leur ai proposé de réaliser la maquette du collège afin de permettre des visites virtuelles. Mais la construction est difficile en raison du manque de cohésion des élèves (et c’est un euphémisme !).
Certains de mes élèves de 3e, ayant appris cela, m’ont proposé de travailler de leur côté à la réalisation du projet. Ils m’ont invité hier soir à venir voir le début de leur travail. C’est impressionnant !
Il y a de forte chance que le projet soit prêt pour le 13 juin et la maquette étant sur un serveur ouvert en permanence, ils sont d’accord pour que l’on mette un lien sur le site du collège afin que les futurs élèves du collège le visite virtuellement dans les années à venir.
Les images ci-dessus proviennent de ma visite de ce matin (je n’ai pas pensé à faire des capture d’écran hier), mais ma pratique de Minecraft étant ce qu’elle est, j’ai fait des bêtises : je ne savais pas que certains des monstres présents (les creepers) avaient l’habitude d’exploser pour attaquer. Ma visite a donc entraîné quelques destructions !
Je suis en début d’acquisition dans la compétence Minecraft, visiblement !

Des cahiers d’écoliers

Pour servir à une étude de l’école en France, voici des liens vers des cahiers numérisés :

un cahier de 1888

des cahiers d’une même élève entre 1899 et 1901,

un cahier de 1900,

– des extraits d’un cahier de 1906,

des cahiers entre 1915 et 1919,

un cahier de 1920,

– d’un cahier de 1929,

– de cahiers de 1931 – 1932,

un cahier de 1938.

Et pour comparer :

– des extraits d‘un cahier de 1952.

Photos de classe

Le photographe Julian Germain a fait de nombreuses photos de salle de classe à travers le monde. Il en propose quelques unes sur son site
Il pourrait être intéressant d’étudier les différences entre toutes ces classes (nombre d’élèves, composition par sexe et origine, mobilier scolaire…).
Il a réuni dans un livre ces photos prises au Royaume Uni, en Argentine, au Brésil, au Pérou, à Cuba, aux Pays-Bas, en Espagne, en Allemagne, en Hongrie, en Russie, au Bangladesh, au Yémen, au Bahrein, au Qatar, en Ethiopie, au Nigéria, aux Etats-Unis, à Taiwan et au Japon. 
Un achat pour un CDI ?

L’école en Chine

Ce journal intime raconte l’histoire vraie d’une jeune fille, Ma Yan, issue d’une famille de paysans chinois très pauvres qui apprend un jour de 2001 que sa famille n’a plus les moyens de l’envoyer à l’école. Ma Yan n’a que 13 ans et toute sa vie semble s’écrouler à l’annonce de cette nouvelle.
Par ses mots, le lecteur pourra découvrir la vie quotidienne et les conditions de vie souvent difficiles (et notamment la vie dans un collège chinois). Il partagera surtout les espoirs et les déceptions de cette jeune fille dans son difficile combat pour poursuivre sa scolarité et espérer une vie meilleure.
C’est la rencontre avec Pierre Haski, correspondant à Pékin pour le journal Libération qui permettra à la jeune fille de voir son vœu se réaliser et à se livre d’exister.
Il s’agit d’un témoignage émouvant, enrichi de notes sur la Chine et d’un manifeste pour le droit à l’éducation accessible à des élèves de sixième.

Faire l’école buissonnière ?

Dans le cadre du cours d’éducation civique sur l’école, j’ai choisi de montrer aux élèves de sixième le film L’école buissonnière avec Bernard Blier. Ce film de 1949 présente de façon romancée les débuts d’instituteur du pédagogue Célestin Freinet dans les années 1920. J’ai choisi ce film car il montre l’école d’autrefois et il m’a paru intéressant de faire remarquer aux élèves les différences avec aujourd’hui. Mais il m’a séduit aussi dans la vision pédagogique qu’il propose et que je vais essayer d’adapter à mes classes.
Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur cet instituteur en avance sur son temps, voici le lien vers un livret de la Bibliothèque de travail, une revue pédagogique inspirée de ses travaux, qui retrace ses débuts en les illustrant par des photos du film.

C’est dedans que j’ai retrouvé l’image du premier texte libre écrit par ses élèves, sur la course d’escargots, qui est reprise dans le film.

(La lecture des textes libres et le choix du texte à imprimer par les élèves dans la classe de Freinet.)