Étiquette : Grandes découvertes

5e : le monde au temps de Charles Quint et de Soliman le Magnifique

En ouverture, projection de ces deux cartes réalisées par mon collègue du blog HGSempai. Pour aborder ce gros morceau de l’année en histoire, j’ai utilisé le fait que les élèves avaient travaillé sur Marco Polo et Christophe Colomb en français.
Après avoir rappelé les voyages de Marco Polo vers la Chine et l’importance de l’Inde et de la Chine dans le commerce de l’époque, j’ai indiqué la date de 1453 avec la prise de Constantinople par les Turcs, qui a entraîné la fermeture de la route terrestre vers l’Orient pour les Européens et donc la nécessité de trouver un nouvel accès.

Capture d_écran 2017-06-03 à 11.40.56
Sur le livre, nous observons les voyages des navigateurs portugais essayant de contourner l’Afrique. Puis je montre aux élèves cette capsule vidéo à propos des voyages de Christophe Colomb.

En conclusion de cette analyse des Grandes découvertes, j’en évoque les conséquences :
– l’exploitation des nouvelles terres par les Portugais et les Espagnols qui provoque leur enrichissement et par contrecoup, celui de l’Europe ;
– l’extermination des populations amérindiennes à cause des guerres, du travail forcé et des épidémies et la mise en place du commerce triangulaire avec l’Afrique pour amener des esclaves africains en Amérique ;

– la remise en cause des connaissances de l’époque, et notamment des vérités religieuses, à cause du soudain agrandissement du monde.

fiche_oeuvrebotticelli_venus

Dans un second temps, nous allons étudier la Renaissance à l’aide du tableau La naissance de Vénus de Boticelli et cette vidéo de l’Art en question. Je veux faire émerger les notions de rupture avec le Moyen – Âge et l’art religieux, l’influence de l’Antiquité et le mécénat.

Capture d_écran 2017-06-03 à 13.39.00

Ensuite nous étudierons l’humanisme à l’aide du manuel, après avoir visionné cette introduction en vidéo.

Capture d_écran 2017-06-03 à 13.54.20

Puis nous nous intéresserons à l’évolution des sciences avec la révolution copernicienne et la naissance de l’anatomie.

Enfin, nous terminerons par l’étude des bouleversements religieux des XVe et XVe siècle.

Capture d_écran 2017-06-03 à 14.12.21

Visiter un navire du XVIe siècle à Dieppe

nao-victoria-630x0

Merci à nos envoyés spéciaux, Rolande et Jean – Pierre, pour les photos !

La Nao Victoria, une réplique de la caraque avec laquelle l’équipage de Magellan a fait le tour du monde entre 1519 et 1522, a jeté l’ancre à Dieppe jusqu’au mardi 27 septembre 2016. Ce bateau est ouvert au public afin de revivre l’époque des grandes découvertes.
Construit en Espagne en 1991, ce navire a nécessité de nombreuses recherches historiques dans les chroniques, les traités nautiques du XVIe siècle et l’iconographie de l’époque afin de préciser les dimensions principales de la caraque et reconstituer mâture, voiles et équipement
A l’intérieur, le public pourra découvrir l’histoire du navire, les conditions de vie à bord de son équipage et une exposition retraçant l’histoire du premier tour du monde entre 1519 et 1522. L’équipage qui navigue à bord de ce vaisseau unique partage également volontiers ses expériences avec les visiteurs, sans toutefois parler français…
Escale à Dieppe, du 21 au 27 septembre 2016, de 10h à 20h, Bassin Jehan Ango.
Tarifs : de 2 euros (enfants) à 4 euros (adultes). Entrée gratuite enfants de moins de 5 ans. Points de vente des tickets à l’entrée du navire

La fouille d’une caravelle de l’époque des Grandes Découvertes

3237566500000578-3493129-image-a-52_1458054254998

Une expédition archéologique a découvert le site d’une épave qui serait le plus ancien bateau de la période des Grandes Découvertes en Europe à être retrouvé : il s’agit d’un vaisseau portugais dont le capitaine, Vicente Sodre, était l’oncle de l’explorateur Vasco de Gama.

3-Loss-of-Esmeralda
Le naufrage de l’Esmeralda relaté dans le Livros das Armadas da India de 1568

On sait que l’Esmeralda fut l’un des deux bateaux qui coula lors d’une tempête au large des côtes d’Oman en 1503 ; seulement cinq ans après que Vasco de Gama ne découvre la première route allant de l’Europe vers l’Inde. Vincente Sodre était alors à la tête d’un groupe de cinq navires appartenant à la quatrième Armada des Indes, commandé par Vasco de Gama.

De nombreux artéfacts ont été trouvés sur le sable d’une baie peu profonde. Il y avait entre autre une pièce en argent extrêmement rare, appelée Indio, dont il n’existe qu’un seul autre exemplaire dans le monde. Ces pièces furent fabriquées en 1499, après le première voyage de Vasco De Gama en Inde. C’est sa présence dans l’épave qui a permis de dater le naufrage. Des boulets de canon en pierre portant les initiales de Sodre ont aussi été trouvés.
Mais la découverte la plus intéressante est celle d’un disque en métal portant les armoiries portugaises d’une sphère armillaire (une modélisation de globe céleste) qui était alors l’emblème personnel du roi du Portugal. Les archéologues ont supposé, mais sans en être certain, que cela pouvait être un élément d’un type d’astrolabe, un outil de navigation.

Pour en savoir plus, voici un compte rendu des fouilles (en anglais).

12 octobre 1492 :Colomb découvre l’Amérique

Après deux longs mois de mer, le navigateur et ses hommes découvrent ce qu’ils croient être les Indes.
Persuadé d’avoir atteint l’Asie des épices Colomb baptise ces nouvelles terres « les indes  » et les hommes qui les peuplent
« les indiens ». Mais Colomb se trompe, il vient de découvrir une île américaine et non pas le continent asiatique.
Ses trois caravelles la Niña, la Pinta et la Santa Maria, accostent sur l’île de Guanahani dans les Bahamas actuelles. Après en avoir pris possession au nom des rois catholiques espagnols Isabelle et Fernand, il lui donnera le nom de San Salvador. Depuis le milieu du vingtième siècle, l’Espagne a décrété cette date fête nationale et jour de l’hispanité en hommage à cette découverte.

Ci-dessous, une émission de France Info comme si vous y étiez :