Catégorie : Il était une fois un professeur d’histoire au XIXe siècle

Le professeur d’histoire médiévale Charles Molinier (1843 – 1911)

Voici les renseignements que j’ai pu trouver sur le professeur Charles Molinier dont j’ai récupéré des notes de cours datant de 1888 – 89.

Il est né à Rennes le 14 janvier 1843 dans une famille de militaire (son père était lieutenant d’artillerie). Il a fait ses études à Nantes, Angers et Paris où il passe par l’Ecole Normale Supérieure en 1862. Il obtient la cinquième place à l’agrégation d’histoire et géographie en 1869. Il est nommé professeur à Carcassonne, Orléans et Toulouse avant l’obtenir son doctorat ès lettres en 1880 avec une thèse française sur les sources de l’histoire de l’inquisition. Devenu maître de conférence, il enseigne la géographie à Toulouse puis l’histoire de l’antiquité et du Moyen Âge à Besançon en 1883 avant de se voir proposer la chaire d’histoire de la France méridionale à Toulouse lors de sa création, en 1886, et qu’il occupe jusqu’à sa mort en 1911.

Un cours d’histoire de 1888

P1030713 P1030715

Je viens d’acquérir les notes manuscrites d’un cours d’histoire donné en 1888 par Charles Molinier, un professeur de la faculté de lettres de Toulouse. Né en 1843, il est l’auteur de deux thèses de doctorat sur les sources de l’histoire de l’inquisition dans le midi de la France entre 1216 et 1323. Outre ces deux textes, les éditions Privat ont publié sa leçon d’ouverture d’un cours d’histoire de la France méridionale en 1886.

Les notes de cours concernent les institutions féodales et s’échelonnent entre le 30 septembre 1888 et le 2 juin 1889.

Charles Molinier a donc eu comme collègue maître de conférence un certains Jean Jaurès, entre 1889 et 1893 !

Le second frère de Charles Molinier, Auguste, fut lui aussi historien, plus célèbre que son aîné, qui enseigna à l’Ecole des chartes et à l’Ecole des hautes études entre 1893 et 1904.